A suivre : 4 séries et un livre jeunesse

Après notre première salve de suites de séries jeunesse, voici quatre sagas à suivre et un livre illustré pour les jeunes lecteurs : Cléopâtre princesse de l’espace 3 de Mike Maihack, Klaw 9 de Antoine Ozanam et Joël Jurion, La guerre des Lulus la perspective Luigi de Régis Hautière et Damien Cuvillier, Pépin Cadavre 2 de Olivier Milhaud et Cédric Kernel & Le pré aux vaches de Rémi Farnos.

Cléopâtre princesse de l’espace, tome 3 : Les tablettes du temps (Mike Maihack – Grafiteen)

Série coup de cœur Comixtrip à destination des adolescents, Cléopâtre princesse de l’espace est de retour dans un troisième volume toujours aussi bon ! Pourchassée par l’infâme Octavian, la pharaonne tente de lui échapper à bord d’un bus scolaire pas très rapide. Dans son périple, elle est accompagnée de Akila, Brian, Zaïd et Khensu. Avec les deux premiers, elle se pose sur Hykosis City où elle devra récupérer un maximum d’informations sur les tablettes du temps…

Si vous ne connaissez pas Cléopâtre princesse de l’espace, précipitez-vous chez votre libraire pour acheter les trois premiers volumes (nos chroniques du tome 1, du tome 2). De l’action, des combats, de la magie, un monde futuriste, des nouvelles technologies, des méchants vraiment méchants et une héroïne intelligente et attachante. Tous ses ingrédients distillés par l’américain Mike Maihack plairont aux adolescents mais aussi aux adolescentes, c’est assez rare pour le souligner.

Alors qu’elle se retrouve sur une planète, Cléo va découvrir des secrets bien enfouis, sera rejointe par Anthony – le voleur d’épée du premier tome – qui deviendra son allié et devra combattre en vis-à-vis Octavian.

Les auteurs américains sont forts pour imaginer des récits d’aventures pour les jeunes lecteurs. A l’image de Ben Hatke (Jack le téméraire, Zita la fille de l’espace), Mike Maihack réussit la prouesse de tenir en haleine son lectorat par une histoire exigeante et une partie graphique moderne et très dynamique. Et en plus, vous en aurez pour votre argent puisque chaque volume fait plus de 180 pages !

Klaw, tome 9 : Panique à Détroit (Antoine Ozanam & Joël Jurion – Le Lombard)

Pourquoi Ange Tomasini se retrouve-t-il sous les décombres d’un immeuble de Détroit, ville complètement dévastée ? Antoine Ozanam fait remonter le fil de cette histoire dans le tome 9 de sa superbe série Klaw. Il égraine les derniers jours avant l’impact pour que le lecteur reconstruise le puzzle et faire monter une ambiance de tension dans son récit.

Une des séries les plus appréciées des jeunes amateurs d’aventures fantastiques, Klaw arrive à point nommé juste avant les vacances. Si vous ne connaissez pas cette saga, n’hésitez pas à emprunter les tomes précédents à la bibliothèque ou à les acheter vous ne serez pas déçus. Comme nous l’avions expliqué dans notre chronique du volume 6, la magie se trouve au cœur des Dizhis, ces êtres mi-hommes mi-animaux à la puissance surnaturelle.

Pour pimenter son récit (fin du 3e cycle), le scénariste invente le personnage de l’Archiviste, un spécialiste de l’Histoire des Dizhis et qui vient en aide à Ange. Des récits parallèles se développent loin de Détroit mais auront – on se doute – un destin commun.

Aidé aux couleurs par Yoann Guillé, Joël Jurion magnifie la série par ses dessins modernes et très vivants. Il suffit d’observer les animaux (et les scènes de combats) pour tomber sous le charme de ses sublimes planches.

La guerre des Lulus, 1916, La perspective Luigi 1 (Régis Hautière et Damien Cuvillier – Casterman)

Alors qu’en novembre dernier se terminait la série principale de La guerre des Lulus avec un tome 5 était déjà annoncée une suite La perspective Luigi. Sans Hardoc remplacé par Damien Cuvillier au dessin mais toujours avec le talentueux scénariste Régis Hautière. Cette formidable saga historique pour jeunes lecteurs connait donc un prolongement se centrant sur les 4 héros (un diptyque chacun).

Pour ce premier volet de nouveau cycle, c’est Luigi qui tient le rôle principal. Nous sommes en 1936, soit un vingtaine d’années après le début des aventures des Lulus. Un journaliste veut tout connaître de leur périple en Allemagne; il invite donc le jeune homme à se confier à lui. Il débute alors son histoire avec l’erreur concernant le train qui devait les emmener vers la Suisse mais au lieu de cela, les 4 amis se retrouvèrent en territoire ennemi.

Si la série La guerre des Lulus est ciblée pour les enfants-adolescents, elle convient aussi pour les parents. Intelligente dans le traitement du propos et ses multiples rebondissements, elle happe le lecteur avec une redoutable efficacité. Petit mensonge – ils se font passer pour des Suisses – les quatre semblent passer de bons moments sous le regard affectueux de leurs copains de débrouille allemands .

Nous aimions le dessin de Hardoc, nous ne sommes pas déçus par celui de Damien Cuvillier qui avait déjà travaillé avec Régis Hautière sur La guerre secrète de l’espace. Ses personnages sont très expressifs et ses décors très beaux. Il faut ajouter à cela, une colorisation majestueuse de David François (Un homme de joie). Ce dessinateur est un magicien de la couleur (il travaille aussi sur Les spectaculaires de Hautière & Poitevin) !

Pépin Cadavre, tome 2 : Les bacchantes du Rescator (Olivier Milhaud & Cédric Kernel – Glénat)

Il aura fallu attendre 3 ans pour enfin avoir une suite à Pépin Cadavre, la très sympathique série fantastique de Olivier Milhaud et Cédric Kernel ! Nous avions bien fait de patienter ! Nous retrouvons avec bonheur cet univers singulier entre dons surnaturels et magie.

Sébastien Melmoth est un drôle de détective : il chasse les créatures fabuleuses mais nuisibles qui s’échouent sur Terre. Il a ouvert son agence occulte Pépin Cadavre qu’il dirige avec 3 chats intelligents et doués de parole. Dans un endroit paradisiaque, il consulte un vieux médecin concernant son bras qui a tendance à ne plus trop répondre. En plus de repos qu’il lui demande d’observer, il le tatoue pour endiguer le mal qui le ronge. Pas le temps  pour Sébastien qui se retrouve entrainé dans une étranger mission autour de moustaches de l’enfer.

Le récit du scénariste Olivier Milhaud est enlevé, vif, fait de nombreux rebondissements et compte nombre de créatures fabuleuses. Parfait pour le jeune lectorat, qui pourra s’identifier à ce jeune garçon – qui a lui aussi quelques zones d’ombres dans son passé – sera accroché à ses aventures non dénuées d’humour. Magie, secrets enfouis dans un passé profond et combats sont au cœur de ce deuxième volet de Pépin Cadavre. Si le premier volume était plutôt joyeux et amusant, ce deuxième volet est plus sombre.

Le trait de Cédric Kernel est d’une grande singularité. Le dessinateur de Prunelle fille du cyclope s’inspire de la culture japonaise pour la forme des visages de ses personnages mais aussi leurs mouvements. Une bonne surprise !

Le pré aux vaches (Rémi Farnos – La joie de lire)

Auteur de bande dessinée que nous apprécions (Alcibiade, Thomas et Manon & Le monde des végétanimaux), Rémi Farnos propose un récit illustré pour les tout-petits à partir de 2 ans. Il imagine une histoire-promenade autour de l’art.

Trois vaches blanches et noires sont étonnées de voir arriver dans leur pré plusieurs femmes et hommes qui s’activent. Sans être effrayées, elles observent leur étrange manège : ils transportent des objets et les transforment.

Rémi Farnos invente cette histoire avec peu de dialogues par 8 illustrations sur double-page. Ses dessins sont magnifiés par un très grand format (26 x 34 cm) et un cartonnage fort qui permet la manipulation par les plus jeunes.

A travers Le pré aux vaches, il rend un bel hommage à des artistes qui comptent pour lui : Piet Mondrian, Joseph Kosuth, Yves Klein, César, Thomas Malenfant, Daniel Buren, Calder, Damien Hirst et Pablo Picasso. Ainsi, les tout-petits pourront être initiés à l’Art par cette belle ballade dans une vallée verte au milieu des montagnes.

Article posté le mardi 10 juillet 2018 par Damien Canteau

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir