Tyler Cross, Angola

Après un braquage de bijou qui devait se dérouler sans heurt, Tyler Cross est envoyé à Angola, une prison d’état. Dans cet enfer, le gangster enchaîne les travaux forcés, mais son but avouer est de s’évader. Deuxième volet de la formidable saga Tyler Cross, de Fabien Nury et Brüno, éditée par Dargaud.

UN POLAR IMPLACABLE

Après un premier tome haletant, fort et extrêmement réussi, Fabien Nury signe un récit implacable, séduisant et d’une grande force narrative. Dans la veine du précédent volume, il propose un véritable polar noir, dont il utilise les codes avec une belle maestria. Le rythme est intense et fort mené de main de maître par le scénariste de L’or et le sang (avec Merwan & Bedouel, Glénat) et qui permet de se plonger dans une histoire prenante et accrocheuse.

ANGOLA : UNE PRISON EN ENFER

Il faut souligner qu’il met en place une atmosphère sombre et lourde dans le fin fond de la Louisiane, dans l’enfer d’Angola. En effet, le lieu est un personnage à part entière : baraquements en bois, insalubrité, barre de justice lorsque les détenus dorment (chaîne qui ne permet pas de se tourner dans son lit), repas sommaires et travaux forcés à l’extérieur dans les marais infestés de bestioles pas très amicales. A cela, il faut ajouter des matons corruptibles et détestables, ainsi que le Capitaine Kroeker, un chef irritable, dur au mal et sanguinaire, mais aussi sa femme, qui harcèle les détenus.

TYLER CROSS AU BAGNE

Au milieu de tout cela, il y a Tyler Cross, qui vient de prendre 20 ans d’emprisonnement. Il avait accepté un cambriolage commandité par Sid, son avocat. Ce coup très simple, avec arnaque à l’assurance, devait lui rapporter beaucoup, mais l’envoie au bagne, un enfer de Louisiane, où la vie des détenus ne tient qu’à un fil. A ses côtés, tout le gratin des malfrats du coin qui viennent d’écoper de peines très lourdes. Mais aussi le Boss et ses hommes de main, mafiosos siciliens qui règnent en maître sur la prison et qui en tirent les ficelles. Ces derniers sont directement à ses trousses ; ils veulent lui faire la peau. Sa durée de vie est donc limitée. Il commence à échafauder des plans afin de leur échapper, notamment grâce à ses camarades d’infortune : Spoon et Billy.

UNE MÉCANIQUE TRÈS HUILÉE

Salué par une nuée de prix prestigieux, le premier tome avait de suite conquis le public et les critiques. Ce deuxième tome surfe sur le succès du premier et cela est mérité. Si le scénario peut paraître très classique (Tyler doit s’évader d’une prison), habilement, Fabien Nury déstabilise le lecteur en incorporant des rebondissements, le passé trouble de certains personnages, de l’action et un héros pas si moral que cela ; le tout dans une Amérique de l’après-Guerre, magnifiquement dépeinte. La mécanique de l’histoire est parfaitement huilée, précise et permet de passer un excellent moment de lecture.

UNE FORMIDABLE PARTIE GRAPHIQUE

La partie graphique de Brüno est magistrale. La moiteur de la Louisiane, souvent sous la pluie et toute l’atmosphère lourde est magnifiquement restituée par un trait anguleux, un découpage fort (quasi cinématographique) et des cadrages singuliers, notamment des strips panoramiques très denses. Le trait singulier des personnages renforce leur psychologie troublée. L’effet rétro des planches est de haute-volée, le tout agrémenté par un parti-pris fort de la coloriste Laurence Croix, notamment pour les ombres, les lumières et des couleurs saturées formidables.

Article posté le samedi 05 septembre 2015 par Damien Canteau

  • Tyler Cross, tome 2 : Angola
  • Scénariste : Fabien Nury
  • Dessinateur : Brüno
  • Editeur: Dargaud
  • Prix: 16.95€
  • Sortie: 28 août 2015

Résumé de l’éditeur : La chance tourne. Ce qui devait être un coup sans risque, garanti sur facture, se transforme en descente aux enfers pour Tyler Cross. Un enfer qui porte le doux nom d’Angola, la plus grande prison de haute sécurité des États-Unis, entourée de marécages et écrasée par le soleil torride de Louisiane. Cerise sur le gâteau : le clan Scarfo a mis un contrat sur sa tête, et les Siciliens sont nombreux parmi les détenus… Si Tyler sort un jour de cet enfer carcéral, ce ne sera pas pour bonne conduite.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir