Yasmina, tome 1 : Master-classe

Ecolo responsable et passionnée de cuisine, Yasmina la jeune adolescente engagée est de retour dans Master-classe, signé Wauter Mannaert chez Dargaud.

Après Yasmina et les mangeurs de patates, une histoire qui ne devait être qu’un one-shot, Wauter Mannaert a décidé de continuer les aventures de la jeune adolescente avec le premier volume d’une série naissante. Le précédent album nous avait énormément enthousiasmé par la personnalité de Yasmina, l’humour et les thématiques abordées. Celui-ci nous l’apprécions aussi mais nous sommes un peu moins convaincu. La faute à un trop plein d’informations, sûrement pas assez bien intégré dans l’histoire. On a parfois l’impression que l’adolescente récite un manuel d’écologie. Dommage.

Ce seul petit bémol n’altère en rien la qualité de Master-classe. On retrouve Yasmina dont l’abnégation et la vitalité sont toujours aussi entrainantes. Il faut souligner que l’adolescente milite pour que les autres élèves du collège puissent accéder à des cours de jardinage et de cuisine. Les tracts et la pétition sont imprimés, reste à ses pairs de s’y intéresser.

Du côté de son père, son travail chez Tutti Fritti n’est pas de tout repos. S’il y met de l’ardeur et fait le show pour les clients, la boutique doit quand même fermer. Quant à Marco et Cyrille, les deux voisins de potager, ils tentent de se mettre d’accord pour ouvrir une parcelle de jardin en commun. Pas simple…

Wauter Mannaert creuse son sillon autour de l’écologie, la nourriture saine et les cultures alternatives. L’auteur de Weegee serial photographer n’hésite pas à mettre en porte à faux ses personnages. Comme n’importe lequel des êtres humains, on est toujours tiraillés entre manger sainement et son porte-feuille. Ainsi le dilemme est grand entre le travail dans un fast-food du père de Yasmina, Omran,  et son envie de consommer raisonnablement.Il tentera même le chariot-food.

Pour pimenter son récit, Wauter Mannaert imagine de gros obstacles aux luttes de Yasmina : ses camarades qui semblent indifférents à ses propositions ou le chef d’établissement qui lui demande de récolter des signatures quasi infaisables.

Le dessin de l’auteur belge est toujours aussi plaisant. Moderne et très vivant, il court avec aisance sur les planches de ce bel album jeunesse.

Article posté le mercredi 02 septembre 2020 par Damien Canteau

Yasmina tome 1 Master Classe de Wauter Mannaert (Dargaud)
  • Yasmina, tome 1 : Master-Classe
  • Auteur : Wauter Mannaerts
  • Éditeur : Dargaud
  • Prix : 15.90 €
  • Parution : 21 août 2020
  • ISBN : 9782505083405

Résumé de l’éditeur : Alarmée par les habitudes alimentaires des élèves et l’inertie de l’école en matière d’écologie, Yasmina a décidé d’agir ! Elle s’est donné pour mission de remplacer une heure d’anglais par un cours de cuisine et une heure de mathématiques par une initiation au jardinage. Pour ce faire, il lui faut réunir cinquante signatures sur sa pétition. Une mission quasiment impossible au vu du manque d’intérêt de ses camarades pour l’environnement… De son côté, Omran, le papa de Yasmina, apprend que la friterie dans laquelle il travaille doit mettre la clé sous la porte. Un véritable coup dur pour ce père célibataire. Aidé par ses amis, Cyril, Marco et Amaryllis, il ne se laisse toutefois pas abattre et décide de lancer son propre commerce ambulant. Au menu : nems végétariens, fromage de chèvre et miel, gaufres aux légumes… Malheureusement, aucune de ces innovations culinaires ne rencontre son public. Le monde ne semble définitivement pas prêt pour le changement d’alimentation… Si bien que Yasmina et son papa vont devoir jongler entre ruse et créativité pour changer les mentalités ! Une nouvelle série aussi trépidante que colorée, menée fourneaux battants par une héroïne aux préoccupations actuelles.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir