La villa S.

Après les excellents La bibite à bon dieu (Guillaume Bouzard), PlanPlan culcul (Anouck Ricard), Bernadette (El Don Guillermo), L’odyssée du vice (Delphine Panique) ou Bite fighter (Olivier Texier), la collection BD Cul des éditions Les requins marteaux s’enrichit d’un nouveau titre : La villa S. de Antoine Cossé.

Un détective E. se rend chez S. dans sa luxueuse villa pour y mener une enquête. Tous les ans, en été, le sculpteur René Céko loue sa maison à deux familles de la pègre locale. Grimpant dans un arbre E. et S. observent la propriété voisine dans le but de découvrir quelque chose…

Découvert par le magnifique album La baie des mutins racontant la mutinerie d’espagnols sur un navire portugais la Route des épices à l’époque moderne, Antoine Cossé est de retour avec une belle bande dessinée. Sensuelle, souvent suggestive, La villa S. charme le lecteur par un rythme lent et envoûtant. Entre les deux protagonistes se mêle un subtil jeu de séduction. Tous les petits détails (les branches des arbres, les jumelles…) concourent à cette attirance sexuelle entre E. et S. Les mots sont pesés (il y a souvent des silences), la narration intelligente et le graphisme d’une grande beauté participent à ce récit très réussi. Le dessin du jeune auteur est composé d’un simple trait délicat et élégant. Ses couleurs sont elles aussi magnifiques. Un titre de la collection BD Cul plus sensuel et charnel que pornographique. Excellent !!!

Article posté le lundi 09 octobre 2017 par Damien Canteau

La villa S. de Antoine Cossé (Les requins marteaux) décrypté par Comixtrip
  • La villa S.
  • Auteur : Antoine Cossé
  • Editeur : Les requins marteaux, collection BD Cul
  • Parution : 17 août 2017
  • Prix : 12€
  • ISBN : 9782849612316

Résumé de l’éditeur : Un détective au coeur brisé est appelé à résoudre une disparition mystérieuse. Une femme a disparu d’une villa où elle habitait en communauté avec six autres. Qui était-elle ? Et pourquoi ressemble-t-elle tant à celle qui l’a quittée ? Quelle est cette villa ? Pour ce quinzième BD Cul, Antoine Cossé nous livre une histoire sous forme de thriller, hantée par David Lynch et Dario Argento.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir