Nowhere Girl

A 11 ans, Magali aime John, Paul, George et Ringo, le célèbre quatuor formant les Beatles. Magali Le Huche dévoile Nowhere Girl, une sympathique autobiographie chez Dargaud, autour de la phobie scolaire.

Magali est une jeune fille heureuse et bientôt, elle entre en 6e avec la volonté de s’intégrer. Elle a même décidé qu’elle serait une super bonne élève, même si ça n’a pas toujours été le cas. Mais très vite, elle ressent un réel malaise, de plus en plus présent, jusqu’au jour où elle en fait véritablement un en classe. Les jours qui suivent sont de plus en plus durs avec une incapacité à revenir au collège. Bien entourée par sa famille, suivie par une spécialiste, le diagnostic est là : phobie scolaire… Accompagnée par une psychologue et par les Beatles elle va trouver les clefs qui lui permettent aujourd’hui d’être cette autrice que l’on connaît.

Aborder la phobie scolaire avec sérieux et légèreté n’est pas chose aisée et pourtant en racontant sa propre histoire Magali Le Huche y arrive avec brio. Aux côtés de John, Paul, George et Ringo, qu’elle nous fait découvrir à sa manière, elle nous livre une bande dessinée sensible et drôle avec énormément de pep’s dans le graphisme.

Nowhere Girl est une vraie merveille et qui plus plus est, d’une fraîcheur exquise. Un trouble méconnu, difficilement compréhensible, souvent mal interprété (il/elle a pas envie.. c’est de la comédie) et pourtant un trouble bien réel. Merci pour cette lecture d’une bienveillance remarquable. Une lecture positive et musicale. Un album qui s’inscrit dans ces derniers mois très musicaux dans le monde du 9e art : Les amants d’Hérouville, Leonard Cohen sur un fil et Une histoire du Velvet Underground.

Article posté le vendredi 26 mars 2021 par Yoann

Nowhere Girl de Magali Le Huche (Dargaud)
  • Nowhere Girl
  • Autrice : Magali Le Huche
  • Editeur : Dargaud
  • Prix : 19,99 €
  • Parution : 05 mars 2021
  • ISBN : 9782205085037

Résumé de l’éditeur : Magali a 11 ans. Elle aime les Beatles, dans la catégorie « passionnément » ou « à la folie ». Ce qu’elle aime moins, c’est l’école, surtout depuis qu’elle est au collège. Elle qui pensait être une élève comme les autres éprouve soudainement une peur panique à l’idée d’aller au collège. Telle une « Alice au pays des merveilles », elle se réfugie alors dans l’univers parallèle des Beatles nourri de leur musique et de couleurs éclatantes. Une bande dessinée autobiographique, sensible et drôle, en dépit de la gravité du sujet, la phobie scolaire.

À propos de l'auteur de cet article

Yoann

Yoann

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir