Collection Patte de Mouche

Notre avis : Les éditions L’Association ont créé en 1986, une petite collection, Patte de Mouche, qui cette année fête donc ses 30 ans. Parmi les dernières nouveautés de ce label, le lecteur a pu découvrir : La dernière séance de Masse, Les 24h de la BD dinner – breakfast – lunch de Lewis Trondheim, J’ai été sniper de Edmond Baudoin et Personne ne sait que je vais mourir de Matthias Lehmann.

COLLECTION PATTE DE MOUCHE

La collection Patte de mouche se caractérise par son format tout petit (A6 soit 10.5*15 cm), son nombre de pages (24) et le noir & blanc. Ces contraintes techniques permettent à l’auteur de se concentrer sur un aspect de son travail. Il y a eu 4 séries dans ce label :

  • En 1986 : 4 titres dont L’accident de Meder de Jean-christophe Menu ou Riche & Célèbre de Thiriet
  • En 1986 et 1987 : 10 titres dont L’amant de Jean-Claude Götting ou Ektor de Mokeit
  • Entre 1991 et 1994 : 21 titres dont La mutation Marc-Antoine Mathieu, La bombe familiale de David B ou La clef des champs de Killofer
  • Celle actuelle : dont Petit trait de Baladi ou Splendeur & misères du verbe de Ibn Al Rabin

J’AI ÉTÉ SNIPER

Dans ce petit fascicule, Edmond Baudoin dévoile un petit secret (lourd pour lui finalement) qui a marqué sa vie : il a été sniper. Lors de son service militaire long pendant la Guerre d’Algérie, l’auteur de Rêveurs lunaires (avec Cédric Vilanie, Gallimard) testa le tir au fusil et s’avèra être le meilleur. Il fut alors entrainé de manière intensive à être tireur d’élite…

L’on sent dans son récit que cette période ne fut pas très bonne pour Baudoin. Redevenu civil, il se refusera à toucher de nouveau à un fusil. Cet aspect autobiographique de sa vie, il la résume avec de l’habileté et une grande pudeur. Son style graphique – toujours à son zénith – est encore une fois un émerveillement.

PERSONNE NE SAIT QUE JE VAIS MOURIR

Raymond est un vieil homme vit dans un maison seul. Le seul petit bonheur qu’il s’octroie : fumer le cigare, qui lui pose néanmoins quelques petits tracas gastriques. Un jour que des nuages à perte de vue envahissent sa demeure, Pénélope sa fille et son compagnon viennent lui rendre visite…

Le récit de Matthias Lehmann est construit comme une petite fable absurde, cynique teintée d’humour noir. Dans son style graphique singulier mais d’une grande beauté, l’auteur du remarquable La favorite (Actes Sud) dévoile une belle histoire contenant une fin étonnante.

Article posté le samedi 05 mars 2016 par Damien Canteau

Couverture de Personne ne sait que je vais mourir de Matthias Lehmann de la Collection Patte de mouche (L'association)
  • J’ai été sniper
  • Auteur : Edmond Baudoin
  • Editeur : L’Asscociation, collection Patte de mouche
  • Prix : 3€
  • Parution : 13 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Au début des années soixante, Edmond Baudoin est appelé pour faire son service militaire, il est incorporé chez les hussards à Orléans. Même si la fin de la guerre est proche, l’armée française continue ses opérations en Algérie. Il sait qu’il devra tôt ou tard partir pour combattre, mais la feuille de route pour le départ n’arrivera jamais. Alors que ces camarades sont déjà sur place, il apprend qu’il n’ira pas, ses supérieurs ayant décidé de mettre à contribution ses qualités exceptionnelles de tireur d’élite dans des concours. J’ai été sniper retrace les souvenirs de l’auteur là où l’on ne l’attendait pas, lui qui préfère vraisemblablement ses pinceaux aux fusils.

Couverture de Personne ne sait que je vais mourir de Matthias Lehmman de la Collection Patte de mouche (L'association)
  • Personne ne sait que je vais mourir
  • Auteur : Matthias Lehmann
  • Editeur : L’Asscociation, collection Patte de mouche
  • Prix : 3€
  • Parution : 13 janvier 2016

Résumé de l’éditeur : Raymond le grand-père dépressif, accroc aux cigares, Pénélope la petite fille prévenante et Frédéric l’amant un peu gauche prennent tranquillement le thé alors qu’un étrange brouillard entoure la maison. L’ambiance est lourde, la mort rôde. Personne ne sait que je vais mourir est un conte absurde et onirique réalise sous contrainte par Matthias Lehmann durant les 24 heures de la bande dessinée de Bruxelles en 2012.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir