Et nos lendemains seront radieux

Et si pour sauver la Terre, il fallait radicaliser le mouvement écolo ? Et si les politiques étaient contraints de laisser la place à une dictature verte ? Hervé Bourhis imagine Et nos lendemains seront radieux, une huis-clos coup de poing pour une écologie totale !

Brégançon, fort imprenable ?

Fort de Brégançon de nos jours. Françoise Métivier, présidente de la République française, vient tout juste de quitter la Chancelière allemande après un petit sommet estival dans ce fort, résidence des présidents.

Elle est fatiguée. Elle est entourée de Sylvain Duval, son conseiller spécial et de Marion, sœur de ce dernier, et spécialiste des questions autour de l’écologie.

La présidente prise en otage

Alors que l’orage menace, la présidente donne congé à son aide de camp et son service d’ordre, elle préfère rester avec ses deux convives.

D’un seul coup, il n’y a ni tonalité pour le téléphone, ni internet et l’électricité est coupée. Le ton monte entre la cheffe d’état, son conseiller et sa sœur. Ces derniers souhaiteraient des annonces fortes en ce qui concerne la politique environnementale de la France. C’est décidé, elle le fera à la rentrée. Trop loin pour ses deux interlocuteurs.

Plus tard, Sylvain et Marion entrent dans la chambre de Françoise Métivier, la menacent et lui intiment l’ordre de prononcer une allocution. Ils viennent de la prendre en otage. L’opération Abelha pour une écologie totale est sur les rails…

Et nos lendemains seront radieux : écologie totalitaire

Comixtrip aime Hervé Bourhis (Le petit livre de la 5e République, Le petit livre de la bande dessinée, Naguère les étoiles ou Team Méluche) et nous l’adorons encore plus avec Et nos lendemains seront radieux.  Quelle album ! Quel grand auteur !

Construit en huis-clos à suspense, son récit interroge les lecteurs sur leur rapport à l’écologie et l’environnement. En choisissant de créer un polar-thriller où l’écologie est totale, Hervé Bourhis les bouscule. S’il n’oublie pas l’humour, la fantaisie et le burlesque (sa marque de fabrique), il prend le parti de la tension et de la radicalité dans les propos de Sylvain et Marion. Et si le seul moyen de sauver la Terre c’était l’écologie radicale ? Une dictature verte ?

Un plan préparé depuis longtemps

Depuis leur plus tendre enfance, Marion et Sylvain sont conditionnés pour mettre en œuvre leur plan machiavélique. Ils sont élevés dans cette démarche singulière par des femmes et des hommes radicaux verts dont le chef ressemble au frère de Daniel Cohen-Bendit. Sans trop dévoiler leur stratégie, les scènes actuelles du huis-clos sont couplées avec celles dans le passé des protagonistes.

Hervé Bourhis avait auparavant déjà traité de ce thématique environnementale dans La main verte (Futuropolis) autour de la pénurie d’essence, de la volonté de certains de changer leurs modes de déplacements et de consommation. D’ailleurs, il y a presque dix ans qu’il a pensé à l’intrigue de son nouvel album. Un sujet qui lui tient donc à cœur.

Pourtant dans Et nos lendemains seront radieux, on en est loin. Loin de cette volonté de changement de la part des politiques, plus prompts à se tourner vers les grosses entreprises du CAC40 que des agriculteurs bio. Proche des idées macronistes, Françoise Métivier semble elle aussi déconnectée de la réalité. Elle a un discours fort sur le sujet mais les actes ne suivent pas.

UN dessin redoutablement efficace

Pour ce très bel hymne à l’écologie – même s’il peut paraître violent dans sa mise en place – Hervé Bourhis réalise des planches dans un style simple mais redoutablement efficace.

Les décors sont a minima et les aplats de couleurs fréquents pour les fonds de cases afin de laisser la part belle aux relations entre les trois personnages et le propos radical du frère et de la sœur.

Et nos lendemains seront radieux : un album politique, une ode à la nature pour nous faire réfléchir. Par les temps qui courent, cela n’est pas vain.

Article posté le lundi 13 mai 2019 par Damien Canteau

Et nos lendemains seront radieux de Hervé Bourhis (Gallimard)
  • Et nos lendemains seront radieux
  • Auteur : Hervé Bourhis
  • Éditeur : Gallimard BD
  • Prix : 18€
  • Parution : 17 avril 2019
  • ISBN : 9782075123617

Résumé de l’éditeur : Jeunes conseillers politiques, Sylvain et Camille sont aussi frère et sœur. Un soir, alors que les éléments extérieurs se déchaînent, ils se retrouvent isolés avec la Présidente de la République au fort de Brégançon. Le moment idéal pour une prise d’otage… Les deux idéalistes décident d’imposer au pays entier une politique écologiste! Peut-on sauver la planète le temps d’un orage?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir