Vijaya

Une petite humaine vient bousculer la quiétude d’un lieu sacré inventé par des êtres fantastiques, loin de la folie des hommes. David Jesus Vignolli raconte ce bouleversement dans Vijaya, une très belle fable jeunesse chez Akileos.

Sanctuaire sacré au cœur de l’Himalaya

Les hommes sont fous ! Une poignée d’entre eux ont incendié la maison de Vijaya, laissant pour  morts les parents de la petite fille.

Prasad, un guerrier immortel de Ganapati lui vient alors en aide. En accomplissant cet acte de bravoure, il redevient un simple mortel, au grand dam de son ami Vasu.

Il emmène alors Vijaya dans le sanctuaire au milieu de l’Himalaya. Un endroit secret créé avec Vasu afin de préserver les créatures fantastiques de la folie des hommes.

Grandir en sécurité

Depuis le sauvetage de Vijaya, Prasad est alité. Sa nouvelle entité le fatigue. De son côté, Vasu est méfiant vis-à-vis de la petite fille. Néanmoins, il décide de lui présenter tous les êtres du sanctuaire – pour certains aussi très méfiants – et les limites de la zone de sécurité.

Joyeuse et insouciante, elle commence à se faire à cette nouvelle vie. Elle trouve même des amis avec qui jouer et prend des cours de bonne tenue avec Shalini

Vijaya : très jolie fable fantastique

A travers 172 pages, David Jesus Vignolli imagine une très jolie fable jeunesse. L’auteur brésilien installé à Londres invente un lieu magique loin des emportements des hommes, un endroit où seuls les êtres fantastiques peuvent aller en paix.

Par Vijaya, il clame son amour à la nature, à la préservation des écosystèmes face aux menaces des humains. Le bestiaire doux et chaleureux et les personnages adultes qualifiés de « sage » vivent en parfaite harmonie. Pourtant le danger se rapproche par des hommes avides de pouvoir et de richesse, qui veulent exploiter financièrement ce sanctuaire.

Vijaya, petite fille innocente

Cette menace est contrebalancée par la personnalité de Vijaya. Orpheline, elle est innocente et douce. Loin du tumulte et malgré l’assassinat de ses parents, elle se fait à cette nouvelle vie au calme.

David Jesus Vignolli n’oublie pas de glisser de l’humour dans ce conte moderne. Dr Algues, les petits amis de la jeune fille, la confrontation avec Shalini et Vijaya, elle-même, apportent de la fraicheur au récit.

L’auteur, dont c’est le premier album, parle aussi du temps qui passe, du deuil, de la reconstruction, de l’intégration dans un monde nouveau et de transmission.

Quant au duo Vasu/Prasad, au caractère opposé mais si complémentaire, leur relation reste floue et à définir. Sont-ils en couple ? Peu importe car l’amour du second puis du premier berce avec douceur la vie de Vijaya.

Ce magnifique hymne à l’enfance est porté par une partie graphique très belle. David Jesus Vignolli réalise des planches aux dessins simples influencés par le Japon. Les décors et la montagne ressemblent aux estampes des grands maîtres. Quant au bestiaire fabuleux, il résonne avec celui de Hayao Miyazaki. La fumée noire asservissant les hommes se mêlent aux couleurs jaune et ocre très bien senties.

Article posté le dimanche 29 septembre 2019 par Damien Canteau

Vijaya une petite fille dans l'Himalaya de David Jesus Vignolli (Akileos)
  • Vijaya, une petite fille dans l’Himalaya
  • Auteur : David Jesus Vignolli
  • Editeur : Akileos
  • Prix : 19€
  • Parution : 05 juin 2019
  • IBAN : 9782355743412

Résumé de l’éditeur : Au coeur de l’Himalaya se dresse un sancturaire magique protégé du chaos des hommes, où vivent des êtres immortels et des créatures mystiques. Quand Vijaya, une petite fille dont les parents ont été tués, est amenée au sanctuaire pour sa protection, certains immortels manifestent contre sa présence qui pourraient conduire à leur fin. Alors que l’humanité se rapproche des frontières du sanctuaire, Vijaya va devoir prendre la défense de sa nouvelle famille et montrer que la nature humaine ne se résume pas à la violence.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir