L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur

Epiphanie Frayeur fête son anniversaire. Elle bascule alors à l’intérieur d’elle-même et y retrouve tous ses amis rencontrés dans le premier volume de ses aventures. Séverine Gauthier et Clément Lefèvre imaginent ce retour vers l’enfance dans le deuxième opus de L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur, un très joli album autour des peurs enfantines.

Epiphanie Frayeur et sa peur

Dans le premier tome, les jeunes lecteurs faisaient la connaissance d’Epiphanie Frayeur, une petite fille de 8 ans et 1/2. Elle devait composer sa vie avec sa peur qui prend de plus en plus de place, tandis qu’elle ne grandissait pas vraiment. Ce sentiment effroyable s’était matérialisé en un être étrange tout noir.

Gênée par cet encombrant personnage, Epiphanie décida alors de prendre le problème à bras le corps et de l’affronter. Elle alla trouver le Docteur Psyché qui pourrait sûrement l’aider à chasser le démon. Mais ce psychologue s’avéra inefficace. Il lui proposa même d’aller chez un coiffeur pour qu’il puisse enfin dompter ses cheveux qui se hérissaient à chaque fois qu’elle avait peur…

Anniversaire dégoulinant

Dans ce deuxièmes opus, Epiphanie Frayeur fête son anniversaire avec ses parents chez Pépé Roni. Si ce moment devait être agréable, la petite fille de 9 ans ne se sent pas bien. Elle dégouline et se retrouve de nouveau dans son moi profond.

Elle est accueillie par tous ses amis qui ont préparé une très belle table pour son anniversaire. Mais sa peur est de retour.

« Votre peur vous a rendue trop grave, trop sérieuse pour votre âge. Elle vous a empêchée d’être une enfant. »

Ses amis lui proposent alors de retomber en enfance, aux origines du mal. Pour cela, elle doit rattraper le temps perdu…

Faire face à ses peurs enfantines

Comme le premier opus – qui nous avait enchanté – le deuxième tome de L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur est aussi intelligent et délicieux. Dans cet excellent récit fantastique, Séverine Gauthier montre toute l’étendue de son talent de conteuse. Elle tente de mettre la jeune fille face à ses peurs enfantines. L’angoisse et les démons sont nichés au plus profond de son être et pour les combattre efficacement rien de mieux que d’être aidé par ses amis.

Cette ombre gênante qui grandit très vite est de retour. Cette peur, Epiphanie Frayeur doit la surmonter en revenant aux prémices de celle-ci. Elle doit découvrir les origines de ses démons pour mieux les combattre. L’autrice de L’homme-montagne et Haïda aborde avec une grande habileté ces angoisses par un univers fantastique fantaisiste et décalé. Construit comme un conte, L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur est très bien écrit. Les dialogues sont savoureux et les tournures grammaticales très bien senties.

De très beaux hommages à la culture enfantine

Pour lutter contre sa peur, Epiphanie Frayeur retourne donc à l’intérieur d’elle-même, ce qui a pour conséquence de découvrir un monde poétique, onirique et fantasy savoureux.

Elle croise ainsi des personnages qui font penser à des héros de la culture enfantine. Séverine Gauthier rend ainsi un hommage appuyé à Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll. Autour de la table d’anniversaire, les jeunes lecteurs découvrent des protagonistes ressemblant au Chapelier fou ou à la théière qui parle. Cela donne aussi un non-sens et une loufoquerie dignes du récit de l’auteur britannique.

La scénariste d’Aliénor Mandragore glisse aussi des clins d’oeil au Magicien d’Oz (le lion), ainsi qu’à Georges Méliès (Voyage dans la lune). L’atmosphère approche aussi celles de La mécanique du cœur de Mathias Malzieu ou de Tim Burton.

Un merveilleux dessin

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur est magnifiquement mis en image par Clément Lefèvre. Le dessinateur de Chaque jour Dracula réalise de superbes planches. Son trait délicat et d’une folle élégance se marie parfaitement avec l’univers fantastique du récit de Séverine Gauthier.

Son dessin semi-réaliste tout en rondeur fait des merveilles. Les vignettes sont foisonnantes et les couleurs pastel de toute beauté. Il suffit de se pencher sur les pages concernant le cinéma Le Méliès pour découvrir les nombreux clins d’œil aux héroïnes et héros du dessinateur de Susine et le Dormeveil.

Article posté le samedi 24 octobre 2020 par Damien Canteau

L'épouvantable peur d'Epiphanie Frayeur tome 2 Le temps perdu de Séverine Gauthier et Clément Lefevre (Soleil / Collection Métamorphose)
  • L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur, tome 2 : Le temps perdu
  • Scénariste : Séverine Gauthier
  • Dessinateur : Clément Lefèvre
  • Éditeur : Soleil, collection Métamorphose
  • Prix : 18.95 €
  • Parution : 14 octobre 2020
  • ISBN : 9782302089730

Résumé de l’éditeur : Une série d’histoires savoureuses et pleines d’humour autour des peurs enfantines. Tandis qu’Épiphanie fête son anniversaire avec ses parents « Chez Pépé Roni », au fil d’une conversation embarrassante, elle bascule à l’intérieur d’elle-même – dans l’autre monde ! Elle y retrouve, avec joie, certains de ses acolytes d’aventure ainsi que sa minuscule peur. Épiphanie a encore quelque chose à régler : elle va, en effet, devoir retomber en enfance… Commence alors une quête à la recherche du temps perdu qui passera par une virée dans un parc d’attractions, une salle de cinéma, une escapade dans sa chambre d’antan et un tour en balançoire… Une nouvelle histoire fantastique ludique et profonde autour des peurs enfantines.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir