La belle saison d’Alfred

Alfred s’expose à Angoulême. L’auteur de Come Prima est à l’honneur dans le musée de la Cité Internationale de la bande dessinée par ses vagabondages graphiques et les planches de son nouvel album Senso. Enchanteur !

Alfred, le talent comme pépite

Né en 1976, Alfred est un auteur talentueux. Comixtrip suit ses pas depuis de nombreuses années à travers des albums plus forts les uns que les autres. De Octave, sa série jeunesse avec David Chauvel à ses albums avec Olivier Ka, Capitaine Fripouille, en passant par Pourquoi j’ai tué Pierre (prix Essentiel et prix du Public à Angoulême en 2007) ou Je ne mourrai pas gibier, il nous enchante par ses sublimes planches à l’aquarelle.

L’auteur de Come Prima – Fauve d’or à Angoulême en 2014 (qui avait fait l’objet d’une poignante adaptation en BD-concert) est à part dans l’univers du 9e Art : douceur du dessin et histoires intelligentes avec du fond.

Les vagabondages graphiques d’Alfred

Dans cette exposition au Musée de la Cité, Alfred a choisi avec soin des illustrations dans cette première partie, Vagabondages graphiques. L’ouverture, ce sont de petites vignettes qui se démultiplient devant les yeux des visiteurs comme un écran télé diffusant les dessins de l’un des membres de l’Atelier Mastodonte.

Viennent ensuite des illustrations à la craie sèche autour de Venise. En préambule, Alfred confie : « J’ai vécu quatre ans à Venise, sans parvenir à répondre à cette question : Pourquoi l’eau mouille-t-elle plus ici qu’ailleurs ? ».

Lorsque l’on apprécie le travail d’Alfred, on est fasciné par ses carnets de recherches et croquis. Certains d’entre eux dévoilés dans cette exposition, se retrouve d’ailleurs dans La belle saison, un superbe art-book. Les aquarelles glissent sur les pages de ses Moleskine avec volupté. Suspendus comme aériens, ses personnages attirent l’œil. Pour plus de force, les commissaires de l’exposition ont décidé de numériser 300 illustrations de l’auteur de Daho l’homme qui chante afin de les diffuser en boucle sur des téléviseurs.

Senso, rencontre dans une fête qui ne les concerne pas

La deuxième partie de l’exposition dévoile des planches de Senso, le nouvel album d’Alfred qui sortira en octobre 2019. Teinté de gris et de bleu, elles racontent l’histoire de Germano et Elena qui se rencontrent dans un mariage. Lui n’y était pas convié, elle ne voulait pas venir. Cette fête qui ne les concerne pas, finira par les réunir.

Comme il l’explique, Alfred s’est inspiré d’une histoire lui étant arrivé. Alors invité dans un festival de bande dessinée en Italie, il va vivre une petite mésaventure. A peine arrivé à dans son hôtel, il apprend qu’aucune réservation ne fut retenue à son nom. Avant de la retrouver, il divague et pense à la possibilité d’errer dans un hôtel pendant toute une nuit.

En plus de cela, il avait une vraie envie de dessiner des jardins – les lecteurs peuvent voir tout le talent d’Alfred lorsqu’il en réalise dans La belle saison – et l’idée arriva. A la vue des pages accrochées, nous avons hâte de lire Senso !

Pour déambuler et rêver, La belle saison d’Alfred est idéal pour vous. Rendez-vous au Musée de la Cité encore pour quelques jours.

Article posté le jeudi 15 août 2019 par Damien Canteau

Renseignements complémentaires

La belle saison d’Alfred

jusqu’au 31 août 2019

du mardi au dimanche de 14h à 18 h

121 rue de Bordeaux, 16 000 Angoulême

Informations générale 05 45 38 65 65/ musée 05 17 17 31 00

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir