Happy fucking birthday

Revoilà Megg, Mogg et Owl dans leur quatrième aventure sous acide et alcool, Happy fucking birthday, encore un excellent recueil fou de Simon Hanselmann.

Megg, la sorcière, est souvent prise de migraines fortes qui la couche littéralement. Il faut souligner qu’elle commence à payer ses excès et son corps n’en peut plu. Mais elle ne va pas s’arrêter de se bourrer la gueule, sniffer ou fumer des pétards ; on ne se refait pas ! Elle poursuit ses mélanges fous avec Mogg, son amant de chat, Booger sa copine de beuverie ou Werewolf Jones, le loup très lourd, père de deux terreurs.

Recherche d’herbe chez Tim, une araignée complètement tarée et son pote boutonneux, le festival de fanzine où les amis se pintent et où personne ne leur achète leur production jusqu’à la piscine où tout les amis se rendent, tout est fou et déjanté. Alors qu’il fait très chaud, Megg, Mogg, Owl, Jones et Booger se rendent au complexe aquatique pour se rafraîchir mais comme à son habitude, tout va de travers après la boisson ou la fumette !

Reste Owl, la chouette, qui semble la plus saine de corps et d’esprit et qui souhaite fêter son anniversaire à L’escargot truffé, un restaurant gastronomique français. Mais là encore, tout ira très mal à cause de ses amis…

Hyper déjanté, complètement fou, très dérangé et politiquement incorrect, Happy fucking birthday est addictif et fait ressortir nos bas instincts. On aime au plus profond de nous la perversion et aller au-delà des interdits. Tout cela est formidablement mis en image par Simon Hanselmann qui met aussi en lumière les souffrances de ces jeunes majeurs, paumés et sans emploi. Génération désenchantée qui se commet dans l’alcool et toutes sortes d’addictions, glandeuse et procrastinatrice.

Nous avions adoré les trois premiers volumes (tome 2 et tome 3), le quatre nous attire comme un aimant. Happy fucking birthday est nommé dans la Sélection Officielle du Festival d’Angoulême 2018. La troisième nomination sera-t-elle la bonne ?

Article posté le mercredi 10 janvier 2018 par Damien Canteau

Happy fucking birthday de Simon Hanselmann (Misma) décrypté par Comixtrip
  • Megg, Mogg & Owl : Happy fucking birthday
  • Auteur : Simon Hanselmann
  • Editeur : Misma
  • Prix : 25€
  • Parution : 24 octobre 2017
  • IBAN : 9782916254586

Résumé de l’éditeur : Un dîner raffiné pour quatre personnes dans un restaurant français étoilé, entouré d’amis qui vous chérissent et vous couvrent de cadeaux… Peut-on rêver meilleur anniversaire ? Si vos amis en question sont ces trois tarés immatures de Megg, Mogg et Werewolf Jones, alors certainement, oui ! Owl a attendu cette soirée d’anniversaire depuis longtemps ! Il a prévu de convier Megg et Mogg à L’Escargot Truffé, un haut lieu de la gastronomie française. Mais voilà que Werewolf Jones s’invite lui aussi sans demander et, une fois à table, le dîner prend très vite des allures de cauchemar. Ses trois « invités » n’ont aucune tenue et lui foutent la grosse honte dans le restaurant : ils jouent avec la nourriture, critiquent le serveur à voix haute, se bourrent la gueule, crachent par terre et importunent les clients. Résultat : pas de cadeau pour Owl, mais une addition salée et une soirée d’anniversaire qui va finir en longue et sombre nuit au poste de police.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir