Le petit astronaute

Je reste dans un état d’apesanteur après avoir refermé le lumineux roman graphique  Le petit astronaute tellement j’ai décollé sous l’émotion.

De la sonde de mon cœur, j’ai observé l’atterrissage de Tom tombé du haut de son merveilleux univers illustré.

Et Tom, malgré les avaries de ton arrivée sur la terre, j’observe les mêmes belles étoiles que toi à travers ton hublot de spationaute, une constellation de merveilleux sentiments tissant une poignante aventure familiale. La trajectoire du voyage prend même une formidable dimension d’où je me retrouve désormais après ta lecture, je suis dans un espace libre où on ne craint pas la différence.

Comixtrip me laisse accomplir un petit pas d’écriture pour cette lecture à bond de géant pour l’humain.

Le petit astronaute : UN PÈLERINAGE DES SOUVENIRS POUR LES RETENIR SUR TERRE

Chaque année, Juliette réalise un pèlerinage dans son quartier d’enfance pour aller à la rencontre de ses souvenirs. Et quand cette fois-ci, l’ancienne maison familiale peut être visitée dans le cadre de sa mise en vente, elle va alors en profiter pour se blottir au plus près de la mémoire de son passé partagé avec son frère Tom.

Avec son casque audio rivé sur les oreilles pour écouter la playlist de cette formidable aventure de la vie, elle déambule dans les décors de sa jeunesse qui enferment les merveilleux souvenirs qui y ont été vécus.

Puis, le morceau Space oddity de David Bowie fait résonner entre les murs un son aux vibrations singulières puisqu’il est celui qui embryonne son monde au prénom rayonnant de Tom.

Tom est cet enfant plongé dans la lune, et un jour son regard perdu dans le ciel sera identifié sous le nom de paralysie cérébrale.

La survenue de l’handicap dans la famille est une singularité qu’il va falloir appréhender mais qui va aussi offrir un relief particulier, un sens unique à la chaleur de la vie en la projetant  différemment dans un  formidable récit du bonheur malgré toutes les vicissitudes.

UNE ODE A LA VIE QUI TRAVERSE LES PLANCHES POUR DÉCROCHER L’ ÉMOTION

Sous la belle échappée des mots muets de Tom interprétés par la parole de sa grande sœur Juliette, cet album fragile, intimiste et bouleversant alterne un beau récit rythmé entre les souvenirs et le présent.

Sous l’orbite éditoriale de La Pastèque, le dessinateur, illustrateur et bédéiste québécois Jean-Paul Eid (La femme aux cartes postales, 1642 Ville-Marie) part d’une auto-fiction  à la conquête de notre émotion sous un visuel colorisé avec une très douce palette contemplative qui génère la belle atmosphère de l’amour familial.

Sous l’onde de choc de cette métaphore de l’Astronaute tombé de sa planète, on voit une étoile filante d’espoir grâce à ce très bel album qui fait du bien, qui réconforte. Tellement que j’en ai oublié mes valises sur terre pour rester extasiée devant le monde vu d’en haut.

Article posté le samedi 15 janvier 2022 par Gwénaëlle Favrais

  • Le petit astronaute
  • Auteur : Jean-Paul Eid
  • Editeur : La Pastèque
  • Prix : 26 €
  • Parution : 13 mai 2021
  • ISBN : 9782897771034

Résumé de l’éditeur : Tous les ans, Juliette fait son pèlerinage en vélo dans le quartier de son enfance. Mais cette année, devant l’ancien appartement familial, une affiche: À vendre – Visite libre. En ouvrant, les portes de son décor de jeunesse, les souvenirs remontent : les amis, les petits bonheurs, mais surtout l’arrivée bouleversante de son frère Tom, le petit astronaute.

À propos de l'auteur de cet article

Gwénaëlle Favrais

Passionnée de lecture et de course à pied, Gwénaëlle aime dénicher des trésors de bande dessinée. Instagrameuse influente en BD, elle aime les récits intimistes et humains. Son Insta : https://www.instagram.com/runforbook/

En savoir