Résine

Résine doit fuir son village parce qu’elle est une sorcière. Dans son nouveau village, elle se fait de nouveaux amis. Ses aventures sont contées par Elodie Shanta dans un très joli album jeunesse édité par La ville brûle.

Résine vit avec son mari Claudin qui vient juste d’apprendre que sa femme est une sorcière mais ce n’est pas grave, il l’aime quand même. Ils ont dû fuir le village où ils vivaient pour que Résine ne se fasse pas brûler. Bon ce n’est pas grave, plus les sorcières sont mises au bûcher plus leurs pouvoirs sont importants mais quand même. Installée dans un nouveau village, Résine et ses nouveaux amis sont bien décidés à se battre contre les injustices que subissent les sorcières.

Cette lecture jeunesse est une petite merveille de douceur et de drôlerie. Avec un univers médiéval et un peu fantastique disons-le, Elodie Shanta (Crevette, Crevette les premières années, Cécil et les objets cassés) aborde avec humour et fantaisie les thèmes du sexisme et des violences faites aux femmes. Et pour lutter contre les préjugés rien de tel que l’entraide et l’amour n’est-ce pas ?

Résine est une très jolie lecture tendre douce mais qui sait aborder des thèmes importants. Qu’il est bon parfois de lire de si belles petites lectures.

Article posté le vendredi 12 février 2021 par Yoann Debiais

Résine d'Elodie Shanta (La ville brûle)
  • Résine
  • Autrice : Élodie Shanta
  • Éditeur : La ville brûle
  • Prix : 17 €
  • Parution : 19 février 2020
  • ISBN : 9782360121366

Résumé de l’éditeur : Claudin rentre chez lui affolé : sa femme Résine est accusée d’être une sorcière. Ils s’enfuient et commencent une nouvelle vie dans le village de Floriboule, mais leur arrivée est à l’origine de nombreux problèmes : accusations infondées, procès en sorcellerie, confrontation avec des villageois aussi sexistes qu’obscurantistes. Résine, Claudin et leurs allié.es (l’apothiqueresse et sa compagne, la boulangère Amarante et le lutin Scorbul) essayent de rétablir la justice et d’échapper au bûcher. On retrouve dans Résine l’univers fantasticomédiéval et l’humour d’Elodie Shanta au service d’un récit incisif et de problématiques plus graves, telles que le sexisme et les violences faites aux femmes. Il est aussi question dans Résine de sororité, d’entraide, de l’importance de dépasser les apparences… et d’amour !

À propos de l'auteur de cet article

Yoann Debiais

Yoann Debiais

Yoann Debiais est un amoureux de la bande dessinée depuis de nombreuses années. Le temps et les rencontres lui ont permis de s'ouvrir à des lectures plus humaines et plus profondes. Il partage sa passion sur Instagram sous le compte @livressedesbulles. N'hésitez pas à découvrir son univers fait de partages.

En savoir