Bob Morane, Renaissance

Bob Morane est de retour avec un nouveau cycle Renaissance. Pour le premier album de cette nouvelle vie, les éditions Le Lombard ont fait appel à Luc Brunschwig, Aurélien Ducoudray et Dimitri Armand. Une réussite !

BOB MORANE, 60 ANS D’AVENTURE

Créé en 1953 par Henri Vernes, un romancier belge, Bob Morane est un aventurier et justicier français. C’est en 1959 qu’apparaît pour la première fois le héros en bande dessinée dans le magazine Femmes d’aujourd’hui. Et en 1960, c’est le premier album qui est édité par Marabout : Bob Morane et l’oiseau de feu, mis en image par Dino Attanasio. Le dessinateur enchaîne alors 5 volumes avant de laisser les pinceaux à Gérald Forton. C’est à partir du 8e volet de la saga qu’elle est éditée par Dargaud. En plus des deux premiers dessinateurs, deux autres se succèdent à l’illustration des albums : William Vance (XIII) ou encore Felicisimo Coria.

128 albums seront alors publiés et plus d’un million d’exemplaires vendus. La série se révélera au grand public à travers la chanson L’aventurier enregistrée par Indochine en novembre 1982.

BOB MORANE, JUSTICIER ET BARBOUZE

Henri Vernes fait de Robert (Bob) Morane, au départ un homme mi-justicier, mi-barbouze. Mais rapidement ce deuxième aspect de sa vie va être gommé pour en faire un véritable aventurier. L’homme, qui a éternellement 33 ans, est polytechnicien, ingénieur et officier français. Mis à disposition par l’armée de l’air française, il est parfois reporter-photographe pour le magazine Reflets, ce qui va le faire parcourir le monde entier. Baroudeur au grand cœur, il maîtrise parfaitement la boxe, le karaté ou le jiu-jitsu, mais aussi un grand nombre d’armes. Il possède une Jaguar type E, mais aussi de nombreux biens immobiliers (un appartement à Paris, un monastère ou encore un domaine au Pérou). Homme séduisant, il multiplie les conquêtes féminines comme Sophia Paramount et surtout Tania Orloff, nièce de l’Ombre jaune, le grand amour de sa vie.

Gravite autour de lui, le fameux Ombre jaune, Miss Ylang-Ylang et surtout Bill Ballantine, grand colosse roux de 2 mètres. L’écossais est le compagnon d’armes et d’aventure numéro 1 de Bob Morane.

BOB MORANE, LA RENAISSANCE

En plus des bandes dessinées, Bob Morane sera décliné en film (L’espion aux cent visages, 1960), en série télévisée (1963), en dessin animé (1998, diffusée par France 3 et Canal +) mais aussi en parodie Bob Marone (Yann et Conrad, dans Spirou).

Les éditions Le Lombard ont décidé de reprendre la série, de la régénérer et de la rendre plus actuelle. Pour cela, elles ont fait appel à deux scénaristes solides Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray. Pour ce premier album de Bob Morane-Renaissance, les deux auteurs réussissent leur pari, risqué et osé. L’album fait souffler le vent de l’aventure, s’ancre dans le réalité et met en scène un Bob Morane agréable, toujours baroudeur et épris de justice. Tous les éléments sont donc réunis pour que le lecteur passe un bon moment. De plus, le tandem glisse les anciens personnages dans cet album : Bill, l’Ombre jaune et Miss Ylang-Ylang. Des ingrédients contemporains rythment cet excellent récit : une guerre de religions  dans un Nigéria du futur (les Yorouba contre les Haoussas, des catholiques contre des musulmans), du terrorisme qui en découle, la high-tech (des prothèses contrôlées par le cerveau) ou encore une guerre ultra-technologique (avec des drones). Ajouter à cela des rebondissements qui accélèrent l’histoire ou des dialogues bien pensés et le lecteur peut se dire que c’est une très bonne reprise.

UNE BELLE PARTIE GRAPHIQUE

Dimitri Armand propose des planches au découpage et aux cadrages très cinématographiques. Le dessinateur de Salamandre (avec Cheilan et Maffre, Le Lombard) a encore une belle marge de progression : lorsqu’il aura mis un peu plus de vie dans ses personnages (qu’ils soient moins figés), alors il aura atteint une belle maturité graphique.

 

Pour plus d’informations sur le lancement de cet album, parcourez l’article : Bob Morane choisit Nantes pour son retour.

Article posté le vendredi 30 octobre 2015 par Damien Canteau

  • Bob Morane – Renaissance, tome 1 : Les terres rares
  • Scénaristes : Luc Brunschwig et Aurélien Ducoudray
  • Dessinateur : Dimitri Armand
  • Editeur: Le Lombard
  • Parution: 30 octobre 2015
  • Prix: 13.99€

Résumé de l’éditeur : Dans un futur très proche, le voilà au Nigéria pour un premier album fondateur de ce qui l’attend, ainsi que ses lecteurs : secte islamiste, attentats terroristes, nouvelles technologies, courses-poursuites, explosion en plein vol, attaque de drones et dessous sombres de la géopolitique moderne… Le tout entouré de compagnons et d’ennemis eux aussi réinventés mais toujours bien présents. Bill Ballantine, Miss Ylang-Ylang ou Tania Orloff sont annoncés au casting, pour un retour qui risque de faire du bruit.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir