Rash !!

Le monde de Tsukasa Hojô (4/4). Auteur de Cat’s Eye et de Nicky Larson (City Hunter), Tsukasa Hojô est un maître manga mondialement connu. Les éditions Ki oon ont décidé de rééditer des œuvres antérieurs à ces deux titres. Un vrai régal.

Rash !! est un manga de Tsukasa Hojo, publié pour la première fois au Japon en 1995 dans le magazine Weekly Shônen Jump, est réédité cette année par Ki-Oon.

Miss catastrophe à la prison

Yuki, une jeune femme médecin, revient dans sa région natale pour remplacer le docteur de la prison qui n’est autre que sa propre grand-mère. Tatsumi, son ami d’enfance, n’en croit pas ses yeux, lui qui pense que c’est une véritable catastrophe ambulante. Et il a raison: avant même d’arriver à destination, la jeune femme va provoquer un accident avec un bus rempli de prisonniers…

Cocasse, loufoque et attachant

D’abord publié une première fois chez Tonkam dans les années 90, Ki-oon réédite Rash !! dans sa sublime collection Les trésors de Tsukasa Hôjo. Mené tambour-battant par une héroïne à fort caractère, le récit de Tsukasa Hôjo mêle habilement les actions, les bagarres et l’humour, grâce à des situations cocasses et loufoques. Le premier tome, très efficace, est d’un grand dynamisme et les personnages sont attachants, notamment Yuki, qui ressemble à Kaori et Ryo de City Hunter. Un peu garçon manqué, la belle jeune femme intelligente et bagarreuse n’a peur de personne et ne se laisse pas marcher sur les pieds ; mais aussi Tatsumi, proche du héros de City Hunter ou Quentin de Cat’s Eye, jeune policier dont Yuki est le pire cauchemar.

Dans le tome 2, Rash !! est toujours aussi réussi. Grâce à un humour dévastateur, dont Tsukasa Hôjo a fait sa marque de fabrique, la lecture se fait encore avec beaucoup de plaisir. De la folie, de l’aventure, un brin de suspens (le kidnapping, la scène du métro…), des bagarres en tout genre et le tout mené à 100 à l’heure : un sublime manga ! Les deux héros, Yûki et Tatsumi, entre rejet et attirance, forme un duo efficace : drôle et chamailleur à souhait.

Rash !! (tome 1)

Yuki, une jeune femme médecin, revient dans sa région natale pour remplacer le docteur de la prison qui n’est autre que sa propre grand-mère. Tatsumi, son ami d’enfance, n’en croit pas ses yeux, lui qui pense que c’est une véritable catastrophe ambulante. Au volant de sa superbe voiture de sport, le docteur Yuki Asaka file cheveux au vent vers la prison d’Otsuki. Là-bas, elle remplacera sa grand-mère en tant que médecin de l’établissement carcéral. Tout le monde attend avec excitation la jolie jeune femme, se remémorant sa beauté lorsqu’elle venait plus jeune rendre visite à la vieille dame. Le docteur Asaka senior est aussi la responsable d’un temple qui accueille des locataires. Parmi eux, il y a Tatsumi, un ancien camarade d’enfance de Yuki, avec qui elle a joué et fait les 400 coups.

Arrivée à la hauteur d’un car rempli de prisonniers, elle joue de son charme, jusqu’à faire voir ses jambes. Au feu tricolore, elle remarque que le chauffeur transpire énormément et qu’il semble faire un malaise. N’écoutant que son courage, elle fonce avec sa voiture dans l’arrière du car. Au prix d’incroyables acrobaties, elle monte et réanime l’homme en crise cardiaque grâce à la batterie du bus. Non seulement son cœur repart mais la police arrive et récupère les mutins.

Alors qu’il écoute le récit des exploits de la jeune docteur, Tatsumi comprend rapidement que c’est l’œuvre de Yuki et ça le met en colère. Il le sait : c’est miss catastrophe ! Et sa vie va changer avec cette soudaine arrivée. Le jour même, le nouveau médecin prend ses nouvelles fonctions à Otsuki et fait un véritable effet auprès des prisonniers. Pourtant Yuki ne se laisse pas faire quand ils essaient de la draguer, jouant des pieds et des poings pour se faire respecter.

Rash !! (tome 2)

Dans le premier tome, nous découvrions le Dr Yûki Asaka, qui revenait dans sa région natale pour y remplacer sa grand-mère dans le centre de détention local, après de nombreuses années. Une bien mauvaise nouvelle pour son ami d’enfance, Tatsumi, policier, qui l’accuse d’être une véritable miss catastrophe.

Dans la pension de famille tenue par la grand-mère de Yûki, Tatsumi est réveillé en sursaut par Haruka, une adolescente un peu fofolle. Alors qu’il rêvait de son amie d’enfance, il embrasse la jeune fille pensant que c’était la vraie doctoresse. Il en est, en effet, amoureux en secret. Après des cris, Yûki arrive, arrange cela comme elle en a l’habitude, à grand coups de poing, et le jeune policier est obligé de partir de la demeure, ronchon.

Par un petit stratagème dans la rue, l’étudiante réussit à mettre Tatsumi dans sa poche et le contraint à l’aider dans son entreprise de séduire Yûki. Il l’invite au restaurant Mon beaux-arts mais il ne s’y rend pas ; c’est Haruka qui se retrouve alors en face d’elle.

De son côté, l’officier est en filature avec sa collègue dans le métro japonais. Ils observent une bande de petites frappes pour l’arrêter en flagrant délit. Mais tout ne se déroule pas comme ils le souhaiteraient parce que Yuki débarque, fait un grand scandale mais met en déroute les malfrats grâce à une technique de combat efficace. Tout ce petit monde se retrouve alors au commissariat.

Quelques jours plus tard et après une chamaillerie entre Tatsumi et la petite peste, cette dernière est kidnappée par les mêmes bandits, toujours aigris par la dérouillée infligée par le médecin. Après avoir lu la lettre de l’enlèvement, elle part chercher la jeune fille, sans trop réfléchir, comme à son habitude.

Dans l’entrepôt où elle séquestrée, Haruka est secourue par Yûki. Après une pluie de coups, la doctoresse est elle aussi retenue par la bande. C’est à ce moment-là que Tatsumi intervient. Après avoir allumé des fumigènes, il délivre les deux femmes.

Quelques jours plus tard, la jeune étudiante revient à la pension pour déclarer sa flamme à Tatsumi, devenu son héros depuis qu’il l’a aidée. Alors qu’il est malade, Haruka devient sa petite infirmière à domicile. Auprès de lui, elle multiplie les rapprochements. Il l’éconduit une énième fois et va retrouver Yûki pour lui avouer son amour…

 

Article posté le mercredi 21 mai 2014 par Damien Canteau

Rash !!
  • Les trésors de Tsukasa Hojô
  • Auteur : Tesukasa Hojô
  • Editeur : Urban Comics
  • Prix : 7,90€ par volume
  • Sortie : 2013 à 2014

Tous les albums

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir