Lastman 6

Avec le tome 6 de Lastman, Balak, Sanlaville et Vivès referment la première saison de ce fabuleux manga à la française. Marianne et Adrian ont été enlevés et Richard, banni par ses pairs pour cause de trahison, part à leur recherche, accompagné de Cristo, Verkaik et H.

FORTERESSE IMPRENABLE

Iguana Bay. Richard Velba, Verkaik, le journaliste peureux, Cristo, le dernier guerrier Khallos et H, le policier baroudeur débarquent sur l’île où sont enfermés Adrian, Marianne et Tommie. Le célèbre lutteur fera tout son possible pour délivrer sa amoureuse et son fils, détenus par Eleniak, savant fou et manipulateur généticien. Son but : devenir le maître du monde, avec l’aide de soldats modifiés génétiquement. Dans son laboratoire, le chercheur a fait de Duke, l’ancien partenaire de combats de Richard, un être surpuissant. Pour les trois libérateurs, ils faut donc pénétrer dans cette forteresse imprenable.

DESCENTE AUX ENFERS

A peine le temps de le dire, que Cristo met à terre les deux sentinelles qui gardaient l’entrée. Mais par la suite, ils croisent la route d’Attica, le Chevalier du chêne, monstre invulnérable. Après un combat homérique, ils se jouent de l’être surpuissant et se faufilent jusqu’au laboratoire où est enfermée Tommie. Un jeune scientifique frêle leur explique alors les intentions d’Eleniak. De son côté, le maître des lieux exécute un rite sacrificiel sur Adrian, l’enfant innocent que les esprits des cieux de l’Ether doivent accueillir dans la mort…

UN MANFRA EXPLOSIF ET SURVITAMINÉ

Dans ce sublime manfra (manga à la française) fini les combats sur le ring et les récompenses, place à une intrigue punchy et explosive. A l’assaut du repaire d’Eleniak, le trio se mue en un commando prêt à tout pour délivrer leurs amis. Le récit à six mains de Balack, Michaël Sanlaville et Bastien Vivès est toujours aussi rythmé, fait de combats parfaitement mis en scène. Teintée d’une très bel humour, l’histoire mêle habilement les essais scientifiques sur les gènes, les réseaux mafieux, le passé légendaire de Cristo, le kidnapping d’Adrian, Marianne et Tommie et la fameuse Carte de la Vallée de Rois que tout le monde convoite.

MANGA MULTIFORME

Au rythme de 20 planches par semaine pendant 4 ans, le trio d’auteurs talentueux éprouve parfois quelques difficultés à tenir les délais tant l’entreprise est immense. D’inspirations multiples, cette série populaire et multivitaminée est un condensé de plusieurs genres : manga, thriller, héroïc fantasy et série policière. Inclassable donc.
Fans absolus de Bersek, Dragon Ball ou Ken le survivant, les trois compères sont aussi influencés par Richard Korben (Ragemoor, Délirium) et apprécient Astérix pour l’humour de René Goscinny. Dans ce volume, il y a des hommages aux superproductions américaines, tels les blockbusters comme Star Wars (Eleniak à les allures du Seigneur Palpatine et Duke est appareillé comme Darth Vador), Indiana Jones (le rite sur Adrian) ou les films de Stallone (pour les combats).

UN TITRE TRÈS EN VUE

Comixtrip avait énormément apprécié les cinq premiers tomes de la série et en avait dit tout le bien qu’il en pensait. Et il faut dire que ce sixième volet est toujours d’une excellent qualité, faisant de ce manga l’un des titres français les plus en vue du moment. Clôturant une première saison riche en rebondissements et annonçant une suite aussi passionnante et palpitante (début du deuxième cycle de 6 tomes).

A noter qu’après l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, Lastman part à la conquête des Etats-Unis en mars 2015. De plus, un jeu vidéo sortira entre juin et septembre 2015 et qu’une série animée est attendue pour janvier 2016 sur France 3 !

Article posté le mercredi 29 octobre 2014 par Damien Canteau

  • Lastman, volume 6
  • Auteurs : Balak, Michaël Sanlaville et Bastien Vivès
  • Editeur: Casterman
  • Prix: 12.50€
  • Sortie: 29 octobre 2014

Résumé de l’éditeur : Déjà le Tome 6 et donc la fin de la première saison de cette formidable série. Partis de la vallée des rois avec une intrigue somme toute légère… et un Adrian Velba gringalet, nous voilà de  retour à la case départ avec un sacré foutoir ! Richard Aldan n’a pas mis le feu qu’auprès de ces dames, il a ouvert une brèche dans le mur supposé étanche qui séparait les mondes et assurait la tranquillité de chacun.
Maintenant que le mal est fait, pourra-t-on le réparer ?…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir