Hellboy au Mexique

Dans sa longue carrière au service de la BPRD, le mythique Hellboy a beaucoup voyagé. C’est ainsi qu’en 1956, il enquête au Mexique sur une série de meurtres où il va croiser des sorcières, des chasseurs de vampires, une momie et des fantômes. Mike Mignola dévoile de magnifiques récits dans Hellboy au Mexique, accompagné aux dessins par les plus grands auteurs de comics Richard Corben, Mick McMahon, Fabio Moon et Gabriel Ba. Une petite pépite.

HELLBOY DE RETOUR AU MEXIQUE

Mexique, 1982. Abe Sapien et Hellboy se retrouvent sur un route au milieu de nulle part, missionnés par le BPRD. Le premier propose au second d’aller dans un endroit plus frais. Ils entrent alors dans un bâtiment en ruine où trône une statue de la Vierge et de nombreux posters de catcheurs tapissent les murs. Abe Sapien découvre alors sur l’un d’eux, une représentation de Hellboy.

Le justicier démoniaque lui explique alors qu’en 1956, il fut envoyé avec deux collègues pour résoudre des enquêtes sur des meurtres. Tous les trois étaient encore des novices. Effrayés, les deux compagnons de Hellboy d’ailleurs prirent leurs jambes à leur cou au bout de deux jours, le laissant seul.

LUCHADORES, DÉMONS, CHASSEURS DE VAMPIRES ET SORCIÈRES

S’il prétend ne se souvenir de rien, Hellboy va pourtant débuter l’histoire des ces mystérieuses enquêtes. Mike Mignola décline ainsi 5 récits fantastiques qui mettent en scène le justicier démoniaques en prise avec les catcheurs luchadores, des démons, des chasseurs de vampires, des sorcières et même Frankenstein. Intitulés : Hellboy au Mexique, Hellboy contre la momie aztèque, Hellboy se marie, L’homme aux cercueils et La maison des morts-vivants, ils lui permettent de revenir sur le passé trouble de son héros, Le démon écarlate.

« LE PROJET DE BANDE DESSINÉE LE PLUS AMBITIEUX »

Véritable succès populaire et critique, Hellboy est l’œuvre majeure de Mike Mignola qu’il débuta en 1993 lorsqu’il rejoint Dark Horse. Il fait naître Hellboy pendant les années 30. Alors bébé et prénommé Anung Un Rama, les Nazis et le moine Raspoutine le sauvent des Enfers par des expériences ésotériques. Son but : présider à la chute de l’espèce humaine. Il est alors sauvé par un commando américain et recueilli par le Professeur Trevor Bruttenholm, qui a crée le BPRD (Bureau de Recherches et de Défense sur le Paranormal). Il le baptise Hellboy et devient alors l’un des meilleurs enquêteurs de l’organisation sécrète.

Rouge écarlate, ce colosse à la force sur-humaine est toujours affublé d’un long manteau. Parfois abrupte dans son langage et dans ses manières de connaître la vérité, il enquête depuis maintenant plus de 60 ans sur toute la Terre.

Pour Hellboy au Mexique, Mike Mignola confiera : « L’œuvre que vous avez entre les mains est le projet de bande dessinée le plus ambitieux auquel je me sois attelé, à la fois comme auteur et illustrateur. »

UN RECUEIL ÉTONNANT ET DRÔLE

Hommage à la culture mexicaine, Hellboy au Mexique regroupe cinq récits étonnants, très drôles et aux émotions différentes (la peur, la folie, la nostalgie). La galerie de personnages est surprenante, notamment des catcheurs mutiques ou Frankenstein – que le lecteur retrouvera dans Frankenstein Underground. L’univers est pourtant sombre car le justicier écarlate rumine, bois beaucoup et passe son temps à se battre.

Les parties graphiques de Richard Corben sont excellents (deux histoires illustrées). Dans l’une, il fait revivre un cadavre qui ressemble étrangement à la bête de Frankenstein. L’auteur du remarquable Ragemoor (Delirium) dévoile des planches sublimes avec des personnages aux yeux hyper-expressifs. Mike Mignola dira qu’avec le dessinateur il n’est jamais déçu, qu’il produit rarement ce à quoi il s’attendait, qu’il est presque toujours surpris et qu’il est un véritable génie.

L’histoire Hellboy se marie est dessinée par Mick McMahon, dont Mike Mignola dira qu’il avait été épaté et ravi qu’il travaille pour lui. Découvert par le scénariste à travers Slaine ou Judge Dredd, il fut tout de suite « fan » de son œuvre.

Les frères Ba et Moon, qualifiés de « frères jumeaux géniaux » par Mike Mignola proposent une très belle partie graphique pour L’homme aux cercueils. Auteurs de Détails d’une vie brésilienne (Urban Comics), ils se glissent parfaitement dans les pas du créateur d’Hellboy et lui rendent un sublime hommage.

Article posté le lundi 20 juin 2016 par Damien Canteau

Formidable recueil, Hellboy au mexique est signé Mike Mignola, Richard Corben, Mick McMahon, Fabio Moon et Gabriel ba, décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Hellboy au Mexique
  • Scénariste : Mike Mignola
  • Dessinateurs : Mike Mignola, Richard Corben, Mike Mc Mahon, Gabriel Ba et Fabio Moon
  • Editeur : Delcourt
  • Prix : 15.95€
  • Parution : 18 mai 2016

Résumé de l’éditeur : Avant de mourir et d’atterir au fin fond des Enfers, Hellboy a beaucoup voyagé, en tant que membre du B.P.R.D. ou en solo. En 1956, il enquête au Mexique sur une série de meurtres. et disparaît pendant cinq mois. Il déclara ensuite ne se souvenir de rien. Pourtant, des luchadores chasseurs de vampires, une momie aztèque, des sorcières et des fantômes. et le monstre de Frankenstein croisèrent sa route.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir