Topo, la revue dessinée pour les moins de 20 ans

Après Pandora (édité par Casterman à destination des adultes) et Groom (édité par Dupuis, dont le coeur de cible sont les 10/15 ans), une nouvelle revue voit le jour : Topo, un bimestriel dessiné aux moins de 20 ans. Cette très belle revue a pour but de décrypter l’actualité pour les jeunes lecteurs. Une première réussie !

LA REVUE DESSINÉE A L’ORIGINE DE TOPO

Lancée en 2013, la Revue Dessinée est une revue trimestrielle, imprimée à 20 000 exemplaires pour chaque numéro et comptant 6 000 abonnés. Forte de sa notoriété et de ces quelques 150 contributeurs (dessinateurs, journalistes, universitaires ou spécialistes), elle décide de créer une revue pour les plus jeunes : Topo.

Alors que la Revue Dessinée fut imaginée par Franck Bourgeron (rédacteur en chef), Olivier Jouvray, Kris, Sylvain Ricard, Virginie Ollagnier et David Servenay; Topo est porté par Sylvain Ricard (directeur de publication), Franck Bourgeron, Laurence Fredet et Charlotte Miquel. Comme sa grande sœur, elle bénéficie d’un tirage à 20 000 exemplaires.

TOPO : UNE INFORMATION SÉRIEUSE ET ACCESSIBLE AUX JEUNES

Après le drame de Charlie Hebdo et les nombreux débats qui en découlèrent, de nombreux adolescents ont réagi par un sentiment d’incompréhension, sans vraiment saisir le sens de la caricature. Il était temps de proposer une nouvelle grille de lecture de l’actualité par le dessin. « Lire un dessin, ça s’apprend ! »

Ainsi Topo la décline en ce qui concerne la France mais aussi l’international (Pourquoi Barack Obama n’a-t-il pas réussi à interdire les armes aux Etats-Unis, « Je n’avais jamais quitté la Syrie » ou Angela Merkel). Les différents articles, exigeants dans la documentation et le dessin, sont signés par un journaliste (Guillemette Faure, Zineb Dryef, Stéphanie Schüller…) et un dessinateur (Benjamin Adam, Benjamin Bachelier, Stéphane Trapier…). Ce double regard permet de voir émerger une vision singulière de l’actualité.

Pédagogue sans être rébarbatif, Topo propose ainsi un Grand reportage de 25 pages ! (Les Youtubeurs, une usine à fric, signé Claire Le Nestour et Matthieu Méron), La question du moment (Obama et les armes à feu), un Tête-à-tête (Merkel), le Témoignage (Syrie), mais aussi Sans contresens (Complot par Dryef et Donatien Mary) et Sans cliché (Prise de vue par Pauline Auzou et Vincent Sorel).

ARTS, SCIENCES ET NOUVELLES TECHNOLOGIES

En plus des déryptages de l’actualité, Topo se penche sur des thématiques contemporaines : De qui se moque-t-on ? sur Tyrion Lannister par Pochep, Tranche d’art sur Mona Lisa par Frederik Peeters, La science infuse par Marion Montaigne, ça part en live sur les Sex Pistol par Pascal Pierrey et Marion Mousse, Capture d’écran sur L’apocalypse selon Hollywood de Benjamin Génin et Hugues Micol et Les maîtres du jeu sur les stéréotypes racistes et sexistes dans les jeux vidéos par Pierre Corbinais et Léon Maret.

Sans oublier la fiction, notamment Nine Antico qui raconte son premier baiser, Nix qui se penche sur le polo, Sacha Goerg et Stéphane Melchior qui dévoilent des pages de leur série Le meilleur des mondes possibles (prépubliée sur toporevue.fr) et Lisa Mandel qui conclut la revue.

TOPO : SUBTIL MÉLANGE DE RÉEL ET DE FICTION

Topo est enthousiasmant, jubilatoire. Cela faisait longtemps que nous attendions une nouvelle revue pour adolescent qui sorte des sentiers battus et nous ne sommes pas déçus. Le propos est vif et les parties graphiques diverses nous attirent comme un aimant. Alors que le temps est au numérique et à la presse sur écran, l’équipe de Topo fait un pari osé pour accrocher les moins de 20 ans à l’actualité, par le papier. Sans donner de leçons, la revue navigue intelligemment entre le réel et la fiction. Le ton est juste sans tomber dans le gnangnan moralisateur et les plus âgés pourront aussi y trouver leur compte tant les articles proposés sont intelligents.

Un nouveau numéro, vite !

Article posté le lundi 05 septembre 2016 par Damien Canteau

Premier excellent numéro de la revue Topo décryptée par Comixtrip le site BD de référence
  • Topo, numéro 1
  • Auteurs : Collectif
  • Editeur : Topolino
  • Prix : 12.50€
  • Parution : 1er septembre 2016

Résumé de l’éditeur : 

TOPO reprend le principe de La Revue Dessinée d’associer un journaliste à un dessinateur pour faire une enquête en bande dessinée. Avec 144 pages, TOPO propose des articles au long cours sortis du flux de l’actualité. Sous forme de grands reportages, de chroniques ou de vulgarisation scientifique, en inscrivant les informations dans une continuité historique : – TOPO raconte l’actualité du monde. – TOPO enseigne le vocabulaire du dessin. La ligne éditoriale de TOPO : – Raconter l’actualité en contextualisant l’information. – Servir d’antidote à la désinformation. – Développer un sens critique. – .Donner des outils au lecteur pour qu’il devienne un citoyen La cible Public : – Les – de 20 ans qui réclament une actualité exigeante pour comprendre le monde qui les entoure. – Le monde de l’éducation en quête d’outils pédagogiques. – Toute personne sensible au langage de la bande dessinée. Le ton des enquêtes est rigoureux, précis et engagé. Les chroniques sont informatives et drôles, elles se basent sur la culture des jeunes. Le lecteur n’est ni tutoyé ni infantilisé et le ton utilisé n’a aucune volonté moralisatrice ou surplombante.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir