Voltaire amoureux

Le plus sentimental des philosophes des Lumières, Voltaire fait enfin l’objet d’une biographie fictionnelle, Voltaire amoureux, signée Clément Oubrerie qui met en scène les premiers pas de l’écrivain et ses premiers succès. Etonnant et enthousiasmant !

LE TOUT PARIS BRUISSE DU NOM DE VOLTAIRE

1717. Bouvier de la Police Secrète du royaume se hâte chez Philippe d’Orléans, le régent, avec sous son bras une affiche reprenant un texte pamphlétaire anonyme. Rapidement, tout Paris bruisse de cet effronté, écrivain culotté qui défie l’ordre et la religion.

L’année suivante, l’auteur de ces textes, François-Marie Arouet est embastillé pour outrage au Régent. Même l’abbé qui vient le visiter, ne peut le raisonner. C’est aussi à ce moment-là que l’écrivain prend le pseudonyme de Voltaire.

DE OEDIPE A LA HENRIADE

Tout juste relâché, Voltaire apprend que Beauregard – qu’il croyait être son ami confident – était un indicateur de la police. Ce sont tous ses bons mots contre l’autorité qui l’envoyèrent alors à la Bastille. C’est à partir de là qu’il vouera une haine mortelle à son meilleur ennemi.

Voulant être le nouveau Racine – il le trouve soporifique – il décide de terminer Oedipe, sa pièce commencée quelques temps auparavant. Les premières représentations sont un triomphe. Il est repéré par les gens lettrés et les Nobles pour intervenir dans les Salons littéraires où sa verve et son sens du bon mot font mouche.

Le spectacle suivant, Artémire, est un fiasco à cause de Poisson, comédien de la Comédie Française, jaloux de l’imposition de Suzanne la maîtresse de Voltaire dans la pièce. Plus tard, il se met alors en tête de monter La Henriade qu’il considère comme son chef-d’œuvre…

VOLTAIRE AMOUREUX ET VIREVOLTANT

Découvert par les formidables publications Aya de Yopougon – série multi-récompensée avec Marguerite Abouet – Pablo avec Julie Birmant ou Les royaumes du Nord avec Stéphane Melchior, Clément Oubrerie est décidément un excellent auteur ; la preuve avec ce Voltaire amoureux.

Il montre l’écrivain comme un homme virevoltant, drôle, haut-en-couleur et d’une rare intelligence mais à l’ego surdimensionné. Amoureux aussi puisque sa vie est jalonnée de rencontres avec des femmes qu’il aime fortement, quitte à en imposer une dans sa pièce Artémire. Il les aime ces femmes et ces maîtresses, il en parle avec emphase, il le embellit avec ses mots. Il papillonne d’ailleurs de l’une à l’autre avec passion.

Voltaire amoureux est aussi un album très drôle par la personnalité décalée de l’écrivain, véritable personnage de comédie. Souvent étourdi, parfois naïf, les situations qui s’enchaînent sont cocasses. A vif et ultra passionné, il attend d’être aimé par tout le monde et reconnu comme un auteur qui compte. Se battre avec Beauregard ou ses rêves, tout fait rire.

LA LAÏCITÉ COMME LUTTE PREMIÈRE

Le lecteur découvre aussi les premiers succès de Voltaire. Ses écrits sont forts et pamphlétaires. Considéré comme l’un des pères de la laïcité à la française, cet auteur impertinent combat toutes les formes d’obscurantisme. Moderne dans son propos, l’album est donc aussi un regard sur notre monde actuel (la laïcité et la prépondérance des religions dans l’espace public déchaîne les passions actuellement). « L’intérêt public est que le gouvernement empêche la religion de nuire » écrivait Voltaire dans une lettre privée. Il bataille pour que la religion n’entre pas dans le gouvernement du pays et par ce biais dans les lois qui régissent le pays.

Pour pouvoir placer ses écrits philosophiques, il doit aussi flatter les puissants, les nobles et les gens de Cour afin de le financer, de financer les impressions des livres, de financer ses travaux ou voyages. Il les amadoue d’un côté et les combat de l’autre, tels La Fontaine, Molière ou La Bruyère. Comme le souligne Clément Oubrerie : « D’un côté, il souhaite conseiller les puissants, de l’autre, il ne supporte ni le totalitarisme ni le pouvoir royal. »

L’auteur de Isadora (avec Julie Birmant) explique ainsi qu’il a eu l’idée d’écrire Voltaire amoureux après les Attentats contre Charlie Hebdo en janvier 2015. En effet, le nom de l’écrivain revenait régulièrement dans les débats, lui le chantre de la lutte contre le fanatisme et l’intolérance. Il confie ainsi : « Voltaire est l’un des premiers à prendre publiquement la parole contre le pouvoir royal et les dérives de la religion. »

Comme pour ses précédentes publications, Clément Oubrerie dévoile des planches de grande qualité. En phase avec le propos de son récit, son trait est comme son héros, virevoltant.

Article posté le dimanche 08 octobre 2017 par Damien Canteau

Voltaire amoureux 1 de Clément Oubrerie (Les Arènes) décrypté par Comixtrip
  • Voltaire amoureux, tome 1
  • Auteur : Clément Oubrerie
  • Éditeur : Les Arènes
  • Prix : 20€
  • Parution : 04 octobre 2017
  • ISBN : 9782352046523

Résumé de l’éditeur : Quand Clément Oubrerie revisite la vie d’un génie français, cela donne un récit jubilatoire, mené d’une main de maître !

Voltaire, vingt-quatre ans, à peine sorti de la prison de la Bastille, triomphe déjà au théâtre avec sa première tragédie OEdipe. À la fin d’une représentation, le tout jeune auteur est mené, sous les acclamations du public, à la loge de la duchesse de Villars qui veut le rencontrer. C’est le début d’une histoire absolue et dévorante qui fera passer le futur philosophe par tous les états.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir