The time before

Revenir dans son passé et l’infléchir du bon côté, beaucoup d’entre nous en ont rêvé. A l’instar de nombreuses œuvres cinématographiques ou romanesques, Cyril Bonin joue sur ces allers-retours dans The time before, un excellent roman graphique aux éditions Grand Angle.

TALISMAN MAGIQUE ET RETOURS DANS LE PASSÉ

New-York 1958. Walter Benedict est un photographe qui n’a pas encore réellement percé dans le métier. Après une séance dans un night-club de Manhattan où il prend des clichés de Miles Davis, il rentre chez lui. A sa fenêtre, il découvre trois personnes cherchant à importuner un vieil homme. Voulant le dépouiller de sa marchandise, ils sont arrêtés par le photographe. Après l’avoir soigné dans son appartement, le camelot lui offre un mystérieux talisman qui permet à son propriétaire de revenir dans le passé et ainsi redonner une nouvelle direction à sa vie. C’est le début d’allers-retours incessants afin de redéfinir correctement sa destiné.

Il rencontre Lisa, sa future femme, après un accident de voiture. Pour cette belle infirmière qui s’occupe de lui, il va essayer de plaire à sa famille pour la conquérir, et notamment son frère…

THE TIME BEFORE  OU LE RÊVE D’UNE VIE PARFAITE

Distorsion du temps, rêve d’un avenir meilleur et volonté de réparer ses erreurs, voilà le cœur de The time before. Très bel album dramatique, le récit de Cyril Bonin possède un charme fou notamment grâce à un schéma narratif très réussi. Comme il le souligne « [son] intention n’était pas de travailler sur le temps mais de mettre en scène un personnage qui rêve de mener une vie parfaite ».

Même si cette thématique fut souvent interrogée dans la littérature et dans le cinéma, son scénario est intelligent et original car il a veillé « à éviter les redites » se replongeant dans la saga Retour vers le futur ou Quartier lointain, le chef-d’œuvre de Jirô Taniguchi.

LES RELATIONS HUMAINES DECRYPTEES AVEC JUSTESSE

A travers The time before, il a souhaité mettre en lumière plusieurs aspects de la personnalité de Walter, les relations de couple, mais aussi les relations familiales et même filiales. Il confie ainsi qu’il y a plusieurs morales à son histoire : « On peut se dire que choisir, c’est renoncer et qu’il n’est pas possible de tout avoir. Ou bien que la perfection n’est pas de ce monde ou encore que tout est lié dans la vie : de petits actes peuvent entrainer de grandes conséquences… ».

UNE BELLE AMBIANCE DRAMATIQUE

L’auteur du remarquable Amorostasia (deux volumes chez Futuropolis) – qui naviguait déjà dans le fantastique autour d’une maladie que seuls les jeunes amoureux contractaient – restitue ici parfaitement l’ambiance douce-heureuse des Etats-Unis des années 50. Son trait semi-réaliste est d’une belle élégance mettant admirablement en valeur ses héros de papier. Le tout est agrémenté de couleurs chaudes et douces déjà entr’aperçues dans Amorostasia.

Article posté le dimanche 03 avril 2016 par Damien Canteau

Très bel album de Cyril Bonin, The time before aux éditions Grand Angle Bamboo, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • The time before
  • Auteur : Cyril Bonin
  • Editeur : Grand Angle – Bamboo
  • Prix : 18.90€
  • Parution : 02 mars 2016

Résumé de l’éditeur : Un soir de 1958, le photographe Walter Benedict vient en aide à un vieux vendeur à la sauvette que des loubards agressent. En guise de remerciement, le vieillard lui offre un talisman garantissant une vie réussie à celui qui le porte. il suffit à Walter de penser à un moment de sa vie pour y revenir et corriger une éventuelle fausse route. Walter a désormais en main l’instrument idéal pour réussir sa vie, devenir riche, séduire la femme qu’il aime : tout le temps nécessaire pour parvenir à une vie parfaite. Mais la perfection fait-elle partie de ce monde ?

Le blog de Cyril Bonin

Pour découvrir encore un peu plus l’univers de Cyril Bonin, vous pouvez parcourir son blog : http://cyrilbonin.blogspot.fr/

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir