L’émouvantail

Un épouvantail qui n’effraie pas les oiseaux ne sert à rien ! Mais aime-t-il vraiment cela ? Renaud Dillies donne vie à ce charmant personnage dans L’émouvantail, un album sensible et poétique à La Gouttière.

Epouvantail qui n’épouvante pas

Au milieu d’un champ, trônait fièrement un épouvantail. Timide et bienveillant, il avait un don qu’aucun autre épouvantail n’avait : il était vivant ! Son propriétaire avait réussi à l’animer. Ainsi, il était doué de parole et avait des jambes pour se déplacer.

Seulement, il était d’une infinie gentillesse : il n’aimait pas effrayer les oiseaux venus picorer les graines du champ.

Chat alors

Un chat qui passait pas là, découvrit toute la difficulté qu’éprouvait l’épouvantail pour faire fuir les ogres volatiles.  « Que suis-je, si je ne fais peur à personne ? » se morfondait la grande poupée de paille.

Le matou lui répliqua alors qu’il fallait qu’il change. Il était décidé à l’aider…

L’émouvantail : épouvantail bienveillant

Quelle excellente idée ont eu les éditions La Gouttière que de publier L’émouvantail ! Nous connaissions l’immense talent de conteur et d’illustrateur de Renaud Dillies depuis longtemps et cet album confirme tout le bien que nous pensions de lui.

Après les merveilleux Abélard, Alvin (avec Régis Hautière), Betty Blue ou Loup, il était logique qu’il se lance dans un récit pour jeunes lecteurs. Fable poétique, L’émouvantail repose sur un personnage charmant, bienveillant et altruiste. En un mot : humain !

Doit-on changer coûte que coûte ?

Comme dans ses précédents ouvrages, Renaud Dillies prend un grand soin pour développer la psychologie de ses personnages. Si le chat est un tentateur, l’épouvantail ne peut changer. C’est d’ailleurs le propos sous-jacent de l’album : Doit-on changer coûte que coûte ? S’améliorer certes, mais changer sa personnalité profonde, c’est quasi mission impossible. Et c’est peut être mieux ainsi.

En n’arrivant pas à effrayer les oiseaux, le petit épouvantail ne tient pas sa fonction dans la société et risque d’être démembré. Il ne sert donc à rien. Un propos très contemporain dans les sociétés occidentales où il faut que pour que chacun soit reconnu, il est une utilité aux autres. Beaucoup ne se retrouve pas dans cette injonction obligatoire.

De la beauté du dessin

Si Renaud Dillies est un conteur hors-pair, nous le savions excellent dessinateur depuis ses débuts. L’auteur de Saveur Coco réalise des planches pleine de vitalité et possédant un rythme que peu d’auteurs de bande dessinée ont. Il y a un certaine musicalité dans son découpage.

Il faut regarder de près toute la variété des émotions sur le visage de l’épouvantail pour faire comprendre aux lecteurs ce qu’il ressent, et c’est très fort. Ce grand échalas, avec son chapeau, sa paille et son grand sourire, nous fait fondre.

N’oublions pas de saluer les couleurs de Christophe Bouchard. Le coloriste des Spectaculaires (Poitevin et Hautière) apporte de la matière aux personnages de Dillies, avec un style d’une grande originalité. Il est peut être l’un des meilleurs coloristes à l’heure actuelle. Ce duo fonctionne donc à merveille comme il l’avait fait sur Loup.

L’émouvantail : épouvantail au grand cœur que l’on aimerait bien adopter !

Article posté le mardi 08 janvier 2019 par Damien Canteau

L'émouvantail de Renaud Dillies (La Gouttière)
  • L’émouvantail
  • Auteur : Renaud Dillies
  • Coloriste : Christophe Bouchard
  • Editeur : La Gouttière
  • Parution : 18 janvier 2019
  • Prix : 10.70€
  • ISBN : 9791092111903

Résumé de l’éditeur : « Il était une fois, dans une campagne lointaine, un fermier qui, pour éviter que des oiseaux ne viennent picorer toutes ses semailles, installa sans son champ un épouvantail…  »
La particularité de cette histoire est que l’épouvantail prend vie et il aimerait par-dessus tout tenir son rôle jusqu’au bout. Il essaye souvent d’effrayer les oiseaux… en vain. Heureusement pour lui, sa rencontre avec Maître Chat va peut-être lui permettre de changer du jour au lendemain…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir