Dad, tome 3 : Les nerfs à vif

Dad, l’une des meilleures séries jeunesses de ces dernières années est de retour avec un troisième volet : Les nerfs à vif. Nob brosse le portrait d’une famille moderne et recomposée pas comme les autres : un papa et ses quatre filles. Attention rires à toutes les pages et émotions !

DAD ET SES QUATRE FILLES

Comme pour le premier volume que Comixtrip vous avez fait découvrir, le lecteur retrouve Dad, le papa acteur au chômage qui a décidé d’élever ses quatre filles issues de quatre rencontres différentes. Quatre filles au tempérament différent, de quatre mères différentes : Panda, Ondine, Roxane et Bébérénice.

Si l’appartement semble trop petit pour cette famille moderne originale, les rires et l’amour l’emporte toujours sur les difficultés de la vie, les dettes qui s’accumulent et l’huissier qui rôde.

TRAVAIL, BANQUIER, DEVOIRS ET EX

Pas toujours simple pour un Dad à la dérive et ses quatre filles. Le manque de travail, les factures très salées et le banquier peu compréhensif, il faut jongler avec des bouts de ficelle. Et ce n’est pas le contrat publicitaire pour un cire épilatoire qui va ramener beaucoup d’argent.

Parfois adulescent, fan de Star Wars, Dad ne montre pourtant pas les difficultés à ses filles, qui pour les plus grandes ont tout de même compris.

En plus de cela, il faut ajouter les ex qui aiment souvent le taquiner voire l’humilier, telle la mère de Panda qui lui offre un rôle sur tapis rouge ou celle de Ondine, elle aussi actrice. Rose – car c’est son prénom – aime à se « faire remarquer par tout le monde », en rajoute en jouant les divas. Elle décide même de s’installer quelques jours pour se « rapprocher » de sa fille.

LE STRESS DE DAD

Pour faire plaisir à ses 4 enfants, Dad les emmène faire du camping – sauvage – et le camp se transforme vite en Hunger Games et où les saucisses crament sur le barbecue.

Ajouter à cela, le stress du pauvre papa, qui voit son visage se transformer en celui d’un adolescent avec des boutons. Le travail qui n’arrive pas, les notes de Ondine et les garçons qui tournent autour de ses deux aînées, tout est bon pour voir l’irruption de ces satanés boutons !

DAD : UN AMOUR DE PAPA

Saluéé par la critique et le public, la série Dad connait un beau succès et c’est mérité. Intelligente, très drôle et faisant la part belle à la joie et l’émotion, elle touche au cœur tous les lecteurs (jeunes ou plus âgés). Sans conteste, l’une des plus sympathiques et des plus réussies, elle est la fierté du catalogue Dupuis et il y a de quoi. Papa est un métier à plein temps et les filles ne lui laissent que peu de répit.

A l’image de Lou de Julien Neel (Glénat, Tchô), elle parle de manière tendre aux enfants qui se reconnaîtront dans cette famille recomposée moderne et solidaire. Il faut souligner que Nob a pris soin de cerner la psychologie de ses personnages, en leur donnant du relief et de l’épaisseur ce qui lui permet de livrer des courts récits de grande qualité; opposant les uns ou autres dans un joyeux délire communicatif.

Loin des séries un peu passées d’âge et surannées comme Boule et Bill, l’auteur du merveilleux-formidable-remarquable Mamette joue avec les codes des familles modernes pour faire rire mais aussi réfléchir.

Membre de l’Atelier Mastodonte, l’auteur de La cantoche (BD Kids) nous réjouit aussi par son dessin rafraîchissant, aérien et tout en rondeur, dans les pas du regretté André Geerts (Jojo). Adepte de la palette graphique, il est passé maître dans cette technique. Malgré tout, cela lui permet de réaliser des planches au dessin chaleureux.

Article posté le mercredi 07 septembre 2016 par Damien Canteau

Toujours excellente, la série Dad de Nob aux éditions Dupuis, décryptée par Comixtrip le site Bd de référence
  • Dad, tome 3 : Les nerfs à vif
  • Auteur : Nob
  • Éditeur : Dupuis
  • Prix : 10.60€
  • Parution : 02 septembre 2016

Résumé de l’éditeur : Dad, le comédien au chômage et père à temps plein, va devoir accepter à contrecoeur une nouvelle présence féminine dans son appartement. Alors qu’il était déjà bien occupé à gérer les revendications de son aînée Pandora, les garçons qui tournent autour d’Ondine l’adolescente, les jouets éparpillés de la petite Roxane et les balades au parc de la dernière, Bébérenice, l’installation pour quelques jours de la mère de sa seconde fille sur le canapé du salon risque bien d’être de trop. Car Rose, grandiloquente actrice, n’est pas des plus discrètes… Mais qu’importe, malgré les histoires des adultes, une chose est sûre : chez eux, il y aura toujours des rires, des crises, des repas à préparer, des sorties d’école, des copines et des amoureux.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir