Ao Ashi

Ao Ashi, c’est l’histoire d’Ashito Aoi. Un adolescent passionné de foot au tempérament survolté dont le rêve est de passer pro. Yûgo Kobayashi nous raconte une passion dévorante avec une certaine tendresse et pour cela Ao Ashi est addictif.

Ao Ashi, Playmarker

Le jeune Ashito Aoi est le fer de lance de son équipe. C’est lui qui domine le terrain, reçoit toutes les passes, atteint les cages et gagne ! Son équipe n’est pas costaude, mais avec Ashito, ils arrivent à tenir la longueur face à des équipes plus fortes. Mais c’est sans compter son tempérament impulsif. Le garçon dit tout ce qu’il pense et fait tout ce qu’il veut. Il est bruyant et prend beaucoup de place. Et sur le terrain, parfois, ça lui coûte cher.

Lors d’un match, face à un adversaire qui le provoque Ashito explose. Obligé de sortir du terrain, Ashito voit son équipe perdre le match. C’est à ce moment là qu’un certain Tatsuya Fukuda lui propose de l’emmener au sommet du monde du football.

Ashito Aoi ou le feu sur le terrain

Ashito Aoi est un gamin atypique. Un mordu de football, persévérant et bourré d’affection. C’est un personnage qui capte tout de suite notre attention. Il rend curieux et fait gentiment rire. Il donne la pêche. Nul doute qu’on ai envie de le suivre du plus petit terrain au plus grand des stades.

Ao Ashi est rempli de ce type de personnages. De nombreux acteurs se mettent en place très vite. Chacun d’eux possède une personnalité solide. Il y a fort à parier que le casting du manga ne va pas nous ennuyer une seule seconde.

Yûgo Kobayashi ne fait pas de mystère des désirs de ses acteurs. Cela les rend accessible et humain aux yeux du lecteur, tout en nous épatant par leurs ambitions. Ils ont le feu aux tripes dès qu’il s’agit de foot et c’est communicatif.

Un jeu de pro

D’autant que la vision du foot que l’auteur présente est réaliste. Pour au moins deux choses : l’univers qu’il explique existe réellement. Les sections jeunesse des équipes professionnelles sont bel et bien des éléments à part entière de la plus part des clubs, en France comme au Japon.

D’autre part, il décrit une discipline avec les mots de quelqu’un qui s’y connaît. Ici, pas de pratique extraordinaire, de capacités physiques hors du commun à la limite de la science-fiction tel Blue Lock ou Kuroko’s Basket de Tadatoshi Fujimaki. Mais plutôt les compétences concrètes de joueurs passionnés à la Slam Dunk de Takehiko Inoue.

On entre dans le jeu avec souplesse, même pour ceux qui – comme moi – n’y connaissent rien au foot.

Griffonné mordant

D’autant que le graphisme un peu chiffon de Yûgo Kobayashi nous embarque dans la course folle des joueurs. Dans leurs jeux de jambe, leur vision planante ou affolée sur le terrain. Avec des traits un peu brouillons, il rend une impression d’imperfection humaine, fragile et acharné. Un trait ultra vivant qui donne toute sa force à la volonté des personnages. On sent leur motivation, leurs tremblements, leur angoisse, leurs doutes, leur hâte, leur envie d’en découdre à coup de ballon.

Sérieux tout en ne se privant pas d’humour, le dessin colle parfaitement au récit. Il a un quelque chose d’unique qui donne envie de lire et relire encore Ao Ashi. On voit, à travers lui, que Yûgo Kobayashi a prit du plaisir en dessinant.

Kobayashi, Mangetsu et Ashito Aoi

Ao Ashi est le premier manga du nouveau label – spécialisé manga – des éditions Bragelonne. C’est un coup d’envoi puissant et réussi. Porté par beaucoup de motivation, Mangetsu a choisi un manga qui explose d’énergie et de volonté de réussir pour se lancer. Une belle corrélation qui ne peut qu’inciter à découvrir le label de long en large.

Mangetsu signifie « Pleine Lune » – par ailleurs si vous voulez suivre les nouvelles sorties du label, elles sont annoncées par Sullivan Rouaud sur Youtube et autre réseaux sociaux, le jour de la pleine lune. Vous saurez.

Ao Ashi est un manga motivant, vivifiant, bon enfant. Il raconte un rêve de gosse qu’on refuse d’abandonner. C’est émouvant et agréable à lire. Par son graphisme et la complexité douce de ses personnages, Yûgo Kobayashi nous emmène dans un manga à hauteur de lecteur.

Article posté le samedi 26 juin 2021 par Ma Lo

Ao Ashi - Yûgo Kobayashi - Mangetsu -
  • Ao Ashi
  • Auteur : Yûgo Kobayashi
  • Editeur : Mangetsu
  • Prix : 6,90€
  • Parution :  mai 2021
  • ISBN : 9782382810460

Résumé de l’éditeur : Aoi Ashito habite dans la préfecture d’Ehime et ne l’a jamais quittée. Bien qu’il soit un surdoué du football, il souffre depuis toujours d’un caractère trop impulsif. Après avoir été témoin du talent d’Ashito, le directeur des U18 du Tokyo Esperion FC, lui recommande de participer à une détection à Tokyo. Sans le sou ni véritable connaissance des rouages de la formation professionnelle, Ashito se lance corps et âme dans un grand voyage, qui l’amènera peut-être un jour jusqu’aux sommets du football japonais.

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir