Come prima, le BD-Concert

En 2014, le festival d’Angoulême avait eu la très riche idée de sacrer Fauve d’Or du meilleur album Come prima de Alfred. Quelques mois plus tard, le groupe de musiciens Splendor in the Grass ont décidé de créer un BD-Concert consacré à ce merveilleux album. Vendredi soir, dans la Salle Némo de la Cité de la Bande dessinée, la centaine de spectateurs ont eu la chance d’assister à ce moment d’une rare poésie et d’émotions. Une des plus belles surprises de la cuvée 2016.

COME PRIMA : DEUX FRÈRES, UN PÈRE MORT ET DES TENSIONS

Publié en 2013 par les éditions Delcourt, Come Prima met en scène l’histoire de Fabio et Giovanni, deux frères aux caractères et à la vie opposés. Si l’un est irascible, boxeur en pleine gloire, multipliant les conquêtes féminines, sûr de lui; le second est d’une rare timidité, il aime la discrétion sur sa vie personnelle. Alors que l’aîné, remplissant les salles de combat s’est exilé très jeune, le benjamin lui est resté fidèle à l’Italie.

Alors que leur père vient de décéder, Giovanni décide d’aller chercher Fabio pour l’ultime voyage vers la terre natale de leur paternel. Ce long périple avec l’urne funéraire sera le moyen de se rapprocher, de s’engueuler et de découvrir les lourds secrets de famille…

VIDÉO ET MUSIQUE POUR SUBLIMER L’ALBUM

Benjamin Lacquement, réalisateur, reprend la quasi intégralité des cases pour mettre en image une création originale de Come Prima. Pour cela, il fait défiler les cases, intègre les dialogues au fur et à mesure à la manière d’un film, déstructurant l’œuvre originale intelligemment. Ce travail fastidieux donne un résultat d’une haute qualité.
De son côté, le groupe Splendor in the Grass imagine la musique qui accompagnera chaque moment de l’album. En direct, les 4 musiciens (Raphaël Duvigneau, Philippe Wortemann, Stéphane Jach et Arnaud Rouquier-Perret) enchantent le spectateur par des mélodies qui rappellent les atmosphères italiennes. Parfois, quelques notes de xylophone viennent marteler et accentuer les moments de tensions de l’histoire. Ils entrecoupent leurs morceaux par des prises de son intelligentes d’extraits de films ou de musiques populaires italiennes.

ALFRED, LE TALENTUEUX RACONTEUR D’HISTOIRE

Né en 1976, Alfred débute son travail de dessinateur en 1997 chez Delcourt. Complétement autodidacte, il publie entre autre Abraxas (avec Algésiras), Octave ou encore Pourquoi j’ai tué Pierre (avec Olivier Ka). Il participe au Concerts de dessins dont il est le scénariste avec Bastien Vivès de l’Hommage à Otomo cette année.
Pour Come prima, ce talentueux artiste « a voulu rendre hommage au cinéma italien des années 50 ». Son album se prête idéalement à ce type de concept novateur, puisque son découpage est déjà très cinématographique.

DES ÉMOTIONS D’UNE RARE FORCE

Ce spectacle restera comme l’une des plus belles surprises du Festival 2016, faisant passer un merveilleux moment aux spectateurs, laissant transpirer des émotions très fortes. Les larmes étant à la limite de monter, il fallait se retenir pour continuer de regarder ce drame très fort sans se laisser submerger.  Scotchés par l’histoire, la musique et le montage vidéo, ils parleront sans aucun doute de manière positive de ce BD-concert. Une belle claque visuelle comme on aimerait en recevoir plus souvent ! Une belle façon de (re)découvrir l’album.
Article posté le dimanche 31 janvier 2016 par Damien Canteau

LIENS VERS LES SITES

Début des années 60. Suite à la mort de leur père, deux frères, Fabio et Giovanni, sillonnent les routes au volant d’une Fiat 500. Leur voyage, émaillé de disputes et de silences, de souvenirs et de rencontres, les conduira jusqu’à leur Italie natale, quittée depuis des années. Par bribes, le portrait de leur père se recompose et les amène à mettre en lumière leurs relations tumultueuses…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir