Une douce odeur de café

Une douce odeur de café est un petit bijou ! Recueil de 13 histoires de Naoto Yamakawa autour du célèbre breuvage, ce manga réunit des mini-récits touchants et poétiques aux éditions Pika.

QUAND LA DÉGUSTATION DU CAFÉ BOULEVERSE DES VIES

Lorsque le lecteur ferme Une douce odeur de café, il peut déceler un point commun : la dégustation du breuvage bouleverse des vies. S’il y a de multiples façons de le faire, il y a aussi de multiples façons de se retrouver autour. Il permet de faire se rencontrer des personnes ou de les éloigner. Cette boisson est donc le point de départ de 13 récits courts de Naoto Yamakawa, qui surprennent le lecteur par des fins inattendues.

Parmi ces histoires :

  • Une douce odeur de café. Cela fait cinq, six fois qu’un jeune homme a le même problème avec son ordinateur. Réfractaire à la nouvelle technologie, il décide de demander de l’aide à M. Aoyama. En contrepartie, il devra lui apprendre à faire du bon café…
  • Les enfants de la nuit. Toutes les nuits, une jeune fille et son chauffeur écoutent un SDF chantant Les enfants de la nuit. Tous les soirs, l’homme en noir glisse un gros billet dans la main du clochard, ce qui lui permet de manger et de boire un bon café. Il faut dire que la fillette est gravement malade; donc la chanson la réconforte…
  • Retour à Babylone. Une maman et son fils se rendent dans un bar. Le petit garçon veut un café, ce que sa mère refuse. Elle part avant que son ex-mari récupère le garçon…
  • Rêve de montagne bleue. Un homme entre dans le Café Rousseau dont la réputation à fait le tour du Japon : on y servirait le meilleur café…
  • Illusion. Un caricaturiste arrête une mère et sa fille. Ayant croqué leur visage le jour d’avant à la demande d’un vieil homme qui serait le père de la fille et le mari de la femme. L’homme est le propriétaire d’un café où le jeune homme est entré dans la soirée précédente…
  • La fille d’à côté. Un soir qu’il rentre chez lui après une longue journée de travail, un homme est surpris par une femme se trouvant en haut des escaliers de la résidence. Il faut dire que c’est le seul moment de la journée après avoir fait dormir son fils où elle est tranquille. L’homme lui propose une tasse de café et ce rituel se perpétue tous les soirs…

UNE DOUCE ODEUR DE CAFÉ : BIEN PLUS QU’UNE BOISSON

Nul besoin d’être amateur de café pour goûter tous le sel de ces excellentes histoires ! Il faut souligner que Naoto Yamakawa (kawa, un nom prédestiné) est un conteur hors-pair. Il nous fait voyager dans le quotidien de personnes lambda (elles n’ont souvent pas de nom ni de prénom) avec comme seul point commun l’amour de la boisson noire.

Les protagonistes se rencontrent et discutent autour du café et leurs vies en sont bouleversées. Le breuvage est donc un prétexte à découvrir des aventures humaines qui touchent par leur universalité : l’amour éconduit, l’amour qui s’enfuit, la séparation, l’amitié, le rejet de personnes différentes (le SDF, tonton Hiko, Miaousse) mais aussi de l’absence d’un être cher ou du deuil. Toutes les histoires ne sont donc pas toutes roses mais possèdent en elles ce charme, cet espoir qui attirent.

DE LA SINGULARITÉ DU TRAIT

La nostalgie et la mélancolie sont au cœur de Une douce odeur de café. Ces petits instants sont magnifiquement mis en image par un trait singulier qui pourrait rebuter au premier abord. Pourtant, il faut passer outre parce que Naoto Yamakawa réalise de grandes performances graphiques dans cet album. Les personnages ont des formes très géométriques (proche du cubisme parfois), les traits sont épais et les hachures ultra-dominantes.

Ce dessin d’une grande modernité est mis en lumière par une narration et un découpage forts. Les décors dans les cafés ou à l’intérieur des petits appartements et les scènes de nuit sont extrêmement bien réalisés.

Article posté le mercredi 21 mars 2018 par Damien Canteau

Une douce odeur de café de Naoto Yamakawa (Pika/Kadokawa corporation) décrypté par Comixtrip
  • Une douce odeur de café
  • Auteur : Naoto Yamakawa
  • Editeur : Pika, collection Pika Graphic
  • Prix : 18€
  • Parution : 14 février 2018
  • ISBN: 9782811639242

Résumé de l’album : Un recueil d’histoires qui met en scène des héros du quotidien autour d’une tasse de café : un petit garçon, dont les parents son divorcés, imite son père qu’il voit trop peu ; un détective privé met à l’aise ses clients en proposant du café maison ; un peintre se voit demander un autoportrait par un vieux monsieur, etc.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir