La guerre des Lulus

Après 4 superbes tomes, La guerre des Lulus tire sa révérence avec Le der des ders, un cinquième excellent volume. La série historique tout public se déroulant pendant la Première Guerre Mondiale est signée de main de maître par Régis Hautière et Hardoc.

LA GUERRE DES LULUS : NAISSANCE D’UNE GRANDE SÉRIE

C’est en 2013 que Régis Hautière et Hardoc publient le premier opus de La guerre des Lulu édité par Casterman. Le scénariste de Alvin (avec Renaud Dillies, Dargaud), Un homme de joie (avec David François, Casterman) et Les spectaculaires (avec Arnaud Poitevin, Rue de Sèvres) imagine le destin hors du commun de quatre enfants-adolescents français pendant la Première Guerre Mondiale. Ce groupe fort et soudé – composé de Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig (leur prénom commençant tous par LU) – connaît de nombreuses aventures et mésaventures pendant cette période si trouble.

Ainsi avec le premier volume – La maison des enfants trouvés – le lecteur fait la connaissance de Lucas, Lucien, Luigi et Ludwig surnommés les Lulus. Sans parents, ils sont pris en charge à l’Orphelinat de l’Abbaye de Valencourt en Picardie. Mais une menace plane sur la quiétude de l’établissement : la guerre de 1914 ! Rapidement, leur instituteur est mobilisé et les pensionnaires doivent fuir. Mais voilà, les Lulus ne répondent pas à l’appel et se retrouvent près des lignes allemandes.

Dans le deuxième opus, bien cachés les Lulus sont rejoints par Luce, elle aussi réfugiée, mais aussi par Hans, un soldat allemand qu’ils font prisonnier. Dans Le tas de briques, l’album suivant, ils prennent possession d’une cabane dans la forêt, puis ils décident de se rendre en Allemagne dans le volume 4 de la série… Ainsi se déroule la superbe odyssée des Lulus pendant la Grande Guerre.

LE DER DES DERS

Sans vouloir trop dévoiler l’intrigue – pour les futurs lecteurs – nous pouvons l’affirmer : cette fresque historique pour toute la famille est formidable !

Dans Le der des ders, les Lulus se retrouvent en janvier 1918 au cœur d’une forêt avec des résistants français faisant partis de La société des gentils hommes. Après les avoir délivré, ces hommes passent un marché avec eux : en échange de leur liberté et d’un passage en zone libre, ils doivent récupérer des informations auprès des Allemands. Les deux plus âgés sont employés par les Allemands tandis que les deux petits sont retenus prisonniers…

UN BELLE FRESQUE HISTORIQUE POUR TOUT PUBLIC

Débutée l’année précédant les commémorations du Centenaire de la Première Guerre Mondiale, la série La guerre des Lulus est novatrice puisqu’elle met en scène des enfants dans le conflit. Alors que jusqu’à présent, les albums étaient surtout centrés sur les adultes (tous les récits de Jacques Tardi, 14/18 de Corbeyran et Le Roux chez Delcourt, Notre mère la guerre de Kris et Maël chez Futuropolis ou encore La grande guerre de Charlie de Mills et Colquhoun chez Delirium) les deux auteurs dévoilent ainsi une histoire d’enfants pour les enfants. Dans la même veine que Les godillots (de Marko et Olier, Bamboo), ils mettent en scène une vraie aventure historique, très forte et bien documentée.

L’intrigue générale et les histoires inclues dans chaque tome sont très travaillées et accrochent le lecteur dès les premières pages. Le profil psychologique de chaque Lulus est intéressant, chacun apportant de la complémentarité aux autres. A noter un soin apporté aux dialogues qui permet de donner beaucoup de justesse et de la fraîcheur dans la bouche des enfants.

La guerre des Lulus possède aussi ce charme que l’on peut trouver dans La guerre des boutons (le roman de Louis Pergaud et le film d’Yves Robert), le danger de la guerre en plus.

Cette série intelligente et enthousiasmante est portée par le très beau dessin de Hardoc. Aidé aux couleurs par l’excellent David François, le dessinateur de Le Loup l’Agneau et les Chiens de Guerre (avec le même scénariste) dévoile des planches semi-réalistes d’une belle lisibilité et d’une grande justesse. Le lecteur appréciera les visages très expressifs des personnages mais aussi les décors très recherchés. Les hachures dans les vignettes apportent aussi de la matière. Le découpage très vivant permet aussi d’imposer un rythme bienvenu. En donnant la morphologie de René Goscinny à Luigi, Hardoc rend un bel hommage à l’un de ses auteurs préférés (voir l’illustration pour l’album 90 par Toutatis à l’occasion de l’anniversaire de Albert Uderzo dans le cahier additionnel).

Si Le der des ders annonçait la fin de la série principale La guerre des Lulus, deux nouveaux albums vont voir le jour sous le nom de La perspective de Luigi. Une très bonne nouvelle !

La guerre des Lulus : une formidable série familiale autour de 4 garçons orphelins dans une période troublée portée par une intrigue solide et un dessin de grande qualité.

Article posté le vendredi 15 décembre 2017 par Damien Canteau

La guerre des Lulus 5 de Régis Hautière et Hardoc (Casterman) décrypté par Comixtrip
  • La guerre des Lulus, tome 5 : Le der des ders
  • Scénariste : Régis Hautière
  • Dessinateur : Hardoc
  • Éditeur : Casterman
  • Prix : 13.95€
  • Parution : 15 novembre 2017
  • ISBN : 9782203126305

Résumé de l’éditeur :  1918. Alors que la Première Guerre mondiale fait rage, les Lulus tentent de survivre en zone occupée. Enrôlés malgré eux par une société secrète, les quatre orphelins sont contraints de se séparer. Cette séparation, la toute première depuis qu’ils se connaissent, pourrait être beaucoup plus longue qu’ils ne l’imaginent…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir