Intempérie

Fuyant son père violent, un jeune adolescent erre sur les chemins espagnols ravagés par la sécheresse. Il rencontre un vieux berger nomade qui va le prendre sous son aile. Javi Rey adapte Intempérie, un roman âpre et déchirant de Jesus Carrasco. Plongée vers l’Enfer…

FUIR UN PÈRE VIOLENT

Espagne, années 70. Au fond d’un vallon se dresse un village autrefois irrigué par un cours d’eau. Depuis le réchauffement climatique, tous les étés, il est difficile de trouver une goutte d’eau. La sécheresse est là, les terres sont arides.

Sous les oliviers, dans un terrier, un jeune adolescent se cache et ne répond pas lorsqu’on l’appelle. Il a peur. Il veut fuir son père violent mais aussi l’Aguazil, sadique fonctionnaire de police et de justice provincial qui a tous les pouvoirs.

UNE RENCONTRE MIRACULEUSE

Le soir venu, lorsqu’il n’entend plus aucun bruit, le jeune garçon sort de sa cachette et décide de partir le plus loin possible de ces deux hommes qu’il haït.

Après une course effrénée à travers les plaines arides, il aperçoit un feu de camp où dort une vieux berger. Sans bruit, il tente de lui voler des vivres et de l’eau mais le vieil homme se réveille. Au lieu de le chasser, il lui propose de manger et de boire du lait de chèvre.

Méfiant, il mange, dort peu et le lendemain décide de repartir seul, un baluchon préparé par le nomade sur l’épaule. Arrivant au village voisin, horreur, il n’y a plus d’eau dans le puits.

Au bord de la déshydratation, presque mort, il est de nouveau sauver par le vieil homme. Ensemble, ils poursuivent leur chemin avec à leurs trousses les hommes de l’Aguazil

INTEMPERIE : ALBUM ÂPRE, PUISSANT ET ÉTOUFFANT

Désigné meilleur roman en langue espagnol en 2013, le récit de Jesus Carrasco est fort, puissant, dur, âpre et étouffant comme la chaleur de l’été. L’adaptation de Javi Rey est simple et bouleversante.

En pesant les mots (peu nombreux mais forts), l’auteur de Un maillot pour l’Algérie (avec Kris et Galic) livre un roman graphique qui prend au tripes dès les premières pages sans vous lâcher. Né en 1982, l’Espagnol qui est né à Bruxelles, a étudié à Escola Joso la fameuse école d’illustration de Catalogne. Après des travaux dans la publicité ou le story-board, il rencontre Frank Giroud qui le fait travailler sur un tome de sa série Secrets.

Intempérie, c’est aussi le passage à l’âge adulte d’un adolescent violenté, perdu et en fuite. Intempérie c’est aussi la rencontre avec un homme en marge, berger nomade très pieux, qui cache le jeune garçon des hommes de l’Aguazil au péril de sa vie. De son passé, le lecteur ne sait rien, juste que c’est un altruiste, qui survit par la vente de son lait dans les villages.

UN ROMAN GRAPHIQUE FORT EN EMOTION

Le contexte historique (l’Espagne de Franco) mais aussi la chaleur suffocante exacerbent ce récit fort en émotion. C’est violent, c’est dur et c’est cela qui plait !

Le dessin d’Intempérie est lui aussi d’une grande justesse. Les visages et les corps des deux personnages de Javi Rey se déforment sous la chaleur. Le lecteur ressent la transpiration, la fatigue et la peur par un trait simple, lisible mais puissant. Les couleurs participent de cette ambiance lourde et sale. Le rouge, l’ocre et le jaune accentuent ce malaise permanent.

A la fin de l’album Javi Rey et Jesus Carrasco répondent à quelques questions sur leurs influences ou leurs inspirations pour Intempérie. Le romancier a voulu raconter sa jeunesse dans les années 70, dans un village modeste. Ce lieu qui vit au gré de températures qui varient beaucoup (froid en hiver, très chaud en été). Indiquant que par moment l’album surpasse son récit, Carrasco dit aussi que Rey a « intuitivement campé l’atmosphère, le contexte, le décor dans trois vignettes isolées placées au début du livre ».

Les deux hommes se sont rencontrés, ont beaucoup échangé à distance pour livrer un roman graphique de très grande valeur. Une pépite !

Article posté le jeudi 06 juillet 2017 par Damien Canteau

Intempérie de Javi Rey d'après Jesus Carrasco (Dupuis) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Intempérie
  • Auteur : Javi Rey, d’après le roman de Jesus Carrasco
  • Éditeur : Dupuis, collection Aire Libre
  • Prix : 18€
  • Parution : 16 juin 2017
  • IBAN : 97828000171593

Résumé de l’éditeur : Au milieu de ces terres espagnoles ravagées par une interminable sécheresse, un jeune garçon effrayé fuit à travers les champs d’oliviers jusqu’à trouver refuge entre les racines. Sur ses traces, le shérif du village et ses hommes de main ratissent la campagne afin de le ramener chez son père. Mais pourquoi un enfant fuirait-il le domicile paternel ? Pourquoi préférerait-il subir les blessures d’un soleil porté au fer- blanc plutôt que de rentrer avec les siens ? Ces questions, le vieux chevrier nomade qui le recueille peu après n’en a cure. D’un caractère aussi rude que ces régions assoiffées, il prendra toutefois soin du fugitif et tentera vaille que vaille de le protéger de ces ombres lancées à sa poursuite. Et ce, même s’il faut lui apprendre que pour échapper à la violence, on se doit parfois d’en user en retour. Adaptation éponyme du roman de Jesús Carrasco, élu meilleur roman de langue espagnole en 2013, « Intempérie » est un véritable roman graphique réalisé par le talentueux auteur d’ « Un maillot pour l’Algérie ». À travers de superbes images à la force brute, Javi Rey nous offre une expérience de lecture âpre et puissante, où les sons, les saveurs et les sensations sont portés à leur paroxysme ; un chef- d’oeuvre dont on ne ressort pas indemne.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir