Villevermine

Retrouver un collier perdu ou une femme disparue, telles sont les missions de Jacques, détective privé qui a le don de communiquer avec les objets. Julien Lambert imagine le premier volet de Villevermine, un polar survitaminé aux éditions Sarbacane.

Jacques parle aux objets

Villevermine est une cité bétonnée sans âme, crasseuse et où les habitants s’entassent sans avenir. Parmi eux, il y a Jacques Peuplier, un privé célibataire qui vit dans un appartement vétuste. Bordélique et quasiment misanthrope, il récupère les vieux objets cassés qu’il répare. Ces derniers l’apprécie pour cela. Mieux, ils communiquent avec lui. Pour chacune de ses enquêtes, il se sert de son don pour les résoudre.

Bestioles volantes, collier perdu et femme kidnappée

Mademoiselle Vanessa fait appel à Jacques pour retrouver un collier cher à son cœur. Panneau signalétique, cannettes et bouche d’incendie l’aident à retrouver le voleur. Après une bagarre, il récupère l’objet qui était aux mains de Monk. Jacques croise aussi un jeune garçon qui attrape des bestioles volantes afin de les revendre.

Quelques jours plus tard, il retrouve les frères Monk qui lui demande de retrouver leur sœur, chanteuse…

Villevermine : polar fantastique survitaminé

Voilà un premier volume prometteur ! Julien Lambert imagine Villevermine, un polar fantastique choc aux propos contemporains forts ! Cet album nommé dans la Sélection Polar 2019 du Festival d’Angoulême prend des chemins intelligents et originaux pour emmener les lecteurs dans des recoins peu exploités en bande dessinée.

Cette intrigue à tiroirs plait dès la première page. L’auteur de Edwin, le voyage aux origines (avec Manon Textoris) fait incarner son histoire par Jacques, un privé quasi mutique, fort et n’ayant pas peur de jouer de ses poings pour récupérer là un collier, là se défendre contre une bande de malfrat. Dur au mal, ce célibataire plonge tête baissée dans des situations inconfortables. Loyal envers les personnes qui l’emploie, il est secondé par les objets du quotidien. Il peut leur parler, échanger. Mais est-ce une lubie de son esprit ou est-ce vraiment un don ?

Le lecteur apprécie aussi les personnages secondaires qui ne sont pas des faire-valoir. Comme le jeune garçon qui attrape des bestioles volantes, Mademoiselle Vanessa, le savant fou ou encore le clan Monk. Tout ce petit monde se tient et c’est intelligemment amené. Ajouter à cela de l’humour par les objets ou le jeune garçon, ainsi que des dialogues percutants et de suite on apprécie Villevermine.

Génétique et écologie

L’ambiance d’anticipation est aussi agréable par des mouches-moustiques énormes qui volent dans la ville, sans oublier, les hommes rouges volants. Qui sont-ils ? Ont-ils des liens avec les insectes ?

Le lecteur découvre en Jacques, un homme qui aime les objets et qui leur redonne une nouvelle vie. Dans ce monde zapping où l’on jette beaucoup, lui préfère l’ancien, le costaud, ce qui dure. Ainsi, Julien Lambert nous questionne sur cette société d’hyper-consommation et sur l’obsolescence des objets.

En même temps que le progrès technologique augmente, celui génétique aussi. Ainsi, pourquoi ces bestioles sont-elles si imposantes ? Comment des hommes peuvent-ils voler ? La fin de ce premier volet apporte quelques réponses.

Dessin moderne et vif

Villevermine est une belle enquête accrocheuse, avec des rebondissements fréquents; ce qui tient en haleine le lecteur. Le dessin de Julien Lambert est d’une belle modernité et vivant. L’auteur a suivi des études de dessin à l’Institut Saint-Luc de Liège et a travaillé sur le très beau projet Loulou, l’incroyable secret, le film d’animation de Grégoire Solotareff et Eric Omond. Il lui reste de cette expérience, cette belle vision cinématographique dans ses plans et son découpage. Il suffit d’observer la couverture pour s’en rendre compte et donner l’envie aux lecteurs de se plonger dans ce premier volume du diptyque.

Les décors urbains et les bas-fonds de Villevermine sont magnifiques : sales, crasseux, peu avenants mais aux recoins insoupçonnés pour mener des enquêtes et faire vivre ce polar haletant.

Villevermine : une sympathique surprise pour un polar mené tambour-battant. La suite !!!

Article posté le jeudi 10 janvier 2019 par Damien Canteau

Villevermine 1 de Julien Lambert (Sarbacane)
  • Villevermine, tome 1 : L’homme aux babioles
  • Auteur : Julien Lambert
  • Editeur : Sarbacane
  • Parution : 03 octobre 2018
  • Prix : 15€
  • ISBN : 9782377311552

Résumé de l’éditeur : Dans la ville crasseuse et malfamée de VilleVermine, Jacques Peuplier, détective privé musclé et mutique, enquête sur la disparition de la fille obèse de la reine des bas-fonds. Il est accompagné par des objets dont il est le seul à entendre la voix et à pouvoir discuter avec eux.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir