Le syndrome de l’imposteur

Jeune interne en médecine, Lucile fait un stage en psychiatrie. Elle développe alors Le syndrome de l’imposteur. Claire Le Men imagine ses difficultés dans un album La Découverte.

Claire Le Men connait bien son sujet puisqu’elle fut elle-même interne et spécialisée en psychiatrie. Se fondant sur son expérience et celles de collègues, elle imagine le parcours délicat de Lucile Lapierre. Réalisme et intelligence sont au cœur de cet album fort.

Après quelques pages expliquant ce qu’est un interne et les typologies de certains étudiants, l’autrice entre dans le vif du sujet.

Lucile doit effectuer un stage dans une unité de psychiatrie. Première erreur : elle entre dans la cafétéria où les patients lui pose des milliers de questions. Elle est alors prise en charge par Gabrielle, la cheffe de UMD (unité malades difficiles). Elle fait le tour, rencontre ses collègues et visite les locaux. Rapidement, elle se demande ce qu’elle fait là.

Après ce premier jour, elle sait que le lendemain sera beaucoup plus dur parce qu’elle devra questionner des patients. En attendant, elle se confie à Isabelle, sa grande sœur avec laquelle elle vit…

Claire Le Men pose tout cela devant le lecteur, sans filtre. C’est étonnant parce que lorsque l’on est loin de cet univers, on ne s’attend pas à cela. A la fin de son troisième stage en médecine, l’autrice fait une pause dans ses études et décide de prendre le crayon pour raconter les affres de ce métier si exigeant. Depuis, elle est devenue autrice de BD.

Le médium est idéal pour raconter tout cela. A l’image d’Aude Massot (Chronique du 115) ou de la série Ma vie de Carabin, il permet de prendre de la distance et de pouvoir donner une autre vision de la médecine.

L’unité de Malades difficiles déconcerte encore plus le lecteur. A l’instar de Troisième population (Pourquié & Ducoudray), le lecteur est confronté aux patients délicats et aux soignants qui reçoivent cela en pleine figure. Il faut être costaud ! Comment les comprendre ? Que faire de ces « fous », comme on les appelait autrefois ? Et enfin comment soigner lorsque l’on est atteint de ce syndrome de l’imposteur ?

Le syndrome de l’imposteur : surprenant, fort et d’une grande justesse.

Article posté le jeudi 27 juin 2019 par Damien Canteau

Le syndrome de l'imposteur de Claire Le Men (La Découverte)
  • Le syndrome de l’imposteur
  • Autrice : Claire Le Men
  • Editeur : La Découverte
  • Parution : 02 mai 2019
  • Prix : 17€
  • ISBN : 9782348043468

Résumé de l’éditeur : Lucile Lapierre, jeune interne en médecine en proie à un sentiment maladif d’illégitimité, est affectée un peu par hasard à une unité pour malades difficiles d’un hôpital psychiatrique. Dans ce récit initiatique inspiré de son expérience personnelle, Claire Le Men dresse un portrait juste et drôle de l’institution psychiatrique et des personnages qui la peuplent. Ce faisant, elle fait voler en éclat nos présupposés sur la folie.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir