Cutshin Creek

La Grande dépression est une des périodes de l’Histoire des États-Unis dont on parle le plus avec la Guerre de sécession, mais on ne connaît pas nécessairement tous les impacts, que cette crise économique a engendrés sur la population.

Avec Cutshin Creek de Séverine Gauthier et Benoît Blary édité chez Passés Composés dans la collection Biopic, les auteurs nous font découvrir le parcours d’une « book lady » dans un univers western.

Une crise sans précédent.

La date qui marque définitivement, quand on parle de la Grande dépression aux États-Unis, est celle du 24 octobre 1929. C’est lors de ce malheureusement fameux « jeudi noir » que la bourse de Wall Street s’est effondrée, entraînant derrière elle la plus grande crise économique du XXᵉ siècle.

Ce krach économique aura des conséquences sans précédent sur la population américaine, la poussant vers le chômage et la pauvreté. C’est pour lutter contre les effets de cette crise économique que le Président Franklin Delano Roosevelt va mettre en place le New Deal.

De 1934 à 1938 ce programme de « nouvelle donne » aura pour but de venir en aide à la frange la plus défavorisées des Américains, essentiellement les travailleurs et les fermiers. Mais ces actions dans le domaine économique ont également été accompagnées par d’autres, à visée sociale.

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b8/FDR...

Franklin Delano Roosevelt

Un programme pour pallier le manque de relations sociales.

En effet, dans certaines régions des États-Unis difficiles d’accès, comme celle des Appalaches située dans l’état du Kentucky, la crise économique a également touché l’industrie minière. Les mines de charbon fermant, la population de mineurs se retrouve isolée dans des conditions précaires, comme celles vécues un siècle plus tôt par les pionniers.

Le Kentucky : chevaux, bourbon, musique bluegrass et grottes étonnantes

Le 32e Président de États-Unis va alors faire mettre en place le Pack Horse Library pour essayer de maintenir un lien social entre les populations isolées à la fois par la crise et la topologie des lieux.

Des bataillons de book ladies vont alors sillonner cette région inhospitalière, pour aller à la rencontre des habitants. Souvent illettrés, elles leur proposeront de leur faire, une fois par mois, la lecture et leur laisseront, en dépôt à domicile, des livres ou des magazines.

Cutshin Creek : Des femmes à toute épreuve.

Quelles que soient les conditions météorologiques, les horse-riding librarians empruntent quotidiennement des chemins dangereux uniquement accessibles à cheval. Chaque semaine, elles se rendent au quartier général de leur bibliothèque pour remplir leurs sacoches de nouveaux livres. Cette activité, géré par la WPA (works project administration) va également permettre à ces femmes bibliothécaires itinérantes, de percevoir un salaire et d’acquérir une certaine indépendance, dans une société dominée par les hommes.

The pack horse librarians of eastern Kentucky | American Libraries Magazine

Un scénario sombre mais plein d’espoir.

Ce sont donc sur des faits historiques que Séverine Gauthier, Docteure et enseignante en Histoire à l’université, s’est appuyée pour bâtir son scénario.

1936, Cutshin Creek, comté de Leslie dans le Kentucky, Kathryn fille de mineur et bibliothécaire à cheval se rend chez les Trivette. Cette famille d’habitués au pénitencier terrorise la région et s’est reconvertie dans le trafic d’héroïne. Alors qu’elle approche de la cabane où l’attend la mère malade, elle surprend les trois frères sur le point de commettre un meurtre. Pour sauver sa vie, la jeune femme n’a pas d’autre choix que de prendre la fuite. C’est donc à une chasse à l’homme, ou plus exactement à la book lady, à laquelle nous assistons.

Cette chevauchée, avec son côté sauvage,  va nous permettre de découvrir la détermination et la pugnacité détenues par cette femme, prête à en découdre avec des hommes, eux prêts à tout pour cacher leurs méfaits.

Des dessins d’un réalisme confrontant.

Les dessins de Benoît Blary, avec la finesse de ses contours, tranchent étrangement avec la dureté des conditions de vie et la rudesse de certains personnages masculins. L’utilisation de l’aquarelle permet de donner une certaine douceur et une chaleur surtout en ce qui concerne les très beaux paysages d’automne. Ces deux techniques fines et douces permettent malgré tout de donner aux visages des frères Trivette cette terreur qu’ils provoquent et au visage de Kathryn la beauté qu’elle renvoie.

Cutshin Creek, une belle découverte historique et visuelle.

Voici un épisode de l’Histoire américaine qui m’était totalement inconnu et que j’ai eu un grand plaisir à découvrir. Ce récit de fiction relatant l’histoire de Kathryn s’appuie sur une profession que de nombreuses autres book women ont exercé dans de terribles condition pour permettre le maintien d’un lien social, si ténu soit-il.

Des femmes exceptionnelles se sont donc battues, contre les éléments et les mentalités pour que l’éducation puisse faire partie du quotidien d’hommes, de femmes mais aussi d’enfants isolés économiquement et socialement.

Cutshin Creek : un album de qualité qu’il ne vous faudra surtout pas hésiter à découvrir.

Article posté le dimanche 29 août 2021 par Claire Karius

Cutshin Creek de Séverine Gauthier et Benoît Blary Passés Composés Biopic
  • Cutshin Creek
  • Scénariste : Séverine Gauthier
  • Dessinateur : Benoît Blary
  • Editeur : Passés Composés, Biopic
  • Prix : 14,90 €
  • Parution : 01 septembre 2021
  • ISBN : 9782379335792

Résumé de l’éditeur : 1930, les États-Unis sont frappés par la Grande Dépression. Les mines de charbon des Appalaches ferment les unes après les autres. Souvent illettrés, les mineurs et leurs familles, plongés dans une grande précarité, survivent isolés dans des conditions proches de celles des pionniers américains. Leur mentalité est caractérisée par une farouche indépendance et un individualisme sauvage. Tous ceux qui se mêlent de leurs affaires, légales ou non, ne sont pas les bienvenus.

Kathryn, bibliothécaire à cheval pour le Pack Horse Library Project lancé dans le cadre du New Deal en 1936, parcourt plus de 200 kilomètres par semaine dans ces montagnes hostiles pour tenter de maintenir un lien social avec ces familles et leur offrir un accès à l’éducation. Elle n’est pourtant pas attendue dans la cabane des Trivette, trois frères qui terrorisent la vallée entre deux séjours au pénitencier. La jeune booklady devra faire preuve d’intrépidité et d’un courage sans faille pour mener à bien sa mission…

Maîtrisant à la perfection les codes du western, combat entre culture et sauvagerie, entre courage et lâcheté, Séverine Gauthier et Benoît Blary mettent en scène un monde totalement inconnu au travers d’une figure féminine puissante et originale.

À propos de l'auteur de cet article

Claire Karius

Claire Karius

Passionnée d'Histoire, Claire affectionne tout particulièrement les bulles qui abordent ces thèmes, mais pas seulement. Elle aime les lectures humaines et intimes qui savent l'émouvoir et lui donnent espoir en la vie. Elle partage sa passion sur sa page Instagram @fillefan2bd.

En savoir