Paul dans le Nord

Depuis 2002, Michel Rabagliati raconte sa vie dans la série Paul, une autobiographie romancée. Succès éditorial et critique, les éditions La Pastèque dévoilent Paul dans le Nord, huitième album de l’univers de l’auteur canadien, qui met en scène l’adolescence du héros, épris de liberté.

PAUL SE DÉVERGONDE

Fin des années 70, période délicate pour Paul car il est en plein dans l’adolescence. Ses parents font construire un chalet dans la campagne québécoise – d’ailleurs le chantier dure un peu trop longtemps à son goût et il ne souhaite en aucun cas aider son père dans les travaux -, son quotidien pendant les vacances se résume à ses parents et son oncle Raynald qui l’emploie dans des travaux de paysagiste. Avec l’argent de ce petit boulot, il rêve de s’acheter une moto pour ses seize ans. De plus, sa sœur est partie s’installer avec Yvan son compagnon et son oncle va même jusqu’à l’emmener dans une boîte de strip-tease. Beaucoup de bouleversements !

A la rentrée, au lycée – un endroit qu’il découvre pour la première fois – il fait la connaissance de Ti-Marc, le mec le plus cool de l’établissement, intelligent, drôle et qui aime les filles et l’alcool. L’adolescence va donc être plus douce aux côtés de ce nouvel ami.

AUTO-STOP, VOYAGE, CHALET, LAC ET FILLES

Avec Ti-Marc, Paul goûte une vie plus agréable. La fratrie de ce pote est bagarreuse pour un rien et les sorties au hockey exotiques. Musique, rock, alcool et filles, tout est réuni pour s’amuser. D’ailleurs pendant les vacances de Noël, les deux compères prennent la direction du Mont-Laurier en stop pour retrouver d’autres adolescents dans un chalet montagnard.

Ce trajet se transforme en périple fou : conducteurs bizarres, marche dans la neige, chemin perdu et fatigue; un moment magique et très drôle. C’est d’ailleurs la dernière fois qu’il fera le trajet à pied ou en bus, puisqu’il parvient à s’acheter la moto de ses rêves : c’est le début de la liberté !
Plutôt grincheux avec tout le monde depuis un certain moment, Paul a du mal à communiquer et surtout ne réussit rien avec les filles. Mais c’est au Lac Noir qu’il découvre l’amour avec Linda…

L’ADOLESCENCE : « CETTE TRANCHE D’AGE SPÉCIALE »

Après l’enfance de Paul (Paul au parc) ou même la quarantaine (Paul à Québec), Michel Rabagliati s’attaque à l’adolescence et explique son projet : « Paul est pris dans cette tranche d’âge très spéciale où tes parents t’écœurent, où tu découvres la liberté, l’amour, les femmes, où tu n’es pas bien dans ta peau. J’ai beaucoup aimé explorer cette facette du personnage. »

Le récit de l’auteur québécois est d’une très belle nostalgie, très maîtrisé et permet de passer un excellent moment de lecture. Surtout qu’il n’est très simple d’accrocher un lectorat avec l’adolescence. Comme les précédentes publications, s’est émouvant, c’est joyeux, c’est très drôle, c’est grincheux et c’est aussi d’une infinie tendresse.

Michel Rabagliati ajoute de plus : « Paul est à un âge très amusant à illustrer. Il est de mauvais poil, il a des boutons, il ne se sent pas bien dans sa peau et à sa nouvelle école. Il a un grand besoin d’amour et d’évasion. »

Article posté le mardi 17 novembre 2015 par Damien Canteau

  • Paul dans le Nord
  • Auteur : Michel Rabagliati
  • Editeur: La Pastèque
  • Parution: 13 novembre 2015
  • Prix: 23€

Résumé de l’éditeur : Été 76. Paul a 16 ans et ne rêve que d’une chose: une motocyclette Kawasaki KE100 pour fuir son quotidien et ses parents envahissants. Avec Ti-Marc, un nouvel ami rencontré à sa polyvalente, Paul traversera cette période difficile de son adolescence avec un peu plus de légèreté. Voyages en auto-stop, soirées arrosées entre copains et expériences nouvelles seront au rendez-vous. Le tout, sur fond de jeux olympiques, de musique de Peter Frampton et de Beau Dommage… 

Tous les albums

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir