Doggybags #12

Notre avis : Atsushi Kaneko, Elsa Bordier, Run, Sourya et Singelin sont au sommaire du nouveau Doggybags de ce mois de septembre. Après l’Horreur, la revue pilotée par le Label 619 des éditions Ankama dévoile trois histoires spéciales Japon.

  • Shiganai. Mei, jeune adolescente japonaise est mal dans sa peau. Il faut dire qu’elle n’est pas bien traitée ni par ses parents ni par les autres filles du lycée et les garçons ne la voient même pas. Pour s’intégrer à un groupe de filles populaires, elle accepte d’entrer dans le cimetière de la ville…

Le texte proposé par Elsa Bordier est excellent. Même si le mal-être des lycéens et les humiliations sont courantes dans les mangas, celui-ci met en scène le basculement de l’héroïne dans l’horreur et le crime telle l’excellente série Revenge classroom (Doki Doki). Son récit est admirablement mis en image par Souraya (dessinatrice de Freaks’ Squeele Rouge). Son trait délicat et chaleureux tranche avec le propos acerbe de l’histoire.

  • The man from Paris. Un français est missionné par un recruteuse nommée Madame pour éliminer un homme au Japon. Mais l’information de sa venue a fuité et un groupe de tueurs l’attend au tournant. Capturé, il n’arrive pas à joindre la femme qui l’a embauché…

Avec son style caractéristique, Atsushi Kaneko envoute de nouveau son lectorat, entrevu dans l’excellent Wet moon (Casterman). Il dévoile un polar très noir, fort, audacieux et intelligent. Si l’histoire est formidable que dire du dessin si ce n’est excellent. Chaque page est un régal pour les yeux. Pour renforcer sa partie graphique, il décale le noir et blanc de la couleur.

  • Samouraï. Un samouraï veut impressionner son chef en récupérant la tête d’un de ses adversaires. Pourtant tout ne se déroule pas comme il le voudrait.

L’honneur et le code des samouraïs sont au cœur de cette histoire courte de Run et de Singelin. Le lecteur est tout de suite plongé dans une scène de combat et le récit se termine par un très bon rebondissement. Run est accompagné au dessin par Guillaume Singelin qui dévoile des planches loin de ces productions précédentes (Junky, The grocery). Son traitement graphique aux feutres lui permet de mettre beaucoup de mouvements dans le récit.

Article posté le vendredi 30 septembre 2016 par Damien Canteau

12e volume de l'excellente revue Doggybags (Ankama) décrypté par Comixtrip le site BD de référence
  • Doggybags, volume 12
  • Auteurs : Collectif
  • Editeur : Ankama, label 619
  • Prix : 13.90€
  • Parution : 30 septembre 2016

Résumé de l’éditeur : 3 histoires, 3 tueries ! Une histoire scénarisée par Run, l’auteur de Mutafukaz. Une histoire écrite et dessinée par Atsushi Kaneko, l’auteur de la série manga à succès Soil.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir