Variations

Passionné par le 9e Art depuis tout petit, Blutch a concrétisé son rêve en étant un acteur important de ce genre artistique. L’auteur de Pour en finir avec le cinéma se devait de rendre un hommage appuyé à ses grands prédécesseurs en imaginant des histoires avec les plus grands héros de la bande dessinée à travers Variations, un superbe album nommé dans la Sélection officielle 2018 du Festival d’Angoulême.

DE VARIATIONS EN VARIATIONS

Reconnu par ses pairs comme un auteur qui compte par sa désignation en 2009 comme Grand Prix de la ville d’Angoulême, Blutch intrigue le lecteur dès sa couverture. Sa sublime illustration représente Obélix bien coiffé et habillé d’un costume, le tout sous la forme d’un tableau peint. Le ton est donné ! L’auteur de Lune l’envers va s’emparer de ses icônes du 9e art pour en filtrer la substantielle moelle par des versions, des variations de son cru.

A travers 64 pages, Blutch nous transporte, nous étonne, nous charme par des planches superbes. A chaque fois, il se glisse dans les chaussons de ses auteurs favoris pour nous présenter un petit moment magique, comme une parenthèse enchantée dans le flot incontrôlé de la surproduction de bandes dessinées. Une respiration, un souffle chaleureux qui fait un bien fou ! Il est à souligner qu’à aucun moment l’auteur de Vue sur le lac ne singe les maîtres du 9e art mais il les magnifie.

TOUS SES HÉROS SONT Là

Son exercice de style(s) s’avère parfaitement réussi. Délicat de reprendre des héros de bande dessinée, parfois s’en approcher fut délicat pour Blutch. Pour goûter tout le sel de ses Variations, Dargaud a eu la riche idée de proposer cet album dans un grand format (29 cm x 38,5).

Il rejoue ainsi 30 morceaux qui l’on marqué, à travers une planche en noir et blanc pour chaque ouvrage. Des Pieds Nickelés (René Pellos) à Idée noire (Daniel Goossens), en passant par Les 7 boules de cristal (Hergé), Le duel (Jijé et Lob), Iorix le grand (Jacques Martin), L’honneur du samouraï (Jean Graton), Le grand duc (Goscinny et Morris), L’étoile endormie (Forest et Gillon), La grande traversée (Goscinny et Uderzo), Le petit cirque (Fred), Achille Talon et le mystère de l’homme à deux têtes (Greg), Valentina dans le métro (Crépax), Les bleus dans la gadoue (Cauvin et Lambil) – il a d’ailleurs choisi son pseudonyme d’artiste grâce au personnage du caporal Blutch – Angel face (Giraud et Charlier), Les eaux en colère (Hermann), Métro Châtelet – Direction Cassiopée (Christin et Mézières), Salade de saison (Bretécher), Gail (Druillet), La dent creuse (Pétillon) ou encore 120, rue de la gare (Tardi),tout est ciselé et enchanteur.

Tout est bon dans Variations !

Article posté le vendredi 19 janvier 2018 par Damien Canteau

Variations de Blutch (Dargaud) décrypté par Comixtrip
  • Variations
  • Auteur : Blutch
  • Éditeur : Dargaud
  • Parution : 13 octobre 2017
  • Prix : 29.99€
  • ISBN : 9782205063592

Résumé de l’album : Quels sont les albums qui vous ont le plus marqué ? Blutch, en authentique passionné de la bande dessinée et de son histoire, répond ici à cette question et redessine, relit, parfois joue et modifie une page ou une séquence d’un grand maître. Fascinant exercice qui voit un des auteurs de bandes dessinées les plus intéressants au monde reprendre, pour chercher « à comprendre comment ils faisaient », entre autres Morris, Franquin, Jacobs et aussi Manara, Graton, Lauzier, Pétillon et beaucoup d’autres

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir