Trashed

Après ses deux excellents ouvrages Punk rock and Mobile Homes et Mon ami Dahmer (Lauréat des Prix Révélation et du Polar à Angoulême en 2014), le talentueux Derf Backderf revient avec un troisième roman graphique édité par çà et là, Trashed, où l’auteur nous livre une auto-fiction sur un de ses petits boulots : éboueurs dans l’Ohio.

UN TRÈS BEAU PORTRAIT DES ETATS-UNIS DES ANNÉES 80

Quelle excellente idée ont eu les éditions çà et là de publier les ouvrages de Derf Backderf ! Pilier des auteurs de romans graphiques underground américains, il continue de dépeindre les petites gens aux USA, qui triment à travers des petits boulots, loin de l’American way of life.

Pour ce beau portrait des Etats-Unis des années 80, il se prend en exemple alors qu’il vient d’arrêter la fac et qu’il doit travailler pour s’affranchir de sa mère omniprésente. Comme à l’heure actuelle, il y a peu de possibilités et il doit accepter un place d’éboueur. Dans l’Amérique de Reagan, les temps sont durs pour les familles de la classe moyenne mais surtout pour les plus fragiles, tout cela à cause du travail ultra-libéralisé.

DE DIFFICILES CONDITIONS DE TRAVAIL

A travers ses rencontres et les détritus, l’auteur permet à JB, son personnage principal, de croiser toute la société américaine, la pauvreté et la saleté (poubelles immondes, camion-poubelle qui éparpille les déchets, des clients plus fous les uns que les autres). Librement inspiré de cette année de trime, il met en scène l’entreprise très hiérarchisée où les supérieurs jouent aux petits chefs et où il est facile de dénoncer son prochain. La vie comme l’entreprise, tel un rouleau compresseur, écrase ses employés (ici, les conditions de travail sont affligeantes). Ce très beau roman graphique est à rapprocher de celui de John Porcellino, Tueur de moustiques (L’employé du moi, 2015). D’ailleurs, ses deux publications sont édités par des maisons indépendantes novatrices.

UN PAMPHLET CONTRE LA SURCONSOMMATION

Derf Backderf fustige aussi notre société de consommation, qui multiplie les déchets (packaging, surconsommation, aliments non finis et jetés…) mais aussi le système de traitement des détritus (à l’époque les décharges qui entraînent des montagnes, incinération et pollution). Nos poubelles refléteraient donc notre mode de vie. A travers Trashed, il déclame son amour pour la nature et l’écologie.

De nouveau, nous sommes séduits et enchantés par la lecture d’un album de Derf Backderf, notamment par son humour subtil, cynique et sarcastique, mais aussi un univers personnel de très grande qualité. Le trait en bichromie noire et bleue de l’auteur américain est d’une belle force graphique et très efficace.

Article posté le samedi 03 octobre 2015 par Damien Canteau

  • Trashed
  • Auteur: Derf Backderf
  • Editeur: çà et là
  • Prix: 22€
  • Parution: 21 septembre 2015

Résumé de l’éditeur : A 21 ans, J. B. se retrouve coincé de nouveau chez ses parents, dans un patelin du fin fond de l’Ohio. Il vient d’arrêter la fac et doit absolument trouver un travail pour ne plus avoir sa mère sur le dos en permanence. Suite à une annonce providentielle, il est engagé comme éboueur contractuel et est bientôt rejoint par Mike, un ancien copain de lycée. Ensemble, ils vont découvrir les joies du métier, se confronter aux habitants les plus dérangés de la ville, aux éboueurs de longue date, aux chiens errants et aux sacs poubelles mal fermés. Pendant une longue année, ils devront faire leur tournée quotidienne sous la pluie, la neige ou sous un soleil de plomb, persécutés en permanence par leur chef, l’infâme Will E.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir