Quand le cirque est venu

Dans une ville où tout le monde est triste, gouvernée par un tout petit dictateur, un cirque s’installe apportant avec lui joie et bonne humeur. Quelles conséquences cela va avoir sur la cité, sur le général de pacotille ? Wilfrid Lupano et Stéphane Fert imaginent cette rencontre improbable des arts du cirque et d’un pouvoir fort dans Quand le cirque est venu, une belle fable jeunesse Delcourt.

L’ORDRE ET… L’ORDRE

Le général George Poutche règne en véritable tyran sur sa cité. Ce qu’il aime avant tout c’est l’ordre et que les choses soient bien rangées, bien alignées afin d’éviter le désordre. Entouré par des militaires, il a fait de sa ville une dictature où les habitants obéissent et sont tristes.

Il faut souligner qu’il a amené de l’ordre là où avant il n’y en avait pas. Pour lui, la démocratie et les débats parlementaires créaient le bazar.

QUAND LE CIRQUE ARRIVE

Un beau jour, un cirque décide de venir s’installer dans la ville avec force roulottes, chapiteau, piste circulaire, animaux et artistes. Le général n’aime décidément pas ça ! Il se demande même jusqu’à quand ce bazar va durer.

Le petit dictateur reçoit les circassiens, demande qui est le chef – il n’y en a pas – s’énerve car il n’y a pas d’ordre et leur demande de ne surtout pas dépasser les limites.

Le soir, une représentation est donnée où les habitants viennent en masse, sont heureux d’y assister, Poutche beaucoup moins. Les numéros commencent et le général râle…

QUAND LE CIRQUE EST VENU : UNE TRÈS BELLE FABLE SUR LA TOLÉRANCE

Après Pieter et le lokken (Olivier Supiot et Olivier Ka) et La poudre d’escampette (Chloé Cruchaudet), la collection Les enfants gâtés s’enrichit d’une très belle fable jeunesse avec Quand le cirque est venu. Wilfrid Lupano imagine un très beau conte intemporel mais très moderne mettant en lumière de belles valeurs de partage et d’entraide.

Hymne a la tolérance, à la liberté, à l’ouverture au monde et aux autres, l’album plaira aux jeunes lecteurs mais aussi à leurs parents. L’auteur de Un océan d’amour fustige toutes les formes de dictatures et de despotismes à travers la figure du Général Poutche.

DEUX MONDES QUI S’AFFRONTENT

Avec beaucoup de malice et d’humour, l’auteur de la série Les vieux fourneaux (avec Paul Cauuet) fait rencontrer deux mondes si différents. D’un côté l’ordre, les médailles et les militaires du pouvoir fort de Poutche et de l’autre la folie et l’anarchie du cirque. La tristesse et l’obscurité s’opposent ainsi à la gaité et aux couleurs.

Sous ses airs faussement naïf et léger, Quand le cirque est venu est donc un album fort, intelligent et qui fait réfléchir : une belle satyre grinçante mais sympathique.

POUR LE MAGNIFIQUE DESSIN DE STÉPHANE FERT

Découvert par le merveilleux album Morgane (avec Simon Kansara) qui avait enchanté Comixtrip, Stéphane Fert est de retour dans sa première histoire jeunesse, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très à l’aise dans ce domaine ! Loin de la magie noire et de la chevalerie, il met en image ce conte de très belle manière.

Ses planches à la gouache sont magnifiques : les pages consacrées  au général d’opérette sont agrémentées d’un bleu fort et de couleurs ocres qui soulignent l’ordre et l’obscurantisme, tandis que les pages autour du cirque multiplient les couleurs chaudes.

Si Poutche – il est tout minuscule et ridicule, ce qui ajoute de l’humour dans le personnage – et ses sbires ont de grandes bouches  et sont peu souriants, les artistes de cirque et les animaux sont grands, beaux et arborent un large sourire. Ainsi, le trait de Stéphane Fert convient idéalement aux plus jeunes lecteurs.

Article posté le jeudi 25 mai 2017 par Damien Canteau

Quand le cirque est venu de Stéphane Fert et Wilfrid Lupano (Delcourt) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Quand le cirque est venu
  • Scénariste : Wilfrid Lupano
  • Dessinateur : Stéphane Fert
  • Editeur : Delcourt, collection Les enfants gâtés
  • Prix : 14.50€
  • Parution : 17 mai 2017

Résumé de l’éditeur : Le général George Poutche, ce qu’il aime, c’est L’ORDRE ! L’ordre ET les médailles !!! Alors quand, un beau jour, un cirque débarque en ville, avec ses saltimbanques, ses zozos de chapiteau, tous différents, tous bizarres, ça ne lui plaît pas du tout ! Le général est bien décidé à les avoir à l’oeil ! Et bientôt, c’est le défilé des arrestations. Le spectacle tourne vinaigre… Jusqu’à l’arrivée d’un clown muni d’une tarte à la crème…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir