Herr Doktor

Juillet 1942. Ukraine, Martin Wissenfall surnommé Herr Doktor opère sur le front de l’est. En effet depuis la rupture du pacte germano-soviétique en juin 1941, les troupes allemandes vers l’Union Soviétique. Avec l’opération Barbarossa, les combats font rage entre la Wehrmacht et l’Armée rouge.

Juillet 1940 Strasbourg, Martin rentre chez lui après la « drôle de guerre ». Pour l’armée française c’est la débâcle et la France a désormais à sa tête le vainqueur de 1918, le maréchal Pétain. Il retrouve sa femme Elisabeth et sa fille Solange mais pour une courte durée. En effet, des bruits de déportation de populations juives vers l’Allemagne commencent à se faire entendre. De confession juive, sa femme et sa fille vont devoir aller se réfugier à Paris chez un cousin.

Tous les trimestres, en train, Martin ira les retrouver jusqu’à ce jour où un soldat allemand blessé meurt dans son cabinet. Embarqué manu militari à la Kommandantur, il se retrouve emprisonné. Pour s’en sortir, il n’a pas d’autre choix que d’accepter le marché qu’on lui propose, ou plutôt qu’on lui impose. Sa femme et sa fille ne seront pas inquiétées s’il s’engage dans la Wehrmacht. Aussitôt envoyé vers le front de l’est, où les médecins se font rares, Martin va soigner les nombreux soldats allemands blessés pendant les combats. Mais il va aussi assister aux terribles exactions commises contre les populations locales.

Herr Doktor : deux chapitres pour un destin sans retour

Deux chapitres composent cet album de plus de cent pages. Le premier « La peste et le choléra » raconte le quotidien de ce médecin torturé entre son « choix » de s’engager dans l’armée du IIIe Reich et son obligation de soigner des soldats qui commettent les pires méfaits sur leur passage.

Dans le second chapitre «Septicémie» qui se déroule à partir de 1943, Martin est de retour du front. Mais à Paris mais les retrouvailles ne sont pas celles qu’il avait escomptées. Un projet complètement fou et inconscient va alors germer dans son esprit et le mener en Autriche au plus près du «Nid d’aigle»

Voici un album comme je les aime en raison de la période historique traitée. L’imbrication de l’homme dans l’Histoire et de sa volonté de changer le cours de celle-ci sont très présentes. Le goût du sacrifice pour sauver son pays et le geste fort pour se venger sont bien mis en avant.

Le classicisme des dessins et des couleurs est tout à fait représentatif de cette période de la Seconde guerre mondiale. Il permet de visualiser pleinement la situation. L’horreur y est également décrite et ne peut que nous aider à comprendre et à justifier pleinement le comportement jusqu’au boutiste de Martin.

Un gros coup de cœur pour ce « Herr Doktor, un destin sans retour » . Un très beau travail signé Jean-François Vivier au scénario et Denoël pour les dessins. Un album édité chez Plein Vent.

Article posté le mardi 08 juin 2021 par Claire Karius

Herr Doktor de Vivier et Denoël (Plein Vent)
  • Herr Doktor, Un destin sans retour
  • Scénariste : Jean-François Vivier
  • Dessinateur : Denoël
  • Editeur : Plein Vent
  • Prix : 19,90 €
  • Parution : 21 avril 2021
  • ISBN : 9782492547003

Résumé de l’éditeur : 1940. Martin est médecin à Strasbourg. Sa femme, Élisabeth, est juive. Lors de l’invasion allemande, il l’envoie à Paris avec leur fille. Mais alors que les persécutions antisémites rendent la vie difficile dans la capitale occupée, Martin est engagé de force sur le front de l’Est. Ce destin familial dans la tourmente conduira Martin jusqu’à Berlin, en passant par le Berghof, sur les ruines d’un totalitarisme finissant. Entre son éthique et la réalité de la guerre, la ligne se révèlera étroite afin de rester humain dans l’inhumanité.

À propos de l'auteur de cet article

Claire Karius

Claire Karius

Passionnée d'Histoire, Claire affectionne tout particulièrement les bulles qui abordent ces thèmes, mais pas seulement. Elle aime les lectures humaines et intimes qui savent l'émouvoir et lui donnent espoir en la vie. Elle partage sa passion sur sa page Instagram @fillefan2bd.

En savoir