Superman écrase le Klan

Superman écrase le Klan, c’est une excellente histoire du super-héros destinée au jeune public. C’est une très belle surprise signée Gene Luen Yang et Gurihiru où l’on retrouve l’Homme d’acier en prise avec des suprémacistes américains. Un album très actuel !

Nouvelle ville, nouvelle vie

Metropolis, 1946. La famille Lee emménage en ville après avoir habité à Chinatown. Ces immigrants chinois étaient très bien intégrés dans leur ancien quartier. Le père est scientifique et rejoint le laboratoire de la ville.

Les deux enfants – Roberta et Tommy – tentent de se faire de nouveaux amis. Ils croisent alors la route de Jimmy Olsen qui les emmènent au stade de base-ball.

Le jeune adolescent chinois s’avère impressionnant au lancer et entre directement dans l’équipe, évinçant au passage Chuck, le lanceur attitré qui lui en veut alors énormément.

Le Klan de la Kroix ardente, suprémacistes de premier plan

Surtout que dans le même temps, l’oncle de Chuck, Matt, le fait entrer dans le Klan de la Kroix ardente, une branche du Ku Klux Klan. Ce groupe d’intégristes suprémacistes blancs fait une descente de nuit chez les Lee.

Pour prouver sa bravoure et son attachement au Klan, Chuck jette un cocktail molotov sur la maison. Heureusement Superman vole au secours de la famille de Roberta et Tommy

Superman écrase le Klan ou le triomphe du super-héros sur les racistes

Quel bel album que Superman écrase le Klan ! L’Homme d’acier doit y affronter une groupuscule raciste prêt à « réduire les impuretés américaines en cendres », en somme, tuer les étrangers.

Avec habileté, Gene Luen Yang aborde la thématique du racisme, très fort depuis la fin de la Guerre de sécession et malheureusement encore aujourd’hui aux États-Unis. Si le Ku Klux Klan et ses branches ont été dissoutes, la présidence Trump a de nouveau encouragé les suprémacistes blancs à sortir de chez eux pour se battre, voire tuer des personnes de couleur.

Qui mieux que Superman pouvait aider la famille Lee ?

Clarke, Roberta et Tommy, victimes du racisme

Inspiré du feuilleton radiophonique Superman diffusé dans les années 1940, le scénariste de The Shadow Hero, Charlie Chan Hock Chye & Superman, le règne de Savage imagine un récit entrecroisé intelligent. Outre l’histoire de la famille Lee, Gene Luen Yang lève le voile sur les premiers pas de Clarke chez les Kent lorsqu’il découvre ses pouvoirs qu’il ne peut pas encore bien maîtriser.

Ses dons surnaturels lui valent une mise au ban de ses amis, notamment de Pete Ross. Superman fait donc un parallèle entre son passé douloureux et les problèmes rencontrés par la famille Lee. Deux rejets, deux racismes pour des conséquences identiques. Les deux récits s’imbriquent ainsi avec intelligence. Cette thématique est aussi chère à Gene Luen Yang, lui aussi fils d’immigrés.

Un beau dessin très moderne

Pour accompagner le scénariste au dessin, c’est le duo d’auteurs japonais connu sous le pseudonyme Gurihiru qui s’y attèle.

C’est moderne, c’est vif – comme le veut l’intrigue – et c’est un dessin idéal pour accrocher le jeune lectorat.

Superman écrase le Klan : une belle aventure de l’Homme d’acier entre passé, dons à apprivoiser et racisme. Un très bel album pour les pré-ados et les adolescents.

Article posté le lundi 09 novembre 2020 par Damien Canteau

Superman écrase le Klan de Gene Luen Yang et Gurihiru (Urban Comics / DC Comics)
  • Superman écrase le Klan
  • Scénariste : Gene Luen Yang
  • Dessinateurs : Gurihiru
  • Traducteur : Laurent Queyssi
  • Éditeur : Urban Comics, collection Urban Kids
  • Prix : 10 €
  • Parution : 09 octobre 2020
  • ISBN : 9791026820376

Résumé de l’éditeur : Nous sommes en 1946 et la famille Lee vient tout juste de quitter le quartier chinois pour le centre-ville ultra-animé de Metropolis. Le père de famille prend avec enthousiasme ses nouvelles fonctions au centre médical tandis que ses deux enfants, Tommy et Roberta, trépignent à l’idée de se rapprocher de leur héros favori : Superman ! Mais l’euphorie est de courte durée. Très vite, la crainte s’installe car la petite famille sent qu’elle n’est pas la bienvenue. Un groupe d’individus profondément malveillants appelé le Ku Klux Klan use des pires méthodes pour les pousser à quitter la ville, allant jusqu’à kidnapper le jeune garçon. Un acte inacceptable que compte bien réparer un jeune Homme d’Acier qui fait tout juste connaissances avec ses super-pouvoirs !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir