Eden, tome 1 : le visage des sans-noms

Pour intégrer la caste des « élus », Jonas doit réussir un terrible concours. Le jeune adolescent rêve de devenir l’un d’eux comme sa sœur aînée Hélix. Fabrice Colin et Carole Maurel imaginent Phoenice, un monde futuriste dans Eden, une dystopie réussie !

Ecrivain français, Fabrice Colin réalise son premier album de bande dessinée. Connu pour ses récits de science-fiction ou de fantasy, il poursuit dans ces genres où on le sent extrêmement à l’aise. Quatre fois lauréat du Grand Prix de l’imaginaire, il met en scène Phoenice, ex San-Francisco dans un futur proche où les règles sociales ont énormément changé. Pour accéder au graal – faire partie de la caste dominante – il faut réussir un concours. C’est le cas de Jonas tiraillé entre la morale et les activistes qui défient les autorités.

Ce premier tome assez réussi prend le temps d’exposer les faits et de faire comprendre aux lecteurs les tenants et les aboutissants de Phoenice.

Pour accompagner le romancier pour la partie graphique, c’est Carole Maurel qui a été choisie. Quelle formidable idée ! Après L’apocalypse selon Magda, Luisa ici et là, Collaboration horizontale, Ecumes ou En attendant Bojangles, l’autrice nous régale encore par son trait moderne et très vivant. Comme le premier titre ci-dessus, la dessinatrice réalise des planches fantasy de grande qualité. Ce genre – l’anticipation – lui convient bien.

Eden : un premier bon opus. Un début prometteur !

Article posté le mercredi 17 octobre 2018 par Damien Canteau

Eden 1 de Carole Maurel et Fabrice Colin (Rue de Sèvres)
  • Eden, tome : Le visage des sans-noms
  • Scénariste : Fabrice Colin
  • Dessinatrice : Carole Maurel
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 15€
  • Parution : 12 septembre 2018
  • IBAN : 9782369814511

Résumé de l’éditeur : Depuis un tremblement de terre, Phoenice, anciennement San Francisco, est divisé en deux zones : les quadrants, où vit la majeure partie de la population, et le coeur, où vivent les élus, protégés par un mur et détenant tous les pouvoirs. Jonas, 14 ans, vit avec sa mère dépressive, un père révolutionnaire et une soeur qui vient de réussir l’Ascension, un concours pour intégrer les élus.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir