Brûlez Moscou

Napoléon et ses troupes sont aux portes de Moscou pour prendre la ville. Rostopchine décide de libérer les prisonniers. Parmi eux, il y a Anatoli qui tente de retrouver sa femme et son fils pourchassés par Kolia, son ennemi. Kid Toussaint et Stéphane Perger dévoilent Brûlez Moscou, un étonnant thriller historique aux éditions Le Lombard.

1812. Fédor Rostoptchine, le gouverneur de la ville de Moscou, ne veut pas laisser la cité aux mains de Napoléon. Il décide de procéder à la technique dite de la « terre brûlée » : incendies volontaires, cache des citernes pour proscrire les flammes et libération des prisonniers des geôles de l’Ostrog.

Parmi ces hommes enfermés, il y a Anatoli Vassili, ancien capitaine de l’armée russe qui a tiré sur un soldat. Libéré, il veut coûte qui coûte retrouver Tatiana, sa femme et Oleg, son fils, pourchassés par Kolia, son ennemi juré. Il faut souligner que le colosse veut les tuer et les manger…

Très belle course-poursuite teinté de thriller, Brûlez Moscou plaira aux amateurs d’Histoire mais aussi ceux d’aventure. Le récit de Kid Toussaint est très classique mais efficace. Très bien documentée, l’histoire du scénariste de Magic 7 et de 40 éléphants mêle le récit intime de Anatoli à la grande Histoire. Ainsi, le lecteur peut croiser des personnages historiques ayant existé : Napoléon et Rostopchine. Il imprime beaucoup de rythme à son album. On regrettera une fin trop (?) attendue malgré un récit bien mené.

Le gros point fort de Brûlez Moscou réside dans la formidable partie graphique de Stéphane Perger. Les planches du dessinateur de Odyssée sous contrôle (avec Dobbs) sont magnifiques, notamment par sa grande maîtrise des encres et des aquarelles. Les pages rougies par les flammes dans la ville sont impressionnantes et le lecteur peut même percevoir la chaleur de l’incendie. Ses personnages sont bien campés, notamment le colosse Kolia. On lui pardonnera des erreurs dans la gestuelle concernant le maniement des armes, car l’ensemble est époustouflant.

Article posté le mercredi 21 février 2018 par Damien Canteau

Brûlez Moscou de Kid Toussaint et Stéphane Perger (Le Lombard) décrypté par Comixtrip
  • Brûlez Moscou
  • Scénariste : Kid Toussaint
  • Dessinateur : Stéphane Perger
  • Editeur : Le Lombard
  • Parution : 9 février 2018
  • Prix : 14.99€
  • ISBN : 978-2803633869

Résumé de l’éditeur : Septembre 1812. La Grande Armée de Napoléon est aux portes de Moscou. Le comte Rostopchine, gouverneur de Moscou, se rend à la prison de l’Ostrog et libère des geôles tous les criminels en les priant de « voler, piller, tuer et incendier » pour que rien ne tombe aux mains de l’ennemi. Parmi les libérés, Anatoli Lenski semble avoir un but bien à lui. Et malheur à qui tentera de s’y opposer.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir