Le temps des cerisiers

Le monde de Tsukasa Hojô (1/4). Auteur de Cat’s Eye et de Nicky Larson (City Hunter), Tsukasa Hojô est un maître manga mondialement connu. Les éditions Ki oon ont décidé de rééditer des œuvres antérieurs à ces deux titres. Un vrai régal.

Le temps des cerisiers est un manga de Tsukasa Hojo qui regroupe quatre histoires courtes écrites entre 1989 et 1993. Publié une première fois par les éditions Tonkam, ce sont les éditions Ki-oon qui rééditent ce merveilleux manga dans la collection Les trésors de Tsukasa Hojo. Dans ces quatre récits, le lecteur pourra croiser Ryo et Kaori, les héros du célèbre City Hunter, ainsi que Sarah Nishikujo, personnage principal de Sous un rayon de soleil.

Quatre histoires inédites

Dans la première histoire, Le temps des cerisiers (Sakura no Hanasaki Kukoro, sorte de préquelle de la série Sous un rayon de soleil), Masaki est un jeune collégien plutôt comblé, parce que tous les jours, il peut épier du haut de son cerisier, Sarah Nishikujo. Elle vient juste de s’installer avec son père près de la maison du jeune garçon, pour y vendre des fleurs. Tous les deux se rendent tous les jours dans le même établissement scolaire. Petit à petit Masaki tombe amoureux d’elle, comme attiré par cette fille très mystérieuse qui peut communiquer avec les plantes. A noter que Sarah et son père seront les héros du manga Sous un rayon de soleil.

Une histoire de famille (Family Plot) est le deuxième récit de ce recueil. Kazuya vit avec son père photographe Hideyuki. Le jeune garçon, qui aime beaucoup son papa, fait tout dans la maison, du ménage à la cuisine. Hideyuki est un coureur de jupons, un très grand dragueur devant l’éternel. Pourtant, contre toute attente, ce dernier annonce à son fils qu’il va se marier avec Keiko Aso, une grande styliste. Pensant à une plaisanterie, Kazu refuse de croire que son père est prêt à se ranger. Alors que tous les deux se disputent, le père tombe dans les escaliers et perd la mémoire. Le jeune garçon va déployer tous ses moyens pour que son père puisse recouvrer la mémoire et par la même occasion de se débarrasser de Keiko.

La troisième histoire, Taxi driver, met en scène le chauffeur de taxi Akira. Mais Akira n’est pas un conducteur comme les autres, c’est un vampire. Il utilise son taxi pour attirer les jeunes femmes et boire leur sang, plus particulièrement celui des vierges. Un soir, alors qu’il raccompagne un jeune femme, cette dernière s’endort sur la banquette arrière. Alors qu’il aurait du lui sucer le sang, la femme se met à pleurer. Akira, attendri, la ramène chez lui. A noter que Ryo Saeba et Kaori Makimura, héros de City Hunter, font une rapide apparition dans ce récit.

Enfin dans la dernière histoire, Rêve d’été (Shoujo no Kisetsu), le lecteur découvre Misako, une adolescente qui a un peur panique de l’eau depuis qu’elle est toute petite. Toutes les nuits, elle fait le même rêve dont elle ne se souvient pas lorsqu’elle se réveille. De plus, elle vit une relation avec son père des plus délicates et elle ne sait pas pourquoi. Le jour de son anniversaire, invitée chez son père, elle s’approche de l’étang familial et tombe en arrière. Dans le coma, elle continue de rêver.

Une nouvelle facette de l’auteur de Cat’s Eye

Le temps des cerisiers dévoile une autre facette de Tsukasa Hojo, l’auteur que bon nombre d’entre nous ont découvert grâce aux séries de dessins animés dans les années 80. Touchantes, les quatre histoires mêlent habilement le fantastique et l’humour. Ce shônen délicat permet de passer un très bon moment de lecture et de (re)découvrir ces récits emplis d’amour, de tendresse et de drôlerie. Ces ingrédients que l’on retrouvera dans l’œuvre de Hojo. La narration fluide participe grandement à la réussite de ce manga.

Article posté le dimanche 18 mai 2014 par Damien Canteau

  • Les trésors de Tsukasa Hojô
  • Auteur : Tesukasa Hojô
  • Editeur : Urban Comics
  • Prix : 7,90€ par volume
  • Sortie : 2013 à 2014

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir