La troisième population

En partenariat avec le festival Bd Boum à Blois, les deux auteurs Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié se sont rendus plusieurs fois à la clinique psychiatrique de La Chesnaie, un lieu médical unique en France de par son organisation et son attention aux patients. Leur séjour en résidence est conté dans La troisième population, un album humaniste, bienveillant et drôle chez Futuropolis.

La Chesnaie : lieu unique en France

Après entre autres, Paroles de taulards, Paroles de sourds, Immigrants, Papa ne sait pas, Arthur ou la vie de château ou encore Gaspard et le phylactère magique, le Festival Bd Boum de Blois a proposé un nouveau projet d’album à Jeff Pourquié – dessinateur – et Aurélien Ducoudray – scénariste – autour de La Chesnaie, une clinique psychiatrique singulière en France. Pour cela les deux auteurs se sont rendus plusieurs fois sur le site afin de recueillir les témoignages de soignants ou de patients.

Alors que leur GPS ne reconnaît pas le lieu, Aurélien et Jeff arrivent tant bien que mal à La Chesnaie. Pendant le trajet, le dessinateur a le temps de lire un document internet sur la clinique afin de se glisser tranquillement dans leur projet.

Créée en 1956 par Claude Jeangirard, La Chesnaie bénéficie du savoir de ce médecin psychiatre, fondée sur la Psychothérapie institutionnelle qui met l’accent sur la dynamique de groupe et la relation entre soignés/soignants, en tentant d’humaniser les établissements recevant les patients (voir les pages 7 et 8 de l’album).

« Les Stones, un bar juif… Où on est ? »

Sans murs d’enceinte ou de grillage, La Chesnaie se fond dans le très beau décor de la campagne du Loir-et-Cher. « Purée tout le monde a l’air normal, t’es sûr qu’on est dans une institution psychiatrique ? » demande Aurélien à Jeff, tant il est étonné que les patients se déplacent librement, sans entrave.

Les présentations se font d’ailleurs le plus naturellement possible, tout le monde discute facilement. Pas trop le temps pour les deux auteurs de découvrir les lieux, Cathy les emmènent au Conseil d’administration du Club. En effet, toutes les idées, les projets sont débattus ensemble. Le Club étant une association de type Loi 1901 qui tente de créer des liens entre La Chesnaie et l’extérieur…

La troisième population : entre bienveillance et humour

Etre bienveillant, ce n’est plus très tendance de nos jours, pire on se moque des personnes qui en sont porteuses. Pourtant dans La troisième population, c’est ce qui transpire. Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié – peut être sans le vouloir – ont réalisé un album bienveillant, simple, chaleureux et humaniste. Ce n’était pourtant pas gagné dès les départ. Le scénariste (A coucher dehors, Mort aux vaches, Bots, L’anniversaire de Kim Jung-Il…) ne sait pas vraiment comment il va pouvoir utiliser la matière brute de La Chesnaie dans une bande dessinée. Il est perdu, tandis que le dessinateur est plus cool et confiant.

Pourquoi cette impression étrange pour Ducoudray ? Tout simplement parce que le lieu est toujours en effervescence – ça pulse, ça grouille, ça s’anime tout le temps – et qu’il y a tellement à dire. Les patients ont des pathologies différentes mais vivent en harmonie quasi parfaite et c’est ce qui est aussi étonnant ! Les soignants – qui choisissent vraiment de venir y travailler – ont une philosophie pour accompagner les patients très différentes des cliniques psy que l’on connait. Les deux entités travaillent ensemble pour le bien-être de tous et non de façon pyramidale. Chacun met la main à la pâte pour les tâches collectives.

En plus de cette ambiance douce, le lecteur apprécie l’humour que glisse Aurélien Ducoudray dans son album. Comme il nous l’avait confié en 2016 dans une interview, le scénariste aime construire des histoires où les émotions des lecteurs font des montagnes russes. C’est encore le cas dans La troisième population. Il n’a pas peur de se donner le mauvais rôle, celui de l’angoissé, du Candide et ça plait !

Mélange sympathique de techniques graphiques

Pour La troisième population, Jeff Pourquié réalise de très belles planches. Son trait réaliste convient parfaitement pour mettre en image le propos de Ducoudray. Il mélange avec une grande aisance et intelligence différentes techniques graphiques (le feutre, l’aquarelle, le crayon de couleur…), ce qui attire encore plus le regard du lecteur.

On notera une scène amusante autour de la production d’un tableau. Là encore, Aurélien Ducoudray se heurte à la notion même de l’Art. Lui a du mal à se lâcher tandis que son compère est plus libre.

La troisième population : enfin une album non-stigmatisant sur des patients atteints de troubles mentaux !

Article posté le mardi 03 juillet 2018 par Damien Canteau

La troisième population de Aurélien Ducoudray et Jeff Pourquié (Futuropolis) décrypté par Comixtrip
  • La troisième population
  • Scénariste : Aurélien Ducoudray
  • Dessinateur : Jeff Pourquié
  • Editeur : Futuropolis
  • Parution : 03 mai 2018
  • Prix : 19€
  • ISBN : 9782754816809

Résumé de l’éditeur : Fondée en juillet 1956, la clinique psychiatrique de La Chesnaie est une clinique en milieu ouvert, accueillant une centaine de personnes de tout âges. L’institution prend en charge des patients souffrant de troubles mentaux nécessitant des soins intensifs. Les traitements biologiques et physiques classiques sont associés à un travail psychothérapique, individuel, ou de groupe, dans un environnement stimulant (ateliers créatifs, participation aux tâches collectives…). Forts de ces informations, Jeff Pourquié et Aurélien Ducoudray sont allés à la rencontre des gens qui vivent au sein de cette institution, soignants et soignés. Participant aux tâches collectives, animant un atelier de bande dessinée, les deux auteurs nous livrent un reportage sans concession, humain et humaniste, sur ce lieu atypique. Sans pathos et avec beaucoup d’humour et de sensibilité, ils reviennent sur des parcours de vies atypiques, et plongent le lecteur dans cet univers médical où les gens qui ont un petit grain de folie ne sont peut-être pas ceux à qui l’on pense en premier.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir