Mélodie Bloo

Notre avis : Après la publication de Mimo et les dinos des Antipodes de Mazan, les éditions Eidola proposent Mélodie Bloo, une version moderne du mythe de Faust, signé par Rosane Chawi.

Dans un hôtel de luxe, Mélodie est heureuse, elle est en charmante compagnie. Sur le point de conclure, l’homme s’évapore. A la place, se tient Mélanie, sorte de créature mi-femme mi-serpent qui est en fait le Diable ! C’est sous ces traits qu’il apparait à la jeune femme, en été 2014, quelques mois auparavant.

Auteure, elle doit recevoir une prestigieuse récompense sur un bateau de croisière. Alors qu’elle aurait du se préparer avec soin pour la cérémonie, elle décide néanmoins de passer un maximum de temps avec Ben, son compagnon. Elle arrive pourtant pile au moment de récupérer son trophée. Cet ultime moment, elle le doit à Mélanie. En contrepartie d’un vœu exaucé, le Diable lui vole alors ses petits copains, ses amis et sa famille. Plus jamais, elle ne pourra construire de véritable histoire d’amour. Tous ses prétendants disparaîtront après une seule nuit. Elle pourra alors mixer dans une boîte, le B-12, son rêve secret…

Revister le mythe de Faust et le fameux pacte avec le Diable – cela n’est pas très novateur, notamment avec le remarquable Le sculpteur de Scott McCloud – ici Rosane Chawi le modernise avec une jeune femme qui n’a qu’une envie : satisfaire tous ses désirs amoureux et sexuels. De plus, Satan a les traits de Mélanie, une jeune femme qui ressemble presque à Mélodie. Seuls ses yeux jaunes en amande, ses ongles très longs et sa couleur sont différents de ceux de l’écrivaine. En plus des hommes qui émaillent l’histoire – qui ne sont que des faire-valoir de Mélodie – elle pimente son récit de jeune homme beau aux cheveux blancs, Mikel, qui trouble Mélodie et qui va faire exploser le pacte avec Mélanie.

Née en 1992 au Liban, Rosane Chawi vient tout juste d’achever son master en illustration et bande dessinée à l’Académie libanaise des Beaux-Arts l’année dernière. Avant la jeune auteure avait entrepris des études en art chez Jean-Paul Guiragossian, un peintre de son pays. Avec Mélodie Bloo, elle démarre dans le monde du Neuvième Art et réussit partiellement son premier ouvrage. En effet, si l’idée de départ – le diable en femme et sa pactisante, une femme qui est une dévoreuse d’homme – est très habile et bien mise en place; la suite est moins convaincante : la faute à une histoire trop rapidement terminée. Il manque donc juste ce petit détail de la narration et du découpage qui semblent pas assez maîtrisés. Un bémol qu’elle pourra travailler facilement tant son univers graphique est fort. Son trait numérisé à bloc est d’une belle efficacité, agrémenté par des couleurs flashy très intéressantes.

Article posté le vendredi 20 mai 2016 par Damien Canteau

Le mythe de Faust est revisité par Rosane Chawi dans Mélodie Bloo aux éditions Eidola, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Mélodie Bloo
  • Auteure : Rosane Chawi
  • Editeur : Eidola
  • Prix : 14€
  • Parution : 05 mai 2016

Résumé de l’éditeur : À 25 ans Mélodie Bloo est arrivée au sommet de sa carrière d’écrivaine. Elle est devenue riche et célèbre au prix d’un pacte avec son démon Mélanie à qui elle a offert tout ce qu’elle désirait contre le sacrifice de sa vie relationnelle. Ce pacte lui a couté cher. Après avoir perdu son petit ami et sa famille, sa vie est devenue un cycle répétitif où ses nouvelles relations sont sacrifiées à Mélanie pour avoir ce qu’elle désire. La vie matérialiste et facile de Mélodie est bouleversée lorsqu’elle tombe amoureuse de Mikel.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir