Le coup de boule est parti tout seul

En ces temps troublés, un prof voit sa voiture taguée et de faux attentats mis en scène dans la ville. Otto T. et Rémi Lucas dévoilent Le coup de boule est parti tout seul, un album très drôle sur les travers de notre société actuelle. Folie et décadence !

Coupable ! Qui est le coupable de la phrase « Tu pue la merde » (sans le s) inscrite sur la voiture du professeur de français ?

Énervé par tout cela, l’enseignant se rend ensuite au supermarché pour acheter de la farine, comme sa femme le lui a demandé. Il est alors surpris par des tirs de mitraillettes. Il est mort ? Non. Tout cela est faux ! La police nationale a décidé de mettre en scène de faux attentats pour faire prendre conscience à la population des menaces qui pèsent. « Complètement idiot » pense le prof de français. Ce qu’il sait moins, c’est que ce style d’exercice est de plus en plus courant en ville…

Dans Le coup de boule est parti tout seul, Rémi Lucas s’amuse avec la réalité. Enseignant en arts plastiques, le scénariste a décidé de mettre en scène des situations plus ou moins vécues. Cette excellente autofiction – il est prof dans le collège du manieur du coup de boule – est très drôle.

Rémi Lucas aborde dans son récit, pêle-mêle le sort des migrants, les attentats, l’atmosphère électrique que l’on ressent en France et les difficultés d’être professeur dans un quotidien de plus en plus compliqué.

Cette très jolie comédie sociale bénéficie du talent d’Otto T pour la partie graphique. L’auteur de 300 000 ans pour en arriver là et Petite histoire de la Révolution française réalise de très jolies planches au trait simple et efficace.

Article posté le vendredi 11 juin 2021 par Damien Canteau

Le coup de boule est parti tout seul de Rémi Lucas et Otto T (flblb)
  • Le coup de boule est parti tout seul
  • Scénariste : Rémi Lucas
  • Dessinateur : Otto T.
  • Editeur : FLBLB
  • Prix : 21 €
  • Parution : 18 février 2021
  • ISBN : 9782357611498

Résumé de l’éditeur : Dans le collège d’une petite ville du Nord, le prof de français perd ses nerfs après que sa voiture ait été taggée. Rémi, con collègue d’arts plastiques, aimerait trouver les coupables, mais il est pris en otage par des individus cagoulés alors qu’il fait ses courses. Les terroristes ouvrent le feu, mais tout va bien : ce sont des balles à blanc, la police a organisé cette opération surprise dans le cadre de Vigipirate. Les faux attentats se multiplient, plus personne n’y croit, sauf peut-être ce policier qui a chargé son AK47 avec de vraies balles et se réfugie dans le camp de migrants voisin, où la famille de Rémi se rend régulièrement pour faire du bénévolat… Quand la réalité est à pleurer, Rémi Lucas en fait une comédie et Otto T. la dessine. Tout va mieux.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir