Écuyers

Dans quelques jours, Liam et Galahad vont entrer dans la prestigieuse Schola pour y suivre une formation d’écuyers. Jean-Christophe Deveney et Olivier Pelletier dévoilent le premier volet de la nouvelle saga jeunesse des éditions Auzou, Écuyers. En selle !

Fin de l’été. La mère de Liam le secoue pour qu’il se réveille mais l’adolescent n’a pas trop envie de sortir de son lit. Pourtant, il apprend que la résidence d’été du roi Sven s’est achevée et par la même occasion son meilleur ami – le prince Galahad – est de retour.

C’est parti pour une séance de baignade, pour les confidences sur les filles et un passage chez Aloysia et Barn. Il faut dire que tout ce petit monde va faire son entrer à la Schola dans quelques jours. Cette académie propose des cours pour les apprentis forgerons, stratèges, combattants, moniales, dresseurs , éclaireurs et écuyers. D’ailleurs, c’est la voie que choisissent les deux amis…

écuyers : conte médiéval moderne

Voilà une petite aventure jeunesse sympathique ! Jean-Christophe Deveney imagine un récit se déroulant au Moyen âge entre amitié, premiers émois, adversité et créatures fantastique. Ce début de saga est enlevé, accrocheur et prometteur. Le scénariste de Géante et Niala met en scène deux amis qui entre dans une école pas comme les autres : elle permet aux apprentis de suivre des cours autour de la chevalerie. Cette académie ressemble d’ailleurs à s’y méprendre à une sorte de collège médiéval.

L’on apprécie fortement les liens d’amitié entre Liam et Galahad. Si le premier est d’origine modeste, le second est le fils cadet du roi. En ce sens, cette fusion entre les deux peut paraître improbable et pourtant. A l’image du Royaume de Blanche-fleur de Féroumont où la petite-fille du roi est amie avec la propriétaire d’une taverne, les deux sont inséparables, leurs conditions sociales ne sont pas un frein à l’amitié. Entre eux, ils parlent d’école mais surtout de filles. Galahad semble d’ailleurs plus hardi de ce côté-là que son camarade.

Jean-Christophe Deveney n’oublie pas de glisser beaucoup d’humour dans Écuyers, notamment par des dialogues très modernes. Les anachronismes viennent aussi ponctuer certaines situations de ce conte médiéval agréable à la lecture.

Les créatures magiques et les tensions donnent aussi de la chaire à ce récit mis en image par Olivier Pelletier. Aidé aux couleurs par Anne-Claire Thibaut-Jouvray, il réalise des planches très équilibrées et très modernes.

Article posté le samedi 12 juin 2021 par Damien Canteau

écuyers de Jean-Christophe Deveney et Olivier Pelletier (Auzou BD)
  • Ecuyers, tome 1 : La belle saison
  • Scénariste : Jean-Christophe Deveney
  • Dessinateur : Olivier Pelletier
  • Coloriste : Anne-Claire Thibaut-Jouvray
  • Editeur : Auzou BD
  • Prix : 12,90 €
  • Parution : 27 mai 2021
  • ISBN : 9782733887059

Résumé de l’éditeur : Liam et Galadriel sont amis depuis toujours. Galadriel est le plus charismatique ; Liam, le plus rêveur.
Cette année, les deux adolescents débutent leur formation d’écuyers à la Schola. Entre apprentissage musclé et éducation sentimentale, la rentrée promet d’être mouvementée.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir