La beauté du monde

Autodidacte, Adrien Billet était un amateur éclairé d’alpinisme. Tourneur-fraiseur en usine, il aimait grimper sur des falaises sur ses temps de repos. Sa fille, Julia lui rend un très bel hommage dans La beauté du monde, un album mis en image par Jérôme Ruillier.

« Mon père était un alpiniste de talent »

Employé dans l’usine Schwartz-Haumont, délégué syndical, Adrien découvrit ce sport exigeant grâce au COB, un club sportif de Boulogne-Billancourt pour les ouvriers. Son terrain de jeu avec ses camarades de cordée : Chamonix, mais aussi la forêt de Fontainebleau. Un de ses exploits : l’ouverture d’une voie difficile dans les Alpes.

« Mon père reste une montagne pour moi »

Le récit de Julia Billet est un superbe portrait d’un homme humble, travailleur et grand sportif : un magnifique message d’amour à son père disparu. L’autrice de La guerre de Catherine (avec Claire Fauvel, Rue de Sèvres) parle aussi de travail en usine, de la vie dans les années 50/60, des clubs de sports d’entreprise, de l’alpinisme amateur (à l’époque, pratiqué par l’élite), les folles épopées ou les voies à tracer.

A l’image du merveilleux Ailefroide de Jean-Marc Rochette et Olivier Bocquet (Casterman), la scénariste magnifie la montagne et ces hommes pionniers dans le domaine de la grimpe.

Telle une danse tourbillonnante sur les parois, l’escalade est belle sous les pinceaux de Jérôme Ruillier. Illustrateur pour la jeunesse depuis 20 ans et auteur de Surfman (L’Agrume), son dessin quasi naïf en bichromie selon la période (noir/jaune et noir/rouge) alterne avec des clichés photographiques de l’époque.

Article posté le vendredi 25 mai 2018 par Damien Canteau

La beauté du monde de Julia Billet et Jérôme Ruillier (L'agrume)
  • La beauté du monde
  • Scénariste : Julia Billet
  • Dessinateur : Jérôme Ruillier
  • Editeur : L’Agrume
  • Parution : 03 mai 2018
  • Prix : 16€
  • ISBN : 9791090743755

Résumé de l’éditeur : Dans les années 1950, Adrien Billet est tourneur-ajusteur chez Schwartz-Haumont et grand amateur d’alpinisme. Il découvre l’escalade grâce au COB, un club sportif ouvrier. Il développe une passion pour ce sport, s’entraîne les week-ends dans la forêt de Fontainebleau et pendant ses congés à Chamonix. L’alpinisme va le mener plus loin qu’il n’aurait pu l’imaginer… A travers ce destin, cette bande dessinée raconte les valeurs de camaraderie de l’alpinisme, la relation d’un père à sa fille, mais aussi l’esprit d’une époque où une amélioration du niveau de vie de la classe ouvrière était un rêve possible, notamment grâce aux associations sportives ouvrières. En haut de la montagne, cols blancs et cols bleus surmontent la lutte des classes pour observer ensemble la beauté du monde…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir