Rob, tome 1

Clunch adopte un robot de compagnie. James et Boris Mirroir imaginent leurs (mes)aventures dans Rob, une sympathique album Delcourt.

Adopter un chat, ce n’est pas simple tous les jours. Adopter un chien, ce n’est pas simple tous les jours. Adopter un robot de compagnie, ce n’est pas simple non plus.

XBZ37KLO997H débarque chez Clunch après un achat chez un discounter en robotique. Dans un premier temps, l’adulescent lui trouve un autre prénom parce que XBZ37KLO997H, c’est un peu compliqué. Il s’appellera Rob.

Doué d’intelligence, Clunch ne lui fait uniquement faire des tâches domestiques, à son grand dam. La vie s’installe entre eux deux. Chantal l’aspirateur, les lois d’Asimov, leur travail de Père Noël, Obiwan le chien, Gladys la potentielle petite amie de Clunch, les jeux vidéo, les sites de rencontre ou la femme de ménage que sous-traite Rob, tout est là pour faire rire.

Depuis 2013, James et Boris Mirroir animent Rob dans les pages de Spirou, chaque semaine. Assez donc pour pourvoir compiler les aventures humoristiques du robot et de son propriétaire.

James rivalise d’inventivité pour imaginer des gags sympathiques. Les relations entre les deux héros et les situations sont amusants grâce au décalage entre Rob, intelligence artificielle et Clunch, adulte mais ado attardé, geek et célibataire.

Pour accompagner le scénariste, Borris Mirroir s’y colle. Après Amour passion et CX diesel et Dieu point zéro, le duo se reforme pour Rob. On apprécie la gamme chromatique pâle du dessinateur, un vrai parti-pris réussi. Les gags en gaufrier de 6 cases (sur demi-planche) bénéficient d’un trait simple mais redoutablement efficace.

Article posté le jeudi 14 février 2019 par Damien Canteau

Rob 1 de James et Boris Mirroir (Delcourt)
  • Rob, tome 1 : Béta-test
  • Scénariste : James
  • Dessinateur : Boris Mirroir
  • Editeur : Delcourt, collection Pataquès
  • Prix : 14.50€
  • Parution : 06 février 2019
  • IBAN : 9782413015727

Résumé de l’éditeur : Un jeune adulte, Clunch, le type même de l’adulescent contemporain, mou, peu débrouillard et geek sur les bords, décide d’acheter un robot ultra perfectionné pour faire son ménage. Robot qu’il finira par appeler Rob, dans un élan d’imagination débridée. Au fil du temps et au contact des humains, Rob finit par s’humaniser. Ce qui pourrait être une bonne chose, mais il finira surtout par en prendre quelques défauts.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir