Aliénor Mandragore, tome : Trompe-la-mort

Notre avis : Suite de la petite série jeunesse signée Thomas Labourot et Séverine Gauthier, Aliénor Mandragore éditée par Rue de Sèvres.

Résumé du premier tome : Aliénor, la fille de Merlin, n’est pas très douée pour la magie. Alors que son père lui délivre un cours dans la nature, la fille est attirée par une mandragore. Son cri strident tue instantanément le célèbre magicien.

Le lecteur retrouve la jeune fille triste auprès de son ami L’ermite – qui a les traits d’un loup – elle lui confie qu’elle ne sait pas quoi faire depuis la mort de son père et qu’elle n’ose plus retourner dans sa maison. L’odeur et l’étrange champignon qui a poussé sur lui, tout cela la rebute. Il faut souligner que le fantôme de son géniteur est encore plus râleur que lorsqu’il était vivant.

Avec l’aide de Lancelot, elle essaie de trouver une solution pour le faire revenir d’entre les morts, lui qui ne le souhaite pas. Après l’apparition de Viviane, la fée du Lac qui leur a délivré une étrange prophétie, ils se mettent en quête de trouver un dragon… De plus, L’Ankou rôde aux alentours.

La première série du tandem, Séverine Gauthier (L’homme-montagne avec Amélie Fléchais ou Haïda avec Yann Dégruel) et Thomas Labourot, Aliénor Mandragore est un univers pétillant, décalé et à la folie-douce. La scénariste met en scène son héroïne dans la célèbre forêt de Brocéliande, celle de la légende arthurienne (Merlin l’enchanteur, Morgane la fée, Viviane la dame du lac ou encore Lancelot, ici apprenti chevalier) mais en tordant un peu la légende des Chevaliers de la table ronde, avec surtout une grosse dose d’humour, parfois anachronique, aux personnages déjantés et aux dialogues ciselés qui font mouche.

Il faut souligner que cette nouvelle série jeunesse a énormément d’atouts, qu’elle ravira les petits mais aussi les plus grands. Dans la même veine que Le chant d’Excalibur (Arleston et Hübsch, Soleil) sans le côté grivois ou la folie de Kaamelott (série télévisée d’Alexandre Astier), les deux auteurs dézinguent la légende musclée, fantastique et morale d’Arthur. Thomas Labourot livre de magnifiques planches. Son trait d’une belle lisibilité est d’une grande efficacité. Le dessin de l’auteur de Troll entre 2003 et 2006 (Morvan, Sfar & Boiscommun, Delcourt) est idéal pour restituer cette atmosphère amusante de la série.

Article posté le vendredi 10 juin 2016 par Damien Canteau

Aliénor Mandragore poursuit ses aventures sous la plume de Thomas Labourot et Séverine Gauthier aux éditions Rue de Sèvres, décrypté par Comixtrip le site Bd de référence
  • Aliénor Mandragore, tome 2 : Trompe-la-mort
  • Scénariste : Séverine Gauthier
  • Dessinateur : Thomas Labourot
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 12€
  • Parution : 08 juin 2016

Résumé de l’éditeur : Rien ne va plus à Brocéliande : les grenouilles s’agitent, annonciatrices d’une catastrophe, Merlin est toujours fantôme et ne veut pas revenir à la vie, tandis Aliénor, effrayée, ne cesse de voir l’Ankou… quand revient Viviane, la fée du Lac. Elle délivre à Lancelot et Aliénor une mystérieuse prophétie, qui va les guider sur les traces de l’Ankou, loin de la forêt. Les surprises seront nombreuses et les défis de taille pour nos héros, qui devront affronter des dragons et leurs peurs pour sortir indemnes de cette nouvelle aventure.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir