Gaspard et la malédiction du prince-fantôme

Après J’ai tué Philippe II de Macédoine, Mimo ou Aquitania, Isabelle Dethan dévoile Gaspard et la malédiction du prince-fantôme, une enquête-polar dans le Musée du Louvre !

Musée du Louvres, Paris. Comme souvent Gaspard erre dans les lieux après l’école. Il faut souligner que son oncle y travaille. Ce jour-là, le jeune garçon râle : il aimerait ne pas venir à la section grecque ! Lui, il préfère l’aile sur l’Egypte, un lieu magique où il peut admirer les hiéroglyphes, les statues ou les sarcophages. Son oncle part dans la section où il est affecté et laisse son neveu seul.

Carnet en main, il déambule dans les allées à la recherche d’un «trésor» qui lui permettrait de composer son devoir pour le collège. Il est interpellé par une étrange vision, celle d’une jeune fille se tenant en face d’une vitrine et qui la traverse ! Il demande alors autour de lui mais personne ne l’a vu !

Le lendemain, il tente de retrouver cette fantôme et la recroise. Elle l’intime de l’aider parce qu’elle ne sait plus qui elle est, sa mémoire lui faisant défaut. Le soir, chez lui, il se confie à son chat Mint. Etonnament, ce dernier lui répond ! Bastet, le déesse du foyer, de la joie et de la musique a pris la place de son félin ! Elle tente de lui expliquer qui est la jeune fille…

Titulaire d’une maîtrise de Lettres et d’un CAPES de documentation, Isabelle Dethan à l’Histoire chevillée au cœur et au corps. Comme elle l’a confié à Comixtrip (Interview), elle se passionne très tôt pour cette discipline qu’elle met aussi en scène dans ses nombreux projets de bande dessinée : de Mémoire de Sable à la série Le tombeau d’Alexandre (avec Julien Maffre), en passant par Les ombres du Styx, Sur les terres d’Horus ou Kheti fils du Nil (avec Mazan). Pionnière de la nouvelle vague d’autrices des années 90 (avec Cécile Chicault ou Claire Wendling), elle confectionne avec beaucoup d’intelligence ses récits (Le Roi Cyclope, Ingrid, Tante Henriette ou L’éloge de l’avarice).

Pour Gaspard et la malédiction du prince-fantôme, elle plonge avec délectation dans la période de l’Egypte Antique qu’elle affectionne. Elle imagine un récit Jeunesse empli de fantastique par les légendes et les mythologies de cette période. Les jeunes lecteurs découvrent ainsi des divinités (Bastet) qui se mêle à la vie contemporaine du héros. Dans le dédale des salles du Louvre, elle fait vivre à ses personnages une enquête policière pour retrouver l’identité de la petite fantôme. Entre les informations sur l’Egypte, la course folle pour aider la jeune fille et une Ombre Noire qui attend tapie dans les recoins du musée, Isabelle Dethan happe les lecteurs.

L’autrice angoumoisine réalise de sublimes planches. En plus d’une histoire riche où les mots prennent un vrai sens et sont pesés, elle confectionne des pages en couleurs directes à faire rougir de nombreux auteurs.

Comixtrip aime le travail de Isabelle Dethan et le dit ! Offrez Gaspard et la malédiction du prince-fantôme à vos enfants, vos nièces, neveux ou enfants de vos amis les yeux fermés ! C’est du bon, du très bon !

Article posté le mardi 09 janvier 2018 par Damien Canteau

Gaspard et la malédiction du prince-fantôme (Delcourt) décrypté par Comixtrip
  • Gaspard et la malédiction du prince-fantôme
  • Autrice : Isabelle Dethan
  • Editeur : Delcourt & Louvre Editions
  • Prix : 15.95€
  • Parution : 22 novembre 2017
  • IBAN : 9782756098326

Résumé de l’éditeur : Gaspard a 11 ans. Son oncle travaille au musée du Louvre. Il lui arrive de l’y rejoindre après l’école. Pour préparer un exposé sur les hiéroglyphes, y’a pas mieux ! Ce soir-là, Gaspard croise une jeune fille dans le département des antiquités égyptiennes. Il semble le seul à la voir et décide de l’aider dans sa quête, sans se douter que celle-ci va l’entraîner bien au-delà de l’enceinte du musée…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir