Les Spectaculaires, tome 3 : Les Spectaculaires prennent l’eau

De l’eau, de l’eau, de l’eau : quelle galère ! Alors que la Seine sort de son lit, des cambrioleurs en profitent. Le préfet Lépine fait appel aux Spectaculaires. Régis Hautière et Arnaud Poitevin imaginent un nouvel opus de leur série humoristique grand public : Les Spectaculaires prennent l’eau.

Après la protection rapprochée de Sarah Bernhardt dans le volume précédent, les Spectaculaires sont appelés à la rescousse du préfet Lépine (l’inventeur du célèbre concours et créateur de la Brigade criminelle) pour tenter d’enrayer les cambriolages à Paris depuis que la Seine a gonflé. Nous sommes en 1910 et les malfrats en profitent. La police est comme le fleuve parisien, débordée !

Puisque les cambriolages se multiplient de nuit, Pipolet a une ingénieuse idée : faire tirer des fusées éclairantes lorsque l’un des Spectaculaires verra les truands agir. C’était sans compter sur l’attrait d’Evariste pour les jeunes femmes et patatra ! Le groupe découvre alors l’existence d’un mystérieux bandit : le Marsouin !

Pour s’amuser et pour passer un excellent moment de lecture, cet album est fait pour vous ! Nul besoin d’avoir lu les deux précédents opus pour se laisser embarquer dans une joyeuse aventure entre méchant crétin et des super-héros un peu ratés. Comme nous l’avait confié Arnaud Poitevin lors de notre entretien en janvier dernier : « Régis comme moi, nous avons voulu créer une bande dessinée que nous aurions aimer lire quand on était gosses. Surtout, revenir à un genre qui n’existe plus : populaire familial humoristique. Le terme grand public n’existe plus. » Voilà le but sympathique du duo d’auteurs : apporter du plaisir avec une histoire rondement menée.

Pour ce nouveau volet – très réussi – Régis Hautière (Abélard, Alvin, La guerre des Lulus) passe un cap. On sent qu’il s’est plus lâché dans les expressions, les jeux de mots ou les récitatifs. Et cela fait plaisir ! Les scènes burlesques sont toujours aussi amusantes et l’on se plait à suivre les péripéties des Spectaculaires. Le préfet Lépine succède à l’actrice Sarah Bernhardt comme vedette de ce troisième volet. En utilisant la crue exceptionnelle de la Seine en 1910, le scénariste peut s’en donner à cœur joie dans des scènes autour de l’eau. Ajouter à cela, un méchant un peu limité et tout riquiqui avec un scaphandre et l’on obtient une aventure drolatique.

Aidé par de merveilleuses couleurs signées Christophe Bouchard, Arnaud Poitevin est de plus en plus à l’aise dans ce style humoristique. Caricatures de personnalités (Lépine, De Funès ou Rochefort), dynamisme dans le dessin, décors sympathiques et cela donne de planches agréables à l’œil. Calibrée pour lui, cette série lui va comme un gant.

« C’est peut être la première fois de ma vie que je vais dire que je suis fier d’une série. Et surtout, je suis fier de la faire avec Régis et Christophe » nous glissait à l’oreille Arnaud Poitevin à Angoulême en janvier.

Les Spectaculaires : encore une aventure de qualité ! Une série grand public amusante et plaisante !

Article posté le mercredi 12 septembre 2018 par Damien Canteau

Les spectaculaires 3 de Arnaud Poitevin et Régis Hautière (Rue de Sèvres)
  • Une aventure des Spectaculaires, tome 3 : Les Spectaculaires prennent l’eau
  • Scénariste : Régis Hautière
  • Dessinateur : Arnaud Poitevin
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 14€
  • Parution : 19 septembre 2018
  • IBAN : 9782369819004

Résumé de l’éditeur : Paris, janvier 1910, la Seine connaît une crue exceptionnelle plongeant tous les quartiers sous plusieurs mètres d’eau et désorganisant totalement les services publics. Les boutiques sont saccagées et dans les rues qui ne sont plus éclairées, faute de gaz et d’électricité, les habitants sont agressés. Les malfrats en profitent, notamment l’un d’eux qui se fait appeler le Marsoin. Cambrioleur de haut vol, il pille les Musées, libère des prisonniers… en signant ses délits d’un M, soldant chacune de ses actions par une lettre adressée à la presse soulignant l’incapacité de Louis Lépine, Préfet de police et créateur du concours du même nom. C’en est trop, Pipolet est convoqué au Ministère de l’Intérieur, les Spectaculaires sont sollicités pour arrêter le Marsoin. Quelles nouvelles inventions aquatiques, Pipolet a-t-il prévu pour la fine équipe ? Se sortiront-ils de cette mission en eaux troubles ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir