Charivari

Nommé en Sélection patrimoine 2019 du Festival d’Angoulême, Charivari est un recueil de Mari Sasaki et édité par Le Lézard noir.

Charivari, voilà un titre qui colle parfaitement à ce recueil de Mari Sasaki. C’est en effet un OVNI que peuvent tenir entre leurs mains les lecteurs. C’est fou, tourbillonnant et parfois ardu à la lecture.

C’est dans la revue Garo que ces récits sont prépubliés. Le magazine proposaient alors des histoires plus adultes, plus sociales et aux personnages plus complexes que les publications d’alors. Elle creusait ainsi le sillon du gekiga. A son sommaire dans les années 60-70, les lecteurs japonais ont pu découvrir notamment : Yoshihiro Tatsumi (Cette ville te tuera et Rien ne fera venir le jour) ou Yoshiharu Tsuge (L’homme sans talent).

Né en 1946, Mari Sasaki est un mangaka qui a notamment publié Musshu Munieru et Nemui nemui nezumi. Il a aussi illustré des couvertures de romans de Haruki Murakami.

Dans Charivari, nous retrouvons des histoires qu’il a imaginé entre 1967 et 1981. Entre l’absurde, le fantasmagorique, le non-sense, la poésie et le surréalisme, les récits se dévoilent aux lecteurs avec de la folie et de l’intelligence. Ciblées pour les adultes, ces histoires ressemblent à des fables populaires que l’on pourraient se raconter au coin du feu. Graphiquement c’est aussi joyeux et fou que les histoires. C’est renversant et changeant selon les courts récits.

Article posté le samedi 19 janvier 2019 par Damien Canteau

Charivari de Mari Sasaki (Le lézard noir)
  • Charivari
  • Auteur : Mari Sasaki
  • Editeur : Le lézard noir
  • Parution : 18 janvier 2018
  • Prix : 18€
  • ISBN : 9782353480975

Résumé de l’éditeur : Cette anthologie présente pour la première fois au public français un des plus grands noms de l’avant-garde de la bande dessinée japonaise, Maki Sasaki. Des patchworks graphiques imprévisibles de ses débuts à ses adaptations des poètes du non-sens anglais, des impromptus absurdes pour la presse aux saynètes surréalistes qui suivent dans le magazine alternatif culte Garo, tous les mangas réunis dans cette anthologie confirment que Maki Sasaki est bien l’un des auteurs les plus audacieux et modernes que compte l’histoire de la bande dessinée japonaise. Les mangas de Maki Sasaki sont autant un témoignage de la métamorphose d’un jeune mangaka iconoclaste qu’une chronique des immenses possibilités poétiques de la bande dessinée. « Lorsque j’ai écrit mon premier roman, Ecoute le chant du vent, j’ai absolument tenu à ce que la couverture soit dessinée par Sasaki Maki. Je fus très heureux lorsque le livre fût achevé et dans les rayons des libraires. Non parce que j’étais devenu écrivain, mais parce qu’un dessin de Sasaki Maki ornait la couverture de mon premier livre. » Haruki Murakami

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir